Changer d'édition

Le Racing enfonce Hostert
Sport 4 min. 17.08.2018

Le Racing enfonce Hostert

René Peters à la lutte avec Tarek Nouidra. Le milieu de la capitale aura le dernier mot.

Le Racing enfonce Hostert

René Peters à la lutte avec Tarek Nouidra. Le milieu de la capitale aura le dernier mot.
Photo: Fernand Konnen
Sport 4 min. 17.08.2018

Le Racing enfonce Hostert

Didier HIEGEL
Didier HIEGEL
En match avancé de la troisième journée de BGL Ligue

En s'imposant sur le score de 4-0 sur la pelouse de l'US Hostert, ce vendredi soir, le Racing a engrangé sa première victoire de la saison et enfoncé un adversaire qui ne compte toujours aucun point après trois sorties.

Le match. - Les sourires de la fin du mois de mai se sont effacés depuis la reprise du championnat. Le Racing, vainqueur de la Coupe de Luxembourg, enfile les matches nuls. Hostert, son adversaire malheureux du 27 mai, n'a toujours pas pris de point avant d'entamer cette troisième journée de BGL Ligue. Les dix unités en quatre sorties envisagées par Henri Bossi ne seront pas atteintes. Et pour enrayer la spirale négative et ces huit buts encaissés en deux matches qui font tache, l'expérimenté entraîneur a replacé Pleimling dans les buts. Hoffmann, lui aussi, a fait les frais d'une mini refonte des Vert et Blanc. Tout comme le jeune Sacras qui avait fêté sa première apparition parmi l'élite contre l'Union Titus Pétange (1-2).

Du côté du club de la capitale, c'est aussi la soupe à la grimace. Les investissements consentis ne se traduisent pas sur le terrain. Ce vendredi soir, Patrick Grettnich peut toutefois compter sur le retour de Da Mota retenu la semaine dernière par des obligations familiales.

Duel aérien entre Aldin Dervisevic et Sebastian Szimayer.
Duel aérien entre Aldin Dervisevic et Sebastian Szimayer.
Photo: Fernand Konnen

Dans ce contexte difficile pour les deux formations, c'est l'international qui va allumer la première mèche après dix minutes de jeu: une frappe qui s'envole chercher les branches de l'arbre derrière le but des locaux. Ce geste complètement manqué donne des idées à ses partenaires. Nouidra (16e) puis Hennetier (27e) imite leur ailier gauche. Agouazi va quelque peu nous réconcilier avec le jeu en plaçant un coup de tête dangereux, mais toujours pas cadré suite à un corner de Hennetier (31e).

Avec l'ancien Messin à la baguette et la grosse activité de Nouidra, le Racing domine, accumule les minutes de possession, mais cette domination presque outrancière n'offre guère de perspective. L'US Hostert fait le dos rond, Bertoux et ses partenaires payent de leur personne et atteignent la pause avec un seul essai sur le but de Ruffier: une frappe de Chris Stumpf contrée en corner (29e).

Trois buts de la tête pour le Racing

A la reprise, Hostert se dit qu'il y a peut-être un bon coup à jouer et met davantage d'intensité dans ses offensives. La frappe de Wang, dans la surface  est contrée en corner (60e) et le coup franc excentré de Peters sème le trouble (67e). La rencontre va toutefois choisir son camp rapidement avant le dernier quart d'heure... et juste après un superbe arrêt-réflexe de Pleimling sur un coup de tête de Nakache (69e).

Sur le corner qui suit, c'est Simon, de la tête, qui ouvre le score (0-1 70e). Le portier des locaux sauve encore les siens en se jetant dans les pieds de Shala (71e), mais s'incline une deuxième fois lorsque Nakache, de la tête, prolonge une tête piquée de Shala (0-2, 74e). Un nouveau coup de tête victorieux, cette fois-ci de Shala, suite à un centre de Szymayer, porte le score à 0-3 (79e) avant que Da Mota, lancé par Nakache, conclut victorieusement un beau déboulé de la gauche (0-4, 80e).

La note du match: 10/20. Une première période à oublier au plus vite, une seconde d'un meilleur calibre, cette rencontre a été sauvée par les quatre buts des hommes de la capitale.

Le fait du match. - Cinq tentatives au but, aucune cadrée, la première période de ce match avancé de la troisième journée de championnat a été indigne d'une confrontation entre clubs de l'élite. A oublier au plus vite.

L'homme du match. -  Laurent Agouazi. Le Racing a trouvé sa plaque tournante, l'homme à même d'orienter le jeu, très souvent vers l'avant, à une ou deux touches de balle, pas plus. Précieux dans ses services, il l'est aussi dans ses replacements. A l'heure de jeu, il est aussi venu prendre les consignes de Patrick Grettnich. Un vrai relais pour le coach du Racing.

