Changer d'édition

Le XV luxembourgeois peut respirer
Sport 3 min. 13.03.2022
Rugby

Le XV luxembourgeois peut respirer

Les joueurs luxembourgeois se réjouissent de la première victoire.
Rugby

Le XV luxembourgeois peut respirer

Les joueurs luxembourgeois se réjouissent de la première victoire.
Photo: Stéphane Guillaume
Sport 3 min. 13.03.2022
Rugby

Le XV luxembourgeois peut respirer

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Le XV grand-ducal a pris de vitesse la Hongrie (30-23) pour ouvrir son compteur points dans cette campagne.

Le soulagement et la frustration s’étaient donné rendez-vous sur le coup de 20h à Kockelscheuer samedi à la sortie d’un Luxembourg - Hongrie à suspense. Vainqueur sur le fil dans une ambiance bon enfant, le XV grand-ducal soufflait après un début de campagne chaotique.

L’avancement des chantiers ne donnait toutefois pas encore entière satisfaction à l’entraîneur Michel Frachat. «On a eu du mal à mettre en place notre jeu. Il faut apprécier la victoire, mais on peut être aussi frustré par notre manque d’efficacité.»


Anthony Drennan, Luxembourg. Rugby : entraînement équipe nationale. Stade Boy Konen, Cessange.  Foto : Stéphane Guillaume
Anthony Drennan, la tête et les jambes
Le XV luxembourgeois affronte la Hongrie au Stade de Luxembourg avec son numéro huit au parcours atypique.

A l’image de cette première percée de Gauthier Bares le long de la ligne de touche anéantie à quelques mètres de l’embut hongrois (2e). Les visiteurs offraient en guise de riposte une opposition physique avec des mêlées à leur avantage.

Un William Browne chirurgical

Le chassé-croisé des pénalités allait permettre à chaque équipe de prendre l’avantage tour à tour. Mené 3-6, le Luxembourg inscrivait le premier essai du match à la 25e minute alors qu’il poussait depuis un petit temps. Victor Cendre aplatissait dans l’embut visiteur et William Browne, très bon au pied samedi soir, faisait monter l’écart à 10-6.

Deux pénalités plus tard, les deux équipes regagnaient les vestiaires sur le score de 13-9 en faveur des Luxembourgeois proches d’inscrire un second essai juste avant le repos.

Liam Carroll officiait pour la première fois comme capitaine du XV luxembourgeois.
Liam Carroll officiait pour la première fois comme capitaine du XV luxembourgeois.
Photo: Stéphane Guillaume

Au jeu vif des Luxembourgeois, les Hongrois continuaient d’opposer leur puissance et leur aisance à la touche. Visi, à peine entré en jeu, concrétisait une grosse poussée visiteuse en filant plein champ pour aplatir (13-16) et inscrire le premier essai magyar.

La partie était plaisante et rebondissait de minute en minute. Les spectateurs s’enflammaient à l’approche de l’heure de jeu lorsque Liam Carroll, parti côté droit, donnait à Anthony Drennan qui filait à l’essai. La transformation de l’inévitable Browne permettait au XV local de mener 20-16 puis 23-16 sur une nouvelle pénalité.

Hugo Bertani porte le coup fatal

Si le Luxembourg avait péché physiquement face à la République tchèque, il faisait cette fois mieux que tenir le choc et parvenait à remettre de la vitesse dans ses enchaînements pour faire plier la Hongrie. «On a clairement progressé dans ce domaine», clamait Liam Carroll bombardé pour la première fois capitaine du XV luxembourgeois en l’absence de Guillaume Kimmel. «Le petit stage programmé il y a quelques semaines a fait son effet.»

Un magnifique mouvement collectif était ponctué par Hugo Bertani à dix minutes du terme. Le troisième essai luxembourgeois portait un coup au moral des Hongrois qui ne refirent jamais surface malgré un dernier essai en toute fin de match.

Il n’aura manqué qu’un dernier essai local pour obtenir le bonus offensif mais ce score de 30-23 permet au XV luxembourgeois de mieux respirer dans cette poule. «On ne va pas faire la fine bouche. On a dégagé des pistes de travail intéressantes ce soir. On a été meilleurs en conquête. On a eu plus de munitions, mais plus de déchet aussi que face aux Tchèques», rajoutait un Michel Frachat qui se félicitait de l’état d’esprit affiché par son groupe.  

Visages heureux chez les supporters luxembourgeois.
Visages heureux chez les supporters luxembourgeois.
Photo: Stéphane Guillaume

A voir tous ces joueurs issus de pays différents chanter Ons Heemecht, on avait déjà compris une partie du message.

Rendez-vous dans trois semaines en Lettonie pour valider ce résultat et préparer les prochaines rencontres automnales de façon plus sereine.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Pour ses débuts en Conférence I Nord, le Luxembourg s’est incliné en Ukraine (24-13). Après une première période compliquée, le XV luxembourgeois est revenu dans le match en seconde avant de craquer.
William Browne s'est montré inspiré au pied, mais la marche ukrainienne était trop haute.
Il n’y a pas eu de miracle pour le Luxembourg face à la République tchèque (3-26). Cette quatrième défaite condamne les Lions à la dernière place de leur groupe de Conférence 1 Nord et à un retour à l’échelon inférieur la saison prochaine.
Après sa courte défaite en Lettonie (31-24), le XV luxembourgeois retrouve la pelouse du stade Josy Barthel ce samedi pour y recevoir une Suède largement battue lors de son premier match face à la République tchèque (14-56). Une rencontre à ne pas perdre.
Jonathan Flinn (Trainer Luxemburg)
/ Rugby Laenderspiel / 14.05.2016 /
Luxemburg - Slowenien / 
Stade Josy Barthel, Luxemburg /
Foto: Ben Majerus
Le XV luxembourgeois s'est incliné 24-31 au terme d'un match spectaculaire ce samedi après-midi à Jelgava pour son entrée en matière en «Conference 1 Nord» . Rendez-vous le 5 novembre pour la réception de la Suède au stade Josy Barthel.
Marcus Adam et le XV luxembourgeois n'ont pas fait que de la figuration en Lettonie.
Promu en «Conference 1», le Luxembourg débute sa nouvelle campagne européenne samedi à Jelgava en Lettonie (15h au Luxembourg). Un premier test pour une sélection qui visera le maintien dans une poule très solide.
Le XV luxembourgeois a fini de jubiler. Place à une nouvelle campagne qui s'annonce difficile.