Changer d'édition

Le Racing arrache un point face à Dudelange
Sport 5 min. 07.10.2018 Cet article est archivé

Le Racing arrache un point face à Dudelange

Le Racing de Dan Da Mota a rapidement ouvert le score face au F91.

Le Racing arrache un point face à Dudelange

Le Racing de Dan Da Mota a rapidement ouvert le score face au F91.
Photo: Ben Majerus
Sport 5 min. 07.10.2018 Cet article est archivé

Le Racing arrache un point face à Dudelange

Didier HIEGEL
Didier HIEGEL
En clôture de la huitième journée de BGL Ligue, ce dimanche soir, le Racing a tenu le F91 en échec (1-1) et se porte à la deuxième place du classement. Ruffier a stoppé un penalty à la dernière minute.

Le match et sa note. - Il est toujours difficile d'enchaîner. Surtout lorsque l'on passe des strass et paillettes de Séville à l'intimité du stade Camille Polfer. Même lorsqu'on s'appelle F91 Dudelange. Et le train d'enfer que mènent actuellement les hommes de Dino Toppmöller en jonglant avec les compétitions commence à laisser des traces sur les organismes même si la majorité des Dudelangeois ont opté pour une activité uniquement axée sur le football. Du onze titulaire au stade Benito Villamarin, seuls six éléments ont été conservés par le technicien allemand qui a innové en proposant une défense à trois avec la première titularisation de Dramé aux côtés de Bisevac et de Malget.

Ce dernier va se retrouver bien malheureux en début de rencontre en ouvrant le score contre son camp. Couturier s'était laissé enrhumer par Da Mota et le centre de l'international était contré par son partenaire en sélection, Frising ne pouvant que constater les dégâts (1-0, 3e). L'ancien des Herbiers allait superbement se rattraper par après mais cette entame de rencontre était idéale pour une formation du Racing qui avait choisi de blinder son arrière-garde.

La tâche des visiteurs de la Forge du Sud n'allait pas être simple d'autant que le club de la capitale affichait avant la rencontre un excellent bilan de cinq buts encaissés seulement et plus généralement seulement quatre défaites en compétition nationale depuis le début de l'année civile, soit 26 sorties.

Vu la surface de jeu du stade Camille Polfer, plutôt étroite, les Dudelangeois avaient le bon goût d'étirer la ligne défensive des Bleu ciel et Blanc, sans oublier de lancer ses flèches plein champ lors de rapides transitions avec Pokar et Kruska en rampes de lancement. C'est pourtant suite à un coup de pied arrêté que le F91 va refaire son retard. Pour une main de Mboup, Turpel obtenait un coup franc quasiment sur la ligne de corner. Pokar voyait Couturier esseulé au deuxième poteau et le Français plaçait une merveille de reprise de volée (1-1, 33e).

Le Racing aurait pu regagner les vestiaires nanti d'une courte avance si Frising n'avait fait échec à Shala admirablement lancé par un Agouazi toujours aussi précieux (36e).

Si la deuxième période n'aura pas la même saveur que le premier acte, elle ne va pourtant pas manquer de piment. A commencer par deux actions qui auraient pu être décisives, des actions signées Turpel et Nakache, mais Ruffier va faire bonne garde pour sauver son équipe (50e, 86e, 90+2 et 90+3) et l'ancien Dudelangeois ne va pas cadrer sa reprise de la tête. Frising ne sera pas en reste en sortant en corner le coup de tête piquée de Mboup à deux minutes du terme du temps réglementaire.

La fin de match a été complètement folle avec un F91 qui a fait le siège du but de son hôte et a obtenu un penalty pour une main dans la surface de réparation. Une action très contestée, M. Sgura ayant préalablement donné un corner avant de suivre l'avis de son assistant. Turpel l'a frappé mais Ruffier l'a stoppé.

Le Racing conserve ainsi le point du match nul et pointe désormais à la deuxième place du classement. Dudelange a clairement payé la débauche d'énergie consentie ces dernières semaines. Ce dimanche, c'était le 19e match des Dudelangeois depuis la reprise!

Ce duel du haut de tableau a valu par son engagement et quelques gestes de toute beauté de la part des attaquants et des gardiens. Une note de 13/20 vient récompenser les deux équipes qui se sont quand même chauffées en toute fin de match.

Le fait du match. -  La fatigue commence à sérieusement peser sur les épaules de Dave Turpel qui devra se refaire une petite santé avant d'aborder le match contre la Biélorussie en Ligue des Nations, le 12 octobre à Minsk. Le n°77 est sur tous les fronts actuellement et ne rechigne jamais à faire les efforts. Ce dimanche soir, il lui a manqué un peu de jus pour trouver à nouveau les filets, à l'image de sa reprise de volée de la 30e minute qui frôle la lucarne gauche du Racing, ou encore ses tentatives sur les centres de Mélisse (36e et 40e). Sur l'action juste avant la pause, il manque de chance en touchant le poteau. En toute fin de match, l'attaquant international échoue une nouvelle fois sur Ruffier en frappant son penalty sur la gauche du gardien qui l'avait déjà stoppé dans son élan à la 50e.

