Changer d'édition

Legia Varsovie - Dudelange: la parole est à la défense
Face au Legia Varsovie, Edisson Jordanov et les Dudelangeois devront se montrer intransigeants en défense.

Legia Varsovie - Dudelange: la parole est à la défense

Photo: Fernand Konnen
Face au Legia Varsovie, Edisson Jordanov et les Dudelangeois devront se montrer intransigeants en défense.
Sport 5 min. 09.08.2018

Legia Varsovie - Dudelange: la parole est à la défense

Didier HIEGEL
Didier HIEGEL
Match aller du troisième tour de qualification de l'Europa League ce jeudi soir à 21h

Pour préserver une lueur d'espoir de se qualifier pour le match de barrage de l'Europa League, Dudelange devra faire preuve d'une grande solidité défensive sur la pelouse du Legia Varsovie. Et si le F91 avait la bonne idée de marquer avant le match retour de jeudi prochain ce serait parfait.

Après la petite parenthèse du championnat, lundi soir au Cents (3-1), qui a permis à Dino Toppmöller de faire tourner son effectif pour préserver les forces vives qu'il lancera ce jeudi soir dans la bataille, revoilà donc l'Europa League qui s'invite au menu du F91 Dudelange. Après le Mol Vidi FC (1-1, 1-2), en Ligue des champions, puis le FK Drita (2-1, 1-1) en Europa league, c'est le Legia Varsovie qui se dresse sur la route du club de la Forge du Sud. Un match de barrage face aux Arméniens d'Alashkert ou aux Roumains du CFR Cluj est en jeu à l'issue d'une double confrontation qui paraît disproportionnée.

En attendant peut-être de retrouver Ivan Balliu, son ancien partenaire au FC Metz qui est sur les tablettes du Legia, Chris Philipps est l'hôte des Dudelangeois dans l'enceinte du stade Wojska Polskiego (21h). A la peine en championnat, avec une peu reluisante dixième place après trois sorties en Ekstraklasa, l'équipe qui a réalisé le doublé Coupe-Championnat n'a pas le droit à l'erreur. La qualification est un impératif pour un club qui a tutoyé le Real Madrid, Dortmund ou le Sporting Portugal, voici deux ans en Ligue des champions. «Nous voulons prouver aux fans que notre dévouement pour le Legia est immense, leur faire oublier la déception de la récente élimination en Ligue des champions», a encore martelé le jeune défenseur Mateusz Wieteska (21 ans), mercredi sur le site du club.

«C'est le plus grand match de ma carrière»

«Ils sont tout là-haut, et nous tout en bas», indiquait Dino Toppmöller lundi soir en agitant son bras gauche du ciel à la pelouse du stade du Cents. «N'oublions pas qu'ils ont fait match nul avec le Real Madrid 3-3, et battu le Sporting aussi, ça veut tout dire de la différence qui existe entre nos deux clubs», disait-il encore avant d'ajouter: «Il suffit aussi de regarder les budgets, le Legia c'est près de 33 millions d'euros de budget, presque dix fois plus que celui de Dudelange.»

Mais le football peut toutefois se montrer si imprévisible. Le technicien allemand en convient, «mais il y a toujours beaucoup de travail, de préparation, de concentration et de chance derrière des résultats qui peuvent paraître surprenants». On peut lui faire confiance quant au sérieux qu'il a mis à préparer la première manche de ce rendez-vous, mais sur les coups de 21h ce sont ses joueurs qui devront mettre en pratique la tactique élaborée. Une stratégie forcément basée sur la solidité de son bloc défensif. Mais pas uniquement. «Il faudra bien défendre, mais pas trop parce que ce n'est pas le style de l'équipe.»

«Pour nous, l'idéal serait de tenir le score le plus longtemps possible. Si nous atteignons la demi-heure de jeu sans prendre de but, il se peut qu'ils commencent à douter.» «C'est le plus grand match de ma carrière d'entraîneur. Il en est de même pour la majorité des joueurs», a-t-il encore ajouté en conférence de presse mercredi en fin d'après-midi.

«Cette équipe n'est pas dans les meilleures dispositions actuellement. Avec leur obligation de résultat positif, il faut s'attendre à ce qu'ils nous mettent la pression d'entrée», indique Jonathan Joubert. «Si nous nous montrons solides, il se peut qu'ils s'énervent, qu'ils déjouent, que leurs supporters se mettent à les siffler et que nous ayons des espaces pour contrer», poursuit le gardien du F91 qui était au repos forcé en championnat.

