Changer d'édition

Le Swift champion d’automne, Rodange essore Bissen, Mamer respire mieux
Sport 3 min. 02.12.2018

Le Swift champion d’automne, Rodange essore Bissen, Mamer respire mieux

Guillaume Yao a participé au récital offensif de Rodange face à Bissen. Le club de la Chiers est seul deuxième.

Le Swift champion d’automne, Rodange essore Bissen, Mamer respire mieux

Guillaume Yao a participé au récital offensif de Rodange face à Bissen. Le club de la Chiers est seul deuxième.
Photo: Vincent Lescaut
Sport 3 min. 02.12.2018

Le Swift champion d’automne, Rodange essore Bissen, Mamer respire mieux

Très difficile vainqueur de Canach (4-3), le Swift est champion d'automne. Rodange a laminé Bissen (6-0) et Käerjéng a massacré Junglinster (7-1). Nouveau revers pour Mühlenbach surpris par l’US Esch (1-2).

Par Vincent Lommel

Eliminé de la Coupe de Luxembourg qui ponctuera l’année civile (1/8e de finale dimanche 9 décembre), Rodange ambitionnait de décrocher un neuvième succès en treize sorties. Contrat rempli. Deux divisions d’écart séparaient encore le FCR 91 de l'Atert Bissen il y a quelques mois. Un duel disproportionné sur le papier. 

Sur la pelouse détrempée du stade Jos. Philippart, la mainmise rodangeoise était réelle sans pour autant se traduire au tableau d'affichage. Dominé, le promu bissenois laissait passer sa chance à la 35e minute: Gonçalves Da Silva bottait le penalty sur le poteau. Le ballon finissait par lui revenir et le numéro 19 le plaçait au-dessus! Incroyable mais vrai. 

Sans le savoir, c’était le tournant. Dans la foulée, en moins de trois minutes, le capitaine local De Sousa égalisait (38e) avant d’être accroché dans la surface fatidique. Yao, lui, ne manquait pas l'aubaine (2-0, 41e). Les jeux étaient faits. 

El Guerrab, Fleurival (sur penalty), De Sousa et Freitas s'en donnaient à coeur joie (6-0). Le FCR pouvait être sacré champion d’automne en cas de contre-performance du leader Swift. Ce n'est pas le cas. Le déplacement à Canach a été parsemé d'embûches mais, à l’arrivée, l'issue est heureuse pour les protégés de Dan Theis. 1-0, 2-1, 2-3, 3-3 et 3-4 par Cédric Kockelmann auteur de sa première rose de la saison. 

Erpeldange sombre  

Le club du Holleschbierg possède deux longueurs d'avance sur Rodange (2e) et cinq sur Mühlenbach (3e), barragiste, surpris par l'US Esch. Coup d'arrêt pour le promu défait deux fois en une semaine. Ce résultat fait les affaires de Käerjéng et de… l'US Esch qui ont ravi la totalité de l'enjeu. Ce duo occupe ex aequo le 4e rang. Junglinster et Mühlenbach déchantent. La remarque vaut pour Mertert-Wasserbillig qui n’a plus gagné depuis cinq matches. La trêve arrive à point nommé.

Hasard du calendrier, les quatre derniers s’affrontaient. Erpeldange en décousait avec Mamer et Sandweiler accueillait Wormeldange. Le FCM a émergé en deuxième mi-temps grâce aux buts signés Teixeira (2) et Barbosa. Une victoire 5-2 qui lui permet de remonter à la onzième place et de refiler la patate chaude, le dernier siège, au trio Erpeldange-Wormeldange-Sandweiler. Sandweiler et Wormeldange n'ont pas pu se départager.  

Lucas Alverdi (Rodange) tente de se jouer de Teixeira et Mendes.
Lucas Alverdi (Rodange) tente de se jouer de Teixeira et Mendes.
Photo: Vincent Lescaut

Ils ont dit

Ayoub El Guerrab (joueur de Rodange): «Si Bissen avait ouvert la marque, c'eut peut-être été un autre scénario. Personne ne le sait. En trois minutes, on met notre adversaire à terre. Après une blessure (pubalgie), je suis de retour aux affaires depuis environ un mois. J'ai inscrit mon troisième but. La forme revient petit à petit.» Rodange-Bissen 6-0

Mario Ferreira (délégué de Sandweiler): «On débloque la situation via Danielson à l'heure de jeu. Nous pensions tenir le bon bout. L'arbitre a donné six minutes d'extra time. Wormeldange a égalisé au terme d'une action confuse et d'un cafouillage invraisemblable. C'était la seule occasion de notre adversaire.» Sandweiler-Wormeldange 1-1

Johann Bourgadel (entraîneur de Junglinster): «Je tiens à m'excuser auprès du comité et des supporters pour ce match. J'assume mes choix. On a vu la différence entre une équipe qui joue la montée et une autre en construction. On avait bien débuté avant d'encaisser sur un coup franc. Dès ce moment, Käerjéng a exploité nos erreurs. La trêve fera du bien.» Junglinster-Kaërjéng 1-7 

Les résultats

Rodange - Bissen 6-0

Mertert-Wasserbillig - Wiltz 2-2

Canach - Swift 3-4

Muhlenbach - US Esch 1-2

Sandweiler - Womeldange 1-1

Erpeldange - Mamer 2-5

Junglinster - Käerjéng 1-7

Quatorzième journée (dimanche 12 février 2019)

Junglinster - Erpeldange

US Esch - Mertert-Wasserbillig

Swift - Rodange

Mamer - Muhlenbach

Käerjéng - Sandweiler

Wormeldange - Canach

Wiltz - Bissen