Changer d'édition

Les classiques et le Giro dans le viseur de Bob Jungels
Sport 1 2 min. 08.01.2019 Cet article est archivé

Les classiques et le Giro dans le viseur de Bob Jungels

La première partie de saison de Bob Jungels s'annonce chargée avec les classiques et le Giro.

Les classiques et le Giro dans le viseur de Bob Jungels

La première partie de saison de Bob Jungels s'annonce chargée avec les classiques et le Giro.
Photo: Serge Waldbillig
Sport 1 2 min. 08.01.2019 Cet article est archivé

Les classiques et le Giro dans le viseur de Bob Jungels

Le champion national a ciblé ses objectifs pour 2019. Avant d'effectuer son retour sur les routes du Tour d'Italie, il s'alignera à Paris - Nice et sur quelques classiques, dont Het Nieuwsblad.

(ER) - La formation Deceuninck-Quick-Step a donc officiellement lancé 2019 depuis Calpe où les coureurs sont réunis pour le second stage. Victorieuse à 76 reprises, l'équipe de Patrick Lefevere a annoncé la couleur: «Je ne pense pas qu’une équipe qui a gagné autant l’année dernière puisse ne plus gagner en 2019».  

En marge de cette présentation, Bob Jungels a officialisé son programme de course. Comme annoncé durant le mois de décembre, il débutera sa saison en Amérique du Sud et plus précisément en Colombie avec le Tour de Colombie (12-17 février).

Le point fort de sa saison sera le Tour d'Italie (11 mai-2 juin), une épreuve qu'il disputera pour la troisième fois. Lors de ses deux premières participations (8e et 6e), il avait décroché le maillot blanc de meilleur jeune et un succès d'étape à Bergame en 2017.

Pour préparer ce rendez-vous, Jungels disputera Het Nieuwsblad (2 mars), mais aussi Paris-Nice (10-17 mars) avant d'enchaîner avec quelques classiques flandriennes, comme Bruges - La Panne (27 mars) et A travers la Flandre (3 avril).  On ne devrait par contre pas le voir sur l'E3 BinckBank Classic (29 mars), ni au départ de Gand - Wevelgem (31 mars). «Paris-Nice constitue un premier objectif important cette saison, où je veux convaincre par de bonnes performances. Je me suis déjà rendu compte que cette course me convient bien», précise Jungels.

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

Au Giro, mais pas au Tour de France

Par contre, le Luxembourgeois pourrait ne pas défendre son titre sur la Doyenne le 28 avril, puisqu'il sera en stage avant le départ du Giro le 11 mai à Bologne.

«En fait, la suite de mon programme dépendra du Tour des Flandres (7 avril). Nous ferons le bilan à l'issue de cette course, et peut-être adapterons-nous le programme. Je dois voir comment je pourrais combiner une participation à Liège-Bastogne-Liège, un stage avant le Tour d'Italie et une indispensable pause», analyse le coureur de 26 ans. «Il est donc possible que je ne prenne pas part au Tour des Flandres...»

Le champion du Luxembourg arpentera bel et bien les routes du 102e Tour d'Italie du 11 mai au 2 juin, au contraire de la Grande Boucle, qu'il délaissera en juillet.

«J'apprécie énormément le Giro et toute l'atmosphère qui l'entoure. Je me sens à l'aise en Italie. Le parcours de cette année, avec les trois chronos au menu, est bien sûr fait pour me plaire», explique le coureur grand-ducal, qui enchaîne: «par contre, non, je confirme qu'on ne me verra pas sur les routes du Tour de France cette année, car je n'entends pas être au départ du Tour juste pour faire acte de présence, ce n'est pas mon genre.»


Sur le même sujet

Quels leaders sur le Giro, le Tour et la Vuelta?
Tom Dumoulin et Vincenzo Nibali au départ de Bologne. Chris Froome qui ambitionne un cinquième maillot jaune sur les Champs-Elysées, le duo Romain Bardet-Thibaut Pinot pour animer la Grande Boucle au côté de Nairo Quintana. Petit tour du propriétaire des favoris aux maillots rose, jaune et rouge.
La Sky en tête de peloton lors du Tour 2018. La formation britannique a fait de la Grande Boucle son objectif prioritaire.
Un Top 10 pour Bob Jungels? Un pari audacieux
Trois ans après une première expérience sur le Tour, Bob Jungels (25 ans) est de retour sur le devant de la scène. Tout auréolé de sa victoire sur la Doyenne, le Luxembourgeois de la Quick Step ambitionne de se classer parmi les dix premiers du général. Rêve ou objectif réaliste?
Bob Jungels (Quick-Step Floors) - Critérium du Dauphiné 2018 - 6. Etappe - Foto: cyclingpix.lu