Changer d'édition

Le réalisme était differdangeois
Sport 3 min. 18.03.2015 Cet article est archivé
Football / Mercredi soir en BGL Ligue

Le réalisme était differdangeois

Andre Rodrigues tente de stopper Hakim Menaï. Mais au final, ce sont les Differdangeois qui repartent avec les 3 points,
Football / Mercredi soir en BGL Ligue

Le réalisme était differdangeois

Andre Rodrigues tente de stopper Hakim Menaï. Mais au final, ce sont les Differdangeois qui repartent avec les 3 points,
Photo: Christian Kemp
Sport 3 min. 18.03.2015 Cet article est archivé
Football / Mercredi soir en BGL Ligue

Le réalisme était differdangeois

Comme au match aller, le derby differdangeois a tourné en faveur des hommes de Marc Thomé. Differdange s'est imposé sur la pelouse du Progrès 1-2 ce mercredi soir en match avancé de la 18e journée de BGL Ligue.

Comme au match aller, le derby differdangeois a tourné en faveur des hommes de Marc Thomé. Differdange s'est imposé sur la pelouse du Progrès 1-2 ce mercredi soir en match avancé de la 18e journée de BGL Ligue.

Le match

Après avoir connu des fortunes diverses le week-end dernier, le derby tombait à pic pour les deux formations: se relancer pour le Progrès et confirmer du côté de Differdange. C'est l'équipe locale qui prenait les débats à son compte. Un coup franc de Thill (11e) et une reprise de la tête de Menaï détournée par Weber (14e) donnaient le ton.

Le jeu proposé par le Progrès était séduisant et c'est à l'issue d'un joli mouvement entamé par Thill et relayé par Poinsignon que Menaï trompait la vigilance du gardien visiteur (1-0, 19e). Les Differdangeois étaient dans les cordes. Et pourtant ils trouvaient les ressources nécessaires pour revenir au score.

Yéyé s'offrait un solo sur son flanc droit et son centre était dévié malencontreusement dans son propre but par Rigo (1-1, 25e). Ce but avait le don de couper les ardeurs des Jaune et Noir. Et ce sont les Differdangeois qui mettaient le nez à la fenêtre. Castellani s'interposait avec brio devant Er Rafik (31e).

Alors qu'on se dirigeait vers la mi-temps, le ballon arrivait dans les pieds d'Er Rafik à la suite d'une accélération de Yéyé, le buteur differdangeois ne se faisait pas prier et trompait Castellani (1-2, 45+1).

La tension montait d'un cran dès la reprise. Un coup franc de Thill oblige Weber à sortir le grand jeu (59e). Les locaux insistaient mais les hommes de Marc Thomé restaient dangereux sur les contres.

Les locaux insistaient, Menaï isolait Thill dans le rectangle mais le jeune Niederkornois butait sur Weber (68e). Les troupes d'Olivier Ciancanelli lançaient leurs dernières forces dans la bagarre. Ramdedovic était proche de l'égalisation mais sa reprise de la tête manquait le cadre (90+2). Insuffisant pour arracher le match nul.

La note: 14/20.

Le derby differdangeois a été ouvert, engagé, animé et indécis. Une belle propagande pour le football avec une mention spéciale au jeu produit par Niederkorn, séduisant mais peu efficace.

L'homme du match: Omar Er Rafik.

Pas très original mais le buteur differdangeois a permis aux siens de revenir au diable vauvert. Er Rafik a pesé sur la défense du Progrès qui a été à plus d'une reprise au bord de la rupture. 

Jonathan Rigo au marquage de Gauthier Caron. Le Progrès a signé une bonne entame de match avant de perdre le fil de la rencontre.
Jonathan Rigo au marquage de Gauthier Caron. Le Progrès a signé une bonne entame de match avant de perdre le fil de la rencontre.
Photo: Christian Kemp

Le fait du match

Le but égalisateur differdangeois a touché le Progrès, le but d'Er Rafik l'a assommé. Les locaux ne méritaient pas cela après avoir livré une entrée en matière séduisante.

Eddy Renauld avec GaM



Progrès - Differdange 1-2

Stade Jos Haupert, pelouse en bon état, arbitrage de M. Monteiro assisté de MM. da Costa et Sabotic, 1.400 spectateurs. Mi-temps: 1-2.

Evolution du score: 1-0 Menaï (19e), 1-1 Rigo (c.s.c, 25e), 1-2 Er Rafik (45+1).

Cartons jaunes: Cassan (27e, bousculade sur Er Rafik) au Progrès; Jänisch (39e, pied en avant sur Cassan), May (48e, bousculade sur Ferino), Yéyé (55e, tacle sur Poinsignon), Siebenaler (86e, gain de temps) à Differdange.

Corners: 6 (2+4) au Progrès; 2 (1+1) à Differdange.

PROGRES: Castellani; Rigo, Lehnen (64e Rougeaux), Bouzid, Ferino (cap), Ramdedovic, Poinsignon, Cassan, Menaï, Thill, Bossi (83e Dog).

Joueurs non utilisés: Theves, Fabbro, Zimmer.

Entraîneur: Olivier Ciancanelli

DIFFERDANGE: Weber; Meligner (74e Franzoni), Bukvic, Siebenaler, Rodrigues, May (cap), Jänisch (69e Lebresne), Bettmer, Yéyé (57e Luisi), Caron, Er Rafik.

Joueurs non utilisés: Ribeiro, Vilmain.

Entraîneur: Marc Thomé.


Sur le même sujet

Avec sa victoire dans ce derby du Sud face à la Jeunesse (3-0), ce dimanche soir, Differdange peut entrevoir sereinement la fin de saison bien ancré à la troisième place.
Marc Oberweis est à terre, Kim Kintziger est furieux. Omar Er Rafik vient de passer par là pour inscrire le premier but differdangeois contre la Jeunesse.
Football / Europa League
Le match aller du premier tour des qualifications de l’Europa League a vu Differdange 03 prendre la mesure des Gallois de Bala Town. Le tableau-marquoir indiquait déjà 3-0 après vingt-six minutes. Er Rafik, Caron et Sinani étaient passés par là. Une avance confortable atténuée par Sheridan avant le repos (36e).
Ryan Valentine (Bala Town #2) im Zweikampf mit Antonio Luisi (FC Differdingen 03 - 29)
/ 02.07.2015 Fussball Europa League Qualifikation, 1. Runde, Saison 2015-2016 / 02.07.2015 /
LUX, ELQ, FC Differdingen 03 (Differdange) (LUX) - Bala Town FC (WAL) / 
Stade Parc des Sports, Obercorn /
Foto: Ben Majerus
Football / Après le derby differdangeois
Marc Thomé est un entraîneur heureux. A défaut d'être séduisante, sa formation reste sur deux succès de rang après avoir été battue par le F91, il y a deux semaines.
Sport
Football / Niederkorn - CSG 6-0
Volontaire en début de rencontre, le CSG a payé cash son manque d'efficacité face à une équipe du Progrès qui a fini par dominer son sujet et reprendre ainsi la tête du classement.
Michel Bechtold tente de stopper Mickael Garos. Les joueurs du Progrès ont fait la différence dans le 4e quart d'heure.
Football / Cinquième journée en BGL Ligue
Accroché par une équipe de Mondorf  séduisante et offensive, le Progrès perd ses deux premiers points de la saison. Il ne méritait pas de l’emporter. Un partage (2-2) qui lui permet de conserver son leadership avec un point d’avance sur le Fola.  
Alex Semedo tente d'empêcher Levy Rougeaux d'armer sa frappe, mais l'attaquant français a fait mouche