Changer d'édition

Les coaches de Division 2 ont la parole: Di Biase (Luna Oberkorn): «Une grosse seconde période»
Sport 4 min. 10.05.2016

Les coaches de Division 2 ont la parole: Di Biase (Luna Oberkorn): «Une grosse seconde période»

Frédéric Di Biase a apprécié la réaction de son équipe malgré son infériorité numérique.

Les coaches de Division 2 ont la parole: Di Biase (Luna Oberkorn): «Une grosse seconde période»

Frédéric Di Biase a apprécié la réaction de son équipe malgré son infériorité numérique.
Photo: Julien Ramos/Imagify
Sport 4 min. 10.05.2016

Les coaches de Division 2 ont la parole: Di Biase (Luna Oberkorn): «Une grosse seconde période»

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
Un but surréaliste de Biwer a plombé le moral de Georges Menster alors que Frédéric Di Biase a retrouvé le moral après le repos. Jhemp Almeida estime que la fatigue se fait sentir à deux journées de la fin.

(DP) - Un but surréaliste de Biwer a plombé le moral de Georges Menster alors que Frédéric Di Biase a retrouvé le moral après le repos. Jhemp Almeida estime que la fatigue se fait sentir à deux journées de la fin.

Georges Menster (Itzig): «Biwer a débuté ce match en puissance. Mais nous étions bien en place, nous les avons privés d’occasions. En seconde mi-temps, l’adversaire a payé les frais de son engagement physique énorme et nous avons eu plusieurs belles occasions. Le manque de réalisme de nos attaquants mais aussi un terrain digne d’une course de motocross,  nous ont empêchés de marquer. Avec le splendide coup-franc de Sven Schiltz, on croyait avoir les trois points en poche avant une égalisation surréaliste de Biwer, dans la dernière minute de jeu. C'était leur seul tir cadré en deuxième mi-temps. Sur l’ensemble, une très bonne prestation.» Biwer - Itzig 1-1

Frédéric Di Biase (Luna Oberkorn): «A 10, le groupe a réalisé une grosse seconde période en dominant notre adversaire, en étant discipliné et collectif. On a su garder notre calme. Même Ailton Tavares a suivi l'équipe en gagnant brillamment un duel en fin de match face à un joueur parti du milieu du terrain. La deuxième mi-temps m’a fait plaisir.» Schouweiler - Luna Oberkorn 3-7

Alain Palgen (Koerich/Septfontaines): «On marque après 30 secondes avant de perdre sur blessure Dominique Schmit, touché aux ligaments du pied droit et Luc Roj après cinq minutes! Notre seconde partie de saison est meilleure car les arrivées durant le  mercato d'hiver ont fait du bien. Par contre les transferts de l’été n’ont pas été une réussite. Notre cadre est limité à une quinzaine de joueurs mais cela rend le groupe plus solidaire aussi. Chris Patiny n’a jamais joué à 100%.» Koerich/Septfontaines - Hosingen 2-0

Johann Bourgadel (Sanem): «Encore des absents dont Michael Gollette qui vient d’être papa. Nous ne sommes pas bien rentrés dans le match alors que c’est notre force. Nous avons été bousculés par une jeune et talentueuse équipe de Merl que je vois jouer dans les quatre premiers la saison prochaine.  Une équipe qui nous a fait douter lors des deux matches (aller/retour). A 10 en seconde période, je savais que mes joueurs avaient du caractère et allaient se transcender. On a laissé le ballon à notre adversaire pour réagir en contre.» Merl - Sanem 1-2

Patrick Wagner (Boevange): «On a pris trois points mérités face à une équipe de Diekirch qui s’est battue. La chaleur a certainement joué un rôle en première période quand on a été vite mené. Mais les joueurs ont su se remotiver pour la seconde période et le score aurait pu prendre une dimension plus large.» Diekirch - Boevange 2-4

Pedro Teixeira (Medernach): «Troisvierges a pris les 20 premières minutes à son avantage, marquant un premier but et en pouvant en marquer un second. On a eu du mal à rentrer dans le match avant se se remettre en ordre et marquer un but avant la pause qui a fait beaucoup de bien. Ensuite, on a dominé la seconde période, bien aidé aussi pour notre adversaire qui été réduit à 9. Troisvierges, techniquement une des meilleures équipes de la série.» Troisvierges - Medernach 2-5

Jhemp Almeida (Red Black): «Si Biwer avait battu Itzig, nous serions deuxièmes. Donc, on va se battre jusqu’au bout. Notre objectif était les barrages mais on vit avec des motivations. Même si la fatigue de fin de saison se fait sentir. Match difficile car Lasauvage jouait sa dernière chance théoriquement mais on a largement mérité notre succès avec sept ou huit occasions contre une à notre adversaire.» Lasauvage -  Red-Black 0-1

Artur Marques (Moutfort): «Trois points qui nous mettent définitivement à l’abri. Des occasions des deux côtés. Alves Sulamisio ouvre le score et c’est 1-1 à la pause. Mais cela aurait pu être 3-3 aussi. Ensuite, on marque trois buts en douze minutes par Kiko, Naby Twimumu et Idney Pires. On a joué un excellent jeu durant 20 minutes avant de relâcher et laisser Porto revenir à 2-4.» ASL Porto - Moutfort 2-4

Jorge Freitas (Berdorf/Consdorf): «Une victoire méritée avec un manque de clairvoyance pour alourdir le score. Nous nous sommes retrouvés une demi-douzaine de fois en supériorité numérique devant le gardien sans réussir à trouver le fond des filets. On s'est procuré des occasions avec le risque de voir les trois points nous filer entre les doigts sur un contre. Mais on a su garder notre sang-froid. Nous avons le devoir d'y croire toujours!» Aspelt -Berdorf/Consdorf 0-1  


Sur le même sujet