Changer d'édition

Les Lionnes anglaises sont entrées dans l'arène
Sport 4 min. 06.07.2022
Coup d'envoi de l'Euro féminin

Les Lionnes anglaises sont entrées dans l'arène

L'attaquante anglaise Beth Mead tire pour marquer le premier but du match de football du groupe A de l'UEFA Women's Euro 2022 entre l'Angleterre et l'Autriche à Old Trafford à Manchester.
Coup d'envoi de l'Euro féminin

Les Lionnes anglaises sont entrées dans l'arène

L'attaquante anglaise Beth Mead tire pour marquer le premier but du match de football du groupe A de l'UEFA Women's Euro 2022 entre l'Angleterre et l'Autriche à Old Trafford à Manchester.
Photo: AFP
Sport 4 min. 06.07.2022
Coup d'envoi de l'Euro féminin

Les Lionnes anglaises sont entrées dans l'arène

Le coup d'envoi de l'Euro féminin a été donné ce mercredi soir à Old Trafford. Les Anglaises ont marqué le premier but de cette compétition.

(AFP) - Les «Lionesses» (Lionnes) anglaises sont lâchées ! Le coup d'envoi de «leur» Euro a enfin été donné à Old Trafford, devant une audience record pour la compétition, avec un match d'ouverture contre l'Autriche, mercredi.

La longue attente des joueuses et des supporters a pris fin alors que le pays hôte, coaché par la Néerlandaise Sarina Wiegman (52 ans), qui avait mené les Pays-Bas au sacre chez eux en 2017, ne visera rien d'autre que la victoire finale, le 31 juillet à Wembley.

Stoppées en demi-finales lors des deux derniers Mondiaux et au dernier Euro, les Anglaises ont pu mesurer les espoirs placés en elles à la clameur qui a accueilli leur entrée dans l'arène 45 minutes avant le coup d'envoi, pour l'échauffement, malgré la pluie qui venait de se joindre à la fête.

Encore assez vide à ce moment-là, le stade devrait accueillir bien plus que 70.000 spectateurs, du jamais-vu pour un match de l'Euro féminin.

Les Autrichiennes rassemblées avant d'affronter l'Angleterre pour le premier match de l'Euro féminin.
Les Autrichiennes rassemblées avant d'affronter l'Angleterre pour le premier match de l'Euro féminin.
Photo: AFP

«Je la sens vraiment très bien cette année, notre équipe. Je trouve que dans les matches amicaux, elles (les filles) ont été incroyablement bonnes», avait jugé Anna Forbes, 27 ans, et qui travaille en free lance dans le marketing, quelques heures avant le coup d'envoi.

«Dès que les billets ont été mis en vente, je me suis inscrite et j'en ai eu aussi pour le match contre l'Irlande du nord, le quart de finale si elles terminent premières de leur poule, et pour la finale», avait jubilé la jeune femme dans son maillot anglais argenté, qui joue elle-même depuis l'enfance.

«Elles pourraient aller au bout»

«Elles ont de très bonnes chances, elles font partie des 3 ou 4 meilleures équipes, donc elles pourraient aller au bout, ce serait bien», avait aussi estimé Darren Buckley, 47 ans et chauffeur poids lourd.

Avec son maillot des Lionesses orange tout neuf, floqué à son nom, et sa coiffe de fou du roi aux couleurs anglaises, il se promenait avec sa femme et un couple d'amis près de l'immense bâche à la gloire de l'équipe nationale déployée sur un bâtiment à proximité des Piccadilly Gardens, lieu habituel des diffusions de matches en public.

Un peu plus loin, deux femmes en train de se prendre en photo devant la fan-zone tranchaient avec leurs maillots autrichiens.

L'une d'elle, Andrea Schasching, 49 ans, employée de banque, n'était autre que la mère d'Annabel Schasching, milieu de terrain international de 19 ans, remplaçante au coup d'envoi.

Un championnat prometteur et spectaculaire

«Je suis très fière d'être ici. Je lui ai parlé brièvement il n'y a pas longtemps, juste avant qu'elles se mettent en route pour le stade», avait-elle confié à l'AFP, mesurant le chemin parcouru depuis que sa fille a débuté «à 6 ou 7 ans, avec son père qui jouait aussi au foot et qui a été son entraîneur».

