Changer d'édition

Le surf à Tahiti pour les JO de Paris
Sport 04.12.2019

Le surf à Tahiti pour les JO de Paris

 Tahiti respecte le cahier des charges en matière de coût, d'environnement ou encore d'aspects sportifs pour accueillir le surf aux JO 2024..

Le surf à Tahiti pour les JO de Paris

Tahiti respecte le cahier des charges en matière de coût, d'environnement ou encore d'aspects sportifs pour accueillir le surf aux JO 2024..
Photo: AFP
Sport 04.12.2019

Le surf à Tahiti pour les JO de Paris

Tony Estanguet, patron du Comité d'organisation des Olympiades 2024, a assuré mercredi qu'il n'avait pas senti de réticence de la part du Comité international olympique face à la candidature de l'île du Pacifique pour accueillir les surfeurs.

(AFP) - Tony Estanguet, patron du Comité d'organisation des Jeux olympiques (CoJo) de Paris 2024, a assuré mercredi qu'il n'avait pas senti de réticence de la part du Comité international olympique face à la candidature de Tahiti pour accueillir les épreuves de surf.

Outre Tahiti et sa vague mythique de Teahupoo, quatre autres sites sont candidats pour accueillir les 48 surfeurs et surfeuses qui disputeront les épreuves de shortboard en 2024, dont trois dans le sud-ouest (Biarritz, Lacanau et Hossegor-Seignosse-Capbreton) et un en Bretagne (La Torche).

Selon différentes sources, Tahiti fait figure de favori, notamment car la certitude d'avoir des vagues en août est plus grande là-bas et parce que l'Etat français voit d'un bon œil l'organisation d'une épreuve en outremer, «pour que les Jeux soient ceux de toute la France».