Changer d'édition

Le report des JO pourrait coûter 2,5 milliards d'euros
Sport 2 min. 26.03.2020

Le report des JO pourrait coûter 2,5 milliards d'euros

Yoshiro Mori, le directeur général du comité d'organisation de Tokyo 2020, a indiqué revoir ses ambitions à la baisse.

Le report des JO pourrait coûter 2,5 milliards d'euros

Yoshiro Mori, le directeur général du comité d'organisation de Tokyo 2020, a indiqué revoir ses ambitions à la baisse.
Photo: AFP
Sport 2 min. 26.03.2020

Le report des JO pourrait coûter 2,5 milliards d'euros

Le changement de dates des Jeux olympiques de Tokyo va engendrer des «coûts très importants», ont admis jeudi les organisateurs en annonçant la mise en place d'un groupe de travail chargé de gérer les conséquences de cette décision historique due au coronavirus.

(AFP) - Le report des JO 2020 à 2021, au plus tard l'été, représente un défi logistique majeur pour les organisateurs, alors que les nouvelles dates du plus grand événement sportif de la planète n'ont pas encore été fixées. «Nous devons nous assurer que les problèmes auxquels nous faisons face peuvent être réglés, un par un», a expliqué jeudi le directeur général du comité d'organisation de Tokyo 2020, Toshiro Muto, promettant des décisions «aussi vite que possible».

«Nous pensons que les coûts additionnels générés (par le report, ndlr) vont être très importants», a-t-il ajouté, sans pour autant livrer une estimation chiffrée. Selon le quotidien économique japonais Nikkei, le report pourrait coûter 300 milliards de yens (près de 2,5 milliards d'euros), en incluant les frais de location de sites, la modification des réservations hôtelières et l'emploi prolongé du personnel de l'organisation et d'agents de sécurité, entre autres.

Ces surcoûts pourraient évoluer en fonction des négociations à venir entre les différents porteurs du projet, notamment le comité d'organisation japonais, la ville de Tokyo, l'Etat japonais et le Comité international olympique (CIO), a précisé le Nikkei en citant des sources proches du dossier. En décembre 2019, les organisateurs avaient évalué le coût total des JO de Tokyo à 1.350 milliards de yens (11,5 milliards d'euros) pour la partie japonaise.


Picture taken on March 4, 2020 shows cleaners wearing a protective suit, as they sanitise the seats of the San Paolo stadium in Naples. - Italy ordered on March 4 that all major sporting events be held behind closed doors until April 3 as the country grapples with the deadly coronavirus outbreak. The government decision was announced moments after health officials said the death toll from COVID-19 had jumped to 107 and the number of cases had passed 3,000. (Photo by CIRO FUSCO / ANSA / AFP) / - Italy OUT
Le risque de chaos se profile pour le sport
Après les huis clos et les reports, les équipes en quarantaine dans leur pays. Déjà touchés de plein fouet par les restrictions liées à l'épidémie de coronavirus, ce sont les sportifs qui éprouvent les pires difficultés à se déplacer.

«Je pense que nous devrons revoir certaines ambitions à la baisse», a prévenu jeudi M. Muto. «Il faut parfois accepter de revoir les plans». Le président du comité d'organisation, Yoshiro Mori, a pour sa part rappelé que jamais jusqu'ici des Jeux olympiques n'avaient été reportés en temps de paix. Tokyo 2020 «fera face à des difficultés que personne n'a affrontées jusqu'ici. Je suis certain que notre personnel saura y faire face», mais ce sera une «tâche très difficile», a insisté M. Mori.    

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Encore beaucoup d'inconnues autour des JO
Le report historique des Jeux olympiques de Tokyo 2020 à l'été 2021, en raison de la pandémie mondiale de coronavirus, laisse les organisateurs face à une montagne de questions dont beaucoup sont encore sans réponses.
(FILES) In this file photo taken on April 23, 2020 a woman wearing a face mask rides her bike in front of the Tokyo 2020 Olympic games logo outside the Tokyo Metropolitan Government Building. - The International Olympic Committee, thanks to its vast reserves, and international federations, many of which have borrowed money, can cope with the postponement of the Tokyo Games, but a cancellation would have disastrous consequences, experts say. Cushioned by a dozen or so wealthy sponsors, including the French IT group Atos which has just extended its partnership until 2024, and with marketing contracts and television rights still on the rise, the IOC's future looks steady. (Photo by Philip FONG / AFP)
Bis repetita... En 1940, les JO «fantômes» de Tokyo
Tokyo connaît-elle une malédiction des anneaux? Quatre-vingts ans avant l'épidémie de coronavirus qui oblige le report à l'année prochaine des JO 2020, la capitale nipponne avait déjà dû renoncer à accueillir l'édition 1940.
TOPSHOT - The logo for the Tokyo 2020 torch relay is pictured as the Olympic flame goes on display at the Aquamarine Fukushima aquarium in Iwaki in Fukushima prefecture on March 25, 2020, the day after the historic decision to postpone the 2020 Tokyo Olympic Games. - Japan on March 25 started the unprecedented task of reorganising the Tokyo Olympics after the historic decision to postpone the world's biggest sporting event due to the COVID-19 coronavirus pandemic that has locked down one third of the planet. (Photo by Philip FONG / AFP)
L'énorme casse-tête des organisateurs des JO
La décision historique mardi de reporter d'environ un an les JO de Tokyo 2020 en raison de la pandémie de coronavirus risque d'entraîner de nouvelles difficultés pour le comité olympique japonais.
Pedestrians pass the logo of the Tokyo 2020 Olympic Games and Paralympic Games at a subway station in Tokyo on March 24, 2020. - The International Olympic Committee came under pressure to speed up its decision about postponing the Tokyo Games on March 24 as athletes criticised the four-week deadline and the United States joined calls to delay the competition. (Photo by Kazuhiro NOGI / AFP)
Les Jeux olympiques reportés «d'environ un an»
Le Japon a proposé un report d'un an des Jeux d'été de Tokyo 2020 en raison de la pandémie de coronavirus. Une proposition que le Comité international olympique (CIO) a acceptée, a annoncé ce mardi le Premier ministre japonais Shinzo Abe.
(FILES) In this file photo taken on January 24, 2020 the Olympic rings (L) are displayed off the shore of the Odaiba Marine Park as fireworks explode during the Tokyo 2020 Year Commemorative Ceremony in Tokyo, to mark six months before the opening of the Tokyo 2020 Olympic Games. - Japan has asked for a one-year postponement of the Tokyo 2020 Games over the global coronavirus pandemic, and the International Olympic Committee has agreed, the country's prime minister said on March 24, 2020. "I proposed to postpone for about a year and president Bach responded with 100 percent agreement," Shinzo Abe told reporters referring to Thomas Bach, head of the IOC. (Photo by Kazuhiro NOGI / AFP)
Le choix du cœur contre celui de la raison
Pour la première fois, le Comité international olympique (CIO) évoque la possibilité d'un report des prochains Jeux d'été. Les Luxembourgeois déjà qualifiés pour Tokyo ne sont pas tous d'accord avec cette solution.
A man in a face mask walks past a display showing the Tokyo 2020 logo in Tokyo on March 23, 2020. (Photo by CHARLY TRIBALLEAU / AFP)