Mais depuis que le coup d'envoi a été donné, plus question de faire du sentiment.

Invaincues depuis l'arrivée de Wiegman, soit 14 matches, en battant l'Allemagne (3-1), lauréate de huit des douze Euros précédents, et, tout récemment, sur les Pays-Bas (5-1), les Lionesses ont les crocs.

Ces 13e Championnats d'Europe féminin des nations s'annoncent prometteurs et spectaculaires.

Exposition médiatique inédite

«Le niveau est tellement élevé maintenant, c'est très difficile de prédire à quoi ressemblera la fin du tournoi», a reconnu Wiegman, mardi.

Le groupe B sera particulièrement relevé avec l’Allemagne, l'Espagne - même privée de sa star Alexia Putellas victime d'une rupture des ligaments croisés - et le Danemark, finaliste en 2017. Il désignera aussi l'éventuel adversaire de l'Angleterre en quarts de finale.

De même, la Norvège, qui est dans le groupe de l'Angleterre, reste une vraie menace, surtout avec le retour d'Ada Hegerberg, alors que la Suède et les tenantes du titre néerlandaises, qui s'affronteront dans le groupe C, ou la France (groupe D) peuvent battre n'importe qui.

Le président de l'UEFA Aleksander Ceferin (C) dans les tribunes pour assister au premier match entre l'Autriche et l'Angleterre.
Le président de l'UEFA Aleksander Ceferin (C) dans les tribunes pour assister au premier match entre l'Autriche et l'Angleterre.
Photo: AFP

Tout cela se déroulera sous une exposition médiatique inédite pour le football féminin européen, reflétant son développement météorique ces dernières années.

Plus de 500.000 des 750.000 billets mis en vente ont déjà trouvé preneurs et l'UEFA espère 250 millions de téléspectateurs.

Les dotations, encore à des années-lumière de celles des hommes, ont été revues largement à la hausse, même si le choix de certains stades, notamment le Manchester Academy Stadium qui, en configuration Euro, n'accueillera même pas 5.000 spectateurs, a irrité joueuses et supporters.

Malgré cela, le record du nombre de spectateurs sera encore amélioré avant la fin de la compétition, pour la finale, atteignant 87.000 environ.


Sur le même sujet

L'Angleterre a remporté dimanche à domicile le premier Euro féminin de son histoire en venant à bout de l'Allemagne, huit fois vainqueur de l'épreuve, après prolongation (2-1) dans un stade de Wembley comble.
Player of the tournament England's striker Beth Mead holds up her trophy as England's players celebrate after their win in the UEFA Women's Euro 2022 final football match between England and Germany at the Wembley stadium, in London, on July 31, 2022. - England won a major women's tournament for the first time as Chloe Kelly's extra-time goal secured a 2-1 victory over Germany at a sold out Wembley on Sunday. (Photo by FRANCK FIFE / AFP) / No use as moving pictures or quasi-video streaming. 
Photos must therefore be posted with an interval of at least 20 seconds.
La compétition bat son plein en Angleterre, dans des stades bien garnis, avec une belle ambiance. Elodie Martins, joueuse du Racing Union Luxembourg, évoque cet engouement et l'évolution récente de son sport.
L'Angleterre sera bien en finale de "son" Euro! Privés de trophée depuis un demi-siècle, les Anglais ont écarté de courageux Danois (2-1 après prolongation) en demi-finale sur la pelouse de Wembley.
England's forward Harry Kane celebrates after winning the UEFA EURO 2020 semi-final football match between England and Denmark at Wembley Stadium in London on July 7, 2021. (Photo by Frank Augstein / POOL / AFP)
La Fédération Luxembourgeoise de Football se lance dans l’eSport et se propose de sélectionner un duo pour participer à la phase éliminatoire du Championnat d’Europe de la discipline. A vos manettes!
Les sélections pour représenter le Luxembourg aux qualifications pour l'eEuro 2020 se joueront les 9 et 25 novembre.
Un vieux compte à régler et, surtout, un avenir à écrire: les meilleurs ennemis du football européen, l'Allemagne championne du monde et la France pays organisateur, s'affrontent jeudi en demi-finales de l'Euro à Marseille (21h).
Dimitri Payet et Antoine Griezmann ont peut-être les clefs de la qualification. Mais le verrou allemand est difficile à faire sauter.