Un but et une passe décisive pour Kevin Nakache ici à la lutte avec Khalid Lahyani.
Un but et une passe décisive pour Kevin Nakache ici à la lutte avec Khalid Lahyani.
Photo: Fernand Konnen

Hostert - Racing 0-4

Stade Jos Becker, pelouse légèrement bosselée, arbitrage de M. Torres assisté de MM. Da Costa et C. Rie, 440 spectateurs. Mi-temps: 0-0.

Evolution du score: 0-1 Simon (70e), 0-2 Nakache (74e), 0-3 Shala (79e), 0-4 Da Mota (80e).

Corners: Hostert 5 (2+3); Racing5  (2+3).

Cartons jaunes: Ch Stumpf (75e faut sur Nouidra) à Hostert; Hennetier (66e, faute sur Lahyani) au Racing.

HOSTERT (4-1-4-1): Pleimling; Eichhorn, Bertoux,  A. Dervisevic, C. Stumpf;  Peters (cap.); D. Stumpf, Wang (78e Hoffmann);  Lahyani (76e Yala Lusala), Desevic, Dango.

Joueurs non utilisés: Roulez; D. Dervisevic, Bei.

Absents: Steinmetz (blessé), Hurth, Sacras et  Vaz Djassi (choix de l'entraîneur).

Entraîneur: Henri Bossi.

RACING (4-3-3): Ruffier (cap.); Hennetier, Simon, Da Silva,  Birk; Nakache, Agouazi, Nouidra; Shala (87e Dionisio), Szimayer (83e Ataide), Da Mota (86e Sulejmani). 

Joueurs non utilisés: M'Boup, Dos Santos.

Absents:  Osmanovic (blessé), Engel, Catic, Da Graça,  Darmon, Gomes,  Humbert, Jacinto, Meireles, Nyssen, Oliveira et   Semedo (choix de l'entraîneur).

Entraîneur: Patrick Grettnich.

La 3e journée de BGL Ligue

Joué ce vendredi

Hostert - Racing 0-4

Dimanche à 16h

Mondorf - Jeunesse

RM Hamm Benfica - Union Titus Pétange

Etzella - Rumelange

Dimanche à 18h

Rosport - Progrès

Differdange - Strassen

Reporté au 19 ou au 26 septembre

Fola - Dudelange



Sur le même sujet

Le Racing tombe sur plus fort que lui
Le Racing s'est incliné 0-2 pour son retour sur la scène européenne face aux Roumains du Viitorul Constanta. Une erreur individuelle et un penalty contestable ont permis aux visiteurs de prendre une option sur le deuxième tour. Une victoire logique.
Pape Mboup et le Racing ont dû reconnaître la supériorité d'un adversaire plus solide.
Le RFCUL écrit son histoire dans la douleur
Pour la première fois de son histoire, débutée en 2005, le RFCUL, réduit à neuf, a remporté la Coupe de Luxembourg à l'issue des tirs au but contre Hostert (4-3), le score étant resté vierge au terme de 120 minutes. C'est Jahier qui a offert le trophée à son club. Tout un symbole.
Au terme d'un match à suspense, le Racing peut fêter sa première Coupe de Luxembourg.
BGL Ligue: Le Progrès fait jouer son expérience
Plus réaliste que le Racing, le Progrès a entamé la compétition de la meilleure des manières ce dimanche. Au terme d'une rencontre placée sous le signe de l'offensive, Niederkorn s'est imposé 3-2.
Niederkorn applaudiert den Fans - Sebastien Thill (Niederkorn #31), Aleksandre Karapetian (Niederkorn #87), Olivier Thill (Niederkorn #10), Mario Mutsch (Niederkorn #19), Ben Vogel (Niederkorn #5)
/ Fussball BGL Ligue Luxemburg, 1. Spieltag, Saison 2017-2018 / 06.08.2017 /
Racing FC Union Luxemburg - FC Progres Niederkorn / 
Stade Camille Polfer, Luxemburg /
Foto: Ben Majerus
BGL Ligue: Pokar délivre Dudelange face au Progrès
Dominateur, le F91 a pourtant tremblé à Niederkorn lors du match avancé de la 20e journée de BGL Ligue. C'est Mario Pokar, sur un coup du sort, qui a trompé un excellent Sébastien Flauss pour offrir trois nouveaux points au leader du championnat (2-1).
Mario Pokar (F91 Duedelingen - 8) jubelt, freut sich, Jubel, Freude nach seinem Tor zum 1:2
/ Fussball BGL Ligue Luxemburg, 20. Spieltag, Saison 2016-2017 / 02.04.2017 /
FC Progres Niederkorn - F91 Düdelingen (Dudelange, Duedelingen) / 
Stade Jos Haupert, Niederkorn /
Foto: Ben Majerus