Changer d'édition

Le PSG arrache la victoire dans la souffrance
Sport 3 min. 25.11.2020 Cet article est archivé

Le PSG arrache la victoire dans la souffrance

Mbappé a enchaîné un 8e match consécutif de C1 sans marquer.

Le PSG arrache la victoire dans la souffrance

Mbappé a enchaîné un 8e match consécutif de C1 sans marquer.
Photo: AFP
Sport 3 min. 25.11.2020 Cet article est archivé

Le PSG arrache la victoire dans la souffrance

Le club parisien a battu - non sans peine - le RB Leipzig (1-0) grâce à un penalty de Neymar, mardi, pour conserver son destin en main en vue de la qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions.

(AFP) - C'était laborieux, mais les Parisiens ont fini par arracher la victoire. Ce succès étriqué leur permet de prendre l'avantage à la différence de buts sur les Allemands, victorieux à l'aller (2-1), devant lesquels ils termineront en cas d'égalité finale. 

Avec six points chacun après quatre journées, les deux équipes vont disputer un duel à distance pour prendre le deuxième billet pour la phase finale, le premier semblant promis au leader Manchester United (9 pts). S'ils conservent leur destin en main, les hommes de Thomas Tuchel ont aussi un calendrier plus difficile, avec un déplacement à Old Trafford mercredi prochain, où il leur faudra mieux jouer, ou à défaut, montrer la même solidarité. 

En effet, une défaite en Angleterre pourrait tout gâcher pour le finaliste sortant, qui reste engagé sur une route glissante. Le spectre de l'accident industriel que constituerait une élimination dès la phase de groupes, que le club a toujours su franchir depuis l'arrivée de son actuel propriétaire qatarien en 2011, continue de guetter. Mais à voir Neymar, sorti à la 90e, jeter de joie sa bouteille d'eau au coup de sifflet final, l'ambiance pour préparer cette nouvelle «finale» sera un peu plus légère. 

Neymar décisif 

Il faudra déjà d'abord négocier la réception de Bordeaux samedi en Ligue 1. Pour l'anecdote, en février 2019, le PSG avait battu les Girondins avant d'aller gagner chez les «Red Devils» trois jours plus tard, en 8e aller (2-0)... Tout est bon à prendre pour les Parisiens pour se rassurer, tant ils n'ont pas livré contre Leipzig la performance XXL que la situation exigeait. 

Le finaliste sortant, même renforcé par le retour de blessures de Neymar et Kylian Mbappé, ainsi que Marco Verratti pour la fin de match, a passé son temps à subir. «Je pense qu'on n'avait pas les moyens de faire un match exceptionnel, mais encore une fois, le plus important c'était la victoire», a réagi Marquinhos sur RMC Sport. 


CORRECTION - Rennes' Moroccan defender Naif Aguerd (R) challenges Chelsea's English midfielder Mason Mount (L) during the UEFA Champions League Group E football match between Chelsea and Rennes at Stamford Bridge in London on November 4, 2020. (Photo by NEIL HALL / POOL / AFP) / �The erroneous mention[s] appearing in the metadata of this photo by NEIL HALL has been modified in AFP systems in the following manner: [Rennes' Moroccan defender Naif Aguerd] instead of [Rennes' French midfielder Eduardo Camavinga]. Please immediately remove the erroneous mention[s] from all your online services and delete it (them) from your servers. If you have been authorized by AFP to distribute it (them) to third parties, please ensure that the same actions are carried out by them. Failure to promptly comply with these instructions will entail liability on your part for any continued or post notification usage. Therefore we thank you very much for all your attention and prompt action. We are sorry for the inconvenience this notification may cause and remain at your disposal for any further information you may require.�
Paris se rate, Barcelone exulte en Champions League
Le calvaire continue pour les équipes françaises en Coupe d'Europe: après Marseille mardi, Rennes et surtout le Paris SG ont subi une nouvelle défaite en Ligue des champions.

Paris s'est contenté d'un penalty généreux transformé par «Ney» (11e), sur une faute de Marcel Sabitzer sur Angel di Maria, pour se sortir de ce traquenard - une «plaisanterie», a critiqué le coach du RBL Julian Nagelsmann, remonté contre l'arbitrage. Ailleurs, la superstar brésilienne s'est très peu distinguée, si ce n'est sur ses nombreuses roulades qui ont offert un spectacle triste de son talent. «On a manqué de chance à Leipzig, aujourd'hui on en a eu un peu», a expliqué Tuchel, «fatigué» de répondre aux questions sur la qualité de jeu: «On a joué avec un grand coeur», a-t-il retenu. 