Fermer les couloirs, réduire les espaces

Le douzième homme du Legia est redoutable, dans un sens ou dans l'autre. «Quand ça ne tourne pas comme ils veulent, les supporters peuvent se montrer intransigeants. Mais d'abord, ils vont les pousser, et moi, c'est justement le genre d'ambiance que j'apprécie. J'ai toujours aimé jouer dans des ambiances surchauffées, faire des parades déterminantes, faire douter les attaquants. De notre côté, et même si nous avons péché dans la finition ces derniers temps au niveau européen, nous avons les moyens de marquer au moins un but pour nous présenter dans les meilleures conditions au retour.»

En quête de stabilité et de calme, le club entraîné par Aleksandar Vukovic (38 ans) cherchera à faire la différence avant le match retour au Barthel, le jeudi 16 août. «Sur les vidéos que j'ai analysées, je les ai trouvés très forts sur les côtés. Ça va vite, le danger principal viendra certainement de là», commentait encore Toppmöller avant le départ pour la Pologne. Il devra aussi composer avec l'absence de Bryan Mélisse qui va purger sa suspension.

Pour répondre au défi proposé, Toppmöller pourrait aligner une défense à cinq éléments pour densifier son secteur, avec trois centraux: Tom Schnell, Stelvio Cruz et Jerry Prempeh, à charge pour Edisson Jordanov, à droite, et Aniss El Hriti, à gauche, de briser les élans offensifs polonais. Il faudra mettre de l'impact et de l'expérience dans le cœur du jeu, Clément Couturier et Marc-André Kruska sont tout désignés.

Pour avoir une chance de se qualifier, le F91 devra marquer et ce ne sont pas les options offensives qui manquent. Danel Sinani et Dominik Stolz ont, eux aussi, été ménagés lundi et devraient débuter pour placer Dave Turpel en bonne position. A moins que Toppmöller ne joue la carte Patrick Stumpf que ses coéquipiers disent en grande forme. Il avait d'ailleurs fait une entrée remarquée à Drita en se montrant décisif (1-1).

Les équipes

Legia Varsovie

Gardiens: Cierzniak, Kudrjavcevs,  Malarz; défenseurs: Astiz, Hlousek, Pazdan, Remy, Vesovic,Wieteska, Zyro; Antolic, Cafu, Hamalainen,Kucharczyk, Maczynski, Nagy, Philipps, Radovic, Szymanski; attaquants: Eduardo, Kante, Kulenovic, Carlitos.

Antolic et Vesovic sont suspendus  pour des cartons jaunes-rouges reçus lors d’un match contre le Spartak Trnava.

Entraîneur: Aleksandar Vukovic.

F91 Dudelange

Gardiens: Esposito, Frising, Joubert; défenseurs: Cruz, De Sousa, El Hriti, Jordanov, Malget, Prempeh, Schnell; milieux:  Couturier,  Jensen, Kenia, Kruska, Pokar, Sinani, Stolz; attaquants: Perez, Stumpf, Turpel, Yéyé.

Bryan Melisse est suspendu après son carton rouge reçu contre Mol Vidi et Milan Bisevac est à cours d'entraînement.

Entraîneur: Dino Toppmöller

Arbitres: MM.  Özkahya (TUR), Kan et Yemisken.


Sur le même sujet

F91-Legia et Progrès-Oufa vont se télescoper
Changement de date pour le match retour du troisième tour de l'Europa League. La rencontre entre le Progrès et les Russes du FC Oufa est déplacée du mardi au jeudi. Elle se jouera à Oberkorn. Début du match à 19h, soit une heure avant Dudelange-Legia.
Le stade municipal d'Oberkorn accueillera pour la troisième fois le Progrès en Coupe d'Europe le jeudi 16.
«Eliminer le Legia? C'est maintenant ou jamais!»
A Varsovie, le volcan «Legia» n'est pas loin d'entrer en éruption. Eliminé de la Ligue des champions et auteur d'un timide début de championnat, le porte-drapeau du football polonais fait grise mine. Michal Mroch et Michal Augustyn donnent une chance au F91.
Les ultras du Legia sont les rois de la pyrotechnie!
Ligue des champions: Dudelange sans pression
Premier de cordée, Dudelange donne la réplique au MOL Vidi FC, l'ex-Videoton FC, ce mardi (18h). Si le champion de Hongrie apparaît une pointure au-dessus du F91, les hommes de Dino Toppmöller ont l'avantage de jouer sans pression. En cas d'élimination précoce, ils seront reversés en Europa League.
David Turpel (F91 Dudelange - 77) - Edvin Muratovic (F91 Dudelange - 45) / Fussball BGL Ligue Luxemburg, 24. Spieltag Saison 2017-2018 / 06.05.2018 / F91 Dudelange - US Esch / Stade Jos Nosbaum / Foto: Yann Hellers