Changer d'édition

Le Racing tombe sur plus fort que lui
Pape Mboup et le Racing ont dû reconnaître la supériorité d'un adversaire plus solide.

Le Racing tombe sur plus fort que lui

Photo: Yann Hellers
Pape Mboup et le Racing ont dû reconnaître la supériorité d'un adversaire plus solide.
Sport 3 min. 12.07.2018

Le Racing tombe sur plus fort que lui

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Le Racing s'est incliné 0-2 pour son retour sur la scène européenne face aux Roumains du Viitorul Constanta. Une erreur individuelle et un penalty contestable ont permis aux visiteurs de prendre une option sur le deuxième tour. Une victoire logique.

Le bleu ciel leur va si bien. Il rappelle les belles heures de l'Union et symbolise un horizon dégagé. Le Racing l'a aperçu au loin avant que le premier nuage ne survole le stade Josy Barthel.

Secoué par Differdange pour sa dernière sortie amicale dimanche dernier (0-4), le club de la capitale a remis tout à plat pour ses retrouvailles avec la Coupe d'Europe, dix ans après sa première expérience. Un reformatage bien à propos pour un début de match convaincant.

Avec Simon et Mboup préférés à Humbert et Da Silva en défense centrale, le vainqueur de la Coupe de Luxembourg s'est appliqué pour tenir éloignée de son but l'équipe roumaine. Les deux premières demi-occasions étaient même locales avec une demi-volée de Nakache trop enlevée (4e) et une frappe du gauche de Hennetier trop croisée (8e).

La sortie manquée de Ruffier

L'histoire ne dit pas si ce sont les invectives lancées par Gheorghe Hagi à ses joueurs qui ont provoqué un électrochoc ou tout simplement la sortie intempestive de Ruffier à la 23e minute. Toujours est-il que Dragus n'en demandait pas tant pour adresser un lob victorieux en pivot (0-1).

Viitorul était très bien payé, mais semblait avoir trouvé son équilibre devant ses supporters. Le Racing réagissait à la fin du premier acte avec l'occasion la plus nette fomentée par un excellent travail de Da Mota à gauche qu'Hennetier a failli conclure d'une belle frappe croisée. Cojocaru déviait l'envoi.

La seconde période n'allait pas permettre au Racing de refaire surface. Viitorul avait la mainmise sur le match et la facilité à faire circuler le ballon de l'équipe roumaine étendait les lignes locales et créait des espaces. A l'approche de l'heure de jeu, le club de Constanta se créait coup sur coup trois occasions de faire le break mais Hagi par deux fois et Vina manquaient la cible.

La partie devenait à sens unique et le Racing manquait de poids offensif avec notamment un Szimayer insuffisant pour porter le danger devant la cage adverse.

Le capitaine Hagi doublait les chiffres sur un penalty peu évident commis par Simon sur Dragus sur la ligne. Il restait à l'équipe visiteuse à gérer la fin de match. La qualification est presque dans la poche.

L'homme du match. Gheorghe Hagi, c'est un spectacle à lui tout seul. Président et entraîneur du club roumain, le "Maradona des Carpates" a eu droit à une standing ovation lors de son entrée sur le stade. Pendant toute la rencontre, l'ancienne star roumaine a hurlé sur ses ouailles. "Et encore, aujourd'hui, il est calme", nous a expliqué un confrère.

Les faits du match. Des files aux entrées alors qu'il y avait à peine mille spectateurs, une absence de feuilles de match, un chrono qui repart plus d'une minute en retard: le club de la capitale n'a pas soigné sa carte de visite pour son retour sur la scène continentale. Les officiels de l'UEFA n'ont guère apprécié ces approximations.

Gheorghe Hagi accueilli comme une star par les supporters roumains.
Gheorghe Hagi accueilli comme une star par les supporters roumains.
Photo: Yann Hellers

Racing - Viitorul 0-2

Stade Josy Barthel, pelouse en excellent état, arbitrage de M. Troleis (FER) assisté par MM. D. Højgaard et E. Højgaard, 1.000 spectateurs. Mi-temps: 0-1.

Evolution du score: 0-1 Dragus (23e), 0-2 Hagi (83e s.p.).

Corners: 3 (2+1) pour le Racing; 9 (6+3) pour Viitorul.

Cartons jaunes: Mboup (80e, pousse Hagi) et Da Mota (82e, contestation) au Racing; Hagi (30e, accroche Nouidra) à Viitorul.

  • RACING: Ruffier (cap.); Hennetier, Simon, Mboup, Nyssen, Birk; Nakache, Nouidra (88e Humbert), Osmanovic; Da Mota (90+1 Sulejmani ), Szimayer (81e Shala).

Joueurs non alignés: Engel, Semedo, Da Silva et Dos Santos.

Entraîneur: Patrick Grettnich.

  • VIITORUL: Cojocaru; Lima, Tiru, Mladen, De Nooijer (80e Boboc); Achim, Baluta, Vina; Hagi  (cap.) (87e Pitu), Dragus, Matan (60e Houri).

Joueurs non alignés: Buzbuchi, Vodut, Ciobanu et Hodorogea.

Entraîneur: Gheorghe Hagi.


Sur le même sujet