Mbappé, lui, a enchaîné un 8e match consécutif de C1 sans marquer. Sa 100e réalisation avec le PSG - il en est à 99 - attendra. Mais de toute façon, la physionomie du match, heurté, ne se prêtait guère à ce genre de célébration. - Nervosité - Les «Vamos» bruyants de Marquinhos, qui ont rempli les minutes de vide entre l'hymne de la compétition et le coup d'envoi, ont été le prélude d'un match difficile pour des Parisiens tendus, que les encouragements du public auraient bien aidés à surmonter leur nervosité. 


TOPSHOT - Paris Saint-Germain's Brazilian forward Neymar looks on ahead of the French L1 football match between Paris Saint-Germain (PSG) and Dijon Football Cote d'Or (DFCO) at the Parc des Princes stadium in Paris, on October 24, 2020. (Photo by FRANCK FIFE / AFP)
Le PSG en reconquête, Messi seul en scène
Après le revers concédé contre Manchester United, les Parisiens sont revanchards avant de croiser Basaksehir ce mercredi pour la 2e journée de Ligue des champions. Dans le même temps, les retrouvailles entre Cristiano Ronaldo et Lionel Messi lors du choc Juventus-Barcelone sont reportées.

Paris a joué comme s'il était à l'extérieur, regroupé dans son camp face à des Allemands portés vers l'avant. A la mi-temps, le PSG affichait sa plus faible possession (37%) depuis septembre 2017 en C1, a noté le statisticien Opta. 

L'avantage rapide donné par Neymar l'a conforté dans sa stratégie frileuse, si bien que le RB Leipzig s'est créé toutes les meilleures occasions, entre Sabitzer (11e), Dayot Upamecano (12e), Amadou Haidara (38e) et Emil Forsberg (45e+1). L'attaquant suédois a encore tenté dès le retour des vestiaires (49e). Leipzig a poussé, poussé, jusqu'à contraindre Tuchel à terminer la dernière demi-heure avec cinq défenseurs. Yussuf Poulsen, de la tête (78e), et Sabitzer (88e) ont fait passer des derniers frissons. Mais Paris a résisté et Paris reste en vie. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Paris sous pression, s'est relancé mercredi chez les Turcs de Basaksehir (2-0) mais a perdu sur blessure sa superstar Neymar alors que le choc de la soirée entre la Juventus et Barcelone a tourné à l'avantage des Catalans (0-2),
fights for the ball with  Juventus' Spanish forward Alvaro Morata (L) congratulates Barcelona's Bosnian midfielder Miralem Pjanic after the UEFA Champions League Group G football match between Juventus and Barcelona on October 28, 2020 at the Juventus stadium in Turin. (Photo by Marco BERTORELLO / AFP)
Après le revers concédé contre Manchester United, les Parisiens sont revanchards avant de croiser Basaksehir ce mercredi pour la 2e journée de Ligue des champions. Dans le même temps, les retrouvailles entre Cristiano Ronaldo et Lionel Messi lors du choc Juventus-Barcelone sont reportées.
TOPSHOT - Paris Saint-Germain's Brazilian forward Neymar looks on ahead of the French L1 football match between Paris Saint-Germain (PSG) and Dijon Football Cote d'Or (DFCO) at the Parc des Princes stadium in Paris, on October 24, 2020. (Photo by FRANCK FIFE / AFP)
Retrouver le dernier carré de la Ligue des champions pour fêter son 50e anniversaire: à trois matches d'un sacre européen inédit, le Paris SG débute son Final 8 en quarts de finale contre l'Atalanta Bergame, ce mercredi à Lisbonne, avec l'envie féroce d'écrire l'histoire malgré les absences.
Paris Saint-Germain's Brazilian forward Neymar (C) laughs during a training session at the Luz stadium in Lisbon on August 11, 2020 on the eve of the UEFA Champions League quarter-final football match between Atalanta and Paris Saint-Germain. (Photo by David Ramos / POOL / AFP)
Malgré la présence et le but de sa superstar Neymar, Paris s'est incliné à Dortmund (2-1) mardi lors du 8e de finale aller de Ligue des champions. Dans le même temps, le tenant du titre archi-favori, a été réduit au silence à Madrid par l'Atlético (1-0).
L'incroyable attaquant norvégien de Dortmund Erling Braut Haaland y est allé d'un doublé face au Paris Saint-Germain