Clément Couturier aime les beaux gestes. C'est lui qui a égalisé d'une superbe reprise de volée après la demi-heure de jeu.
Clément Couturier aime les beaux gestes. C'est lui qui a égalisé d'une superbe reprise de volée après la demi-heure de jeu.
Photo: Ben Majerus

Le geste du match. - Clément Couturier n'est pas à proprement parler un vrai buteur mais lorsqu'il loge le ballon au fond des filets, son geste mérite des ralentis à profusion. Ce fut encore le cas lorsque le marathonien des Jaunes a refait le coup du Legia. Cette fois sa reprise de volée, suite au coup franc de Pokar, était plus excentrée mais la soudaineté et la pureté du geste ont été imparables pour Romain Ruffier (1-1, 33e).

L'homme du match. - Romain Ruffier. Le portier du Racing a tenu la baraque. Faisant preuve de concentration, il a aussi sorti des parades de premier plan comme cet arrêt sur le penalty frappé par Turpel dans les derniers instants du match.

Kevin Nakache au sein de la mêlée. Son jeu de tête a été précieux et il aurait pu marquer à l'heure de jeu.
Kevin Nakache au sein de la mêlée. Son jeu de tête a été précieux et il aurait pu marquer à l'heure de jeu.
Photo: Ben Majerus

Racing - Dudelange 1-1

Stade Camille Polfer, pelouse, arbitrage de M. Sgura assisté de MM. Kricen et Skrijelj, 553 spectateurs. Mi-temps: 1-1.

Evolution du score: 1-0 Malget (3e csc), 1-1 Couturier (33e).

Corners: Racing 3 (2+1); Dudelange 6 (2+4).

Cartons jaunes: Nouidra (68e, antijeu sur Sinani), Shala (74e, faute sur Turpel), Mboup (81e, antijeu), Nakache (90+3, contestations), Agouazi (90+4, bousculade) pour le Racing; Jensen (62e, faute sur Hennetier), Ibrahimovic (78e, contestations), Turpel (90+4, bousculade) pour Dudelange.

RACING (5-3-2): Ruffier (cap.); Hennetier, Simon, Da Silva, M'Boup, Birk;  Nouidra, Agouazi, Nakache; Da Mota,  Shala (90+4 Humbert).

Joueurs non utilisés: Semedo, Sulejmani, Dionisio, Dos Santos.

Absents: Osmanovic (en phase de reprise),  Ataide,  Catic, Da Graça, Darmon, Gomes, Jacinto, Meireles, Nyssen, Oliveira, Szimayer (choix de l'entraîneur).

Entraîneur: Patrick Grettnich.

DUDELANGE (3-5-2): Frising;  Dramé, Bisevac, Malget; Couturier, Kruska (73e Kenia), Pokar (cap.), Jensen (64e Ibrahimovic), Mélisse; Sinani (90+3 Agovic), Turpel.

Joueurs non utilisés: Esposito et Schnell.

Absents: Joubert, Prempeh, Stolz (blessés); Cruz, De Sousa,  El Hriti, Gonçalves, Jordanov, Kakoko, Perez, Protin, Skenderovic, Stumpf et Yéyé (choix de l'entraîneur).

Entraîneur: Dino Toppmöller.


Sur le même sujet

Victorieux du Progrès, le F91 peut croire au doublé
Dudelange a validé son ticket pour la finale de la Coupe de Luxembourg en disposant du Progrès 3-1 ce mercredi soir. Séduisants au premier acte, les Dudelangeois ont par la suite fait parler leur expérience alors que les visiteurs ont frappé les poteaux à trois reprises.
Kevin Malget (F91 4) und Stelvio Cruz (F91 r.) gegen Adrien Ferino (Niederkorn l.) zum 1:0 / Fussball, Coupe de Luxembourg, Halbfinale, F91 - Niederkorn / Duedelingen / 20.04.2019 / Foto: Christian Kemp
Dave Turpel coule le Fola
Lors d'un choc qui a tenu toutes ses promesses, dimanche soir, Dudelange s'est imposé 3-2 dans le fief du Fola. Un succès signé Dave Turpel auteur des trois buts de sa formation.
 Dave Turpel a décidé seul du sort de cette rencontre face au Fola.
BGL Ligue: Dudelange s'en sort très bien contre le Racing
Sans Schnell ni Da Mota, le F91 a ouvert la marque via De Sousa avant de caler puis retrouver des couleurs dans le final. Le Racing est revenu au score grâce à un joli but de Jahier avant de louper le coche lors du quart d’heure de reprise. Il peut s’en vouloir car Turpel le crucifiera à huit minutes du coup de sifflet final.
Clayton de Sousa Moreira (F91 Duedelingen - 2) erzielt das 0-1 - Ricardo Diomisio (RFCU Luxemburg #29) kommt zu spaet
/ Fussball BGL Ligue Luxemburg, 8. Spieltag, Saison 2016-2017 / 01.10.2016 /
Racing FC Union Luxemburg - F91 Duedelingen / 
Stade Achille Hammerel, Luxemburg /
Foto: Ben Majerus