Changer d'édition

Le Progrès touché coulé en un quart d'heure
Sport 4 min. 17.09.2020

Le Progrès touché coulé en un quart d'heure

Le parfait équilibre de Yannis Dublin devant Pol Llonch n'aura pas suffi pour le Progrès

Le Progrès touché coulé en un quart d'heure

Le parfait équilibre de Yannis Dublin devant Pol Llonch n'aura pas suffi pour le Progrès
Photo: Ben Majerus
Sport 4 min. 17.09.2020

Le Progrès touché coulé en un quart d'heure

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Le Progrès n'a jamais été en mesure de contester la suprématie des Néerlandais de Willem II ce mercredi au deuxième tour de l'Europa League. Niederkorn s'est incliné 0-5.

Il ne faut pas nécessairement faire preuve d'imagination débordante pour être retardé par une cohorte de supporters dans notre cheminement vers le stade un jour de match à huis clos.  Il suffisait de se promener dans le coin d'Oberkorn, hier, pour mesurer combien l'amour d'un club peut pousser ses supporters à passer les frontières pour les remercier d'avoir mis fin à 15 ans de disette européenne. 

Avec un feu d'artifice de bienvenue et des encouragements massifs qui descendaient de la voie de chemin de fer, les joueurs de Willem II avaient une dette à honorer. Et ils n'ont pas tardé à rendre au centuple cette dévotion de tous les instants face à une équipe du Progrès balayée comme elle ne l'a jamais été ces dernières années.

Aldin Skenderovic (à g.) est simple spectateur du plat du pied du Belge de Willem II, Mike Tresor Ndayishimiye
Aldin Skenderovic (à g.) est simple spectateur du plat du pied du Belge de Willem II, Mike Tresor Ndayishimiye
Photo: Ben Majerus

Sur les côtés, le cauchemar. Le revers face à Dudelange samedi dernier et la blessure de Ba avaient poussé Roland Vrabec à revisiter son onze de base avec le retour de Ferino en charnière centrale, la première titularisation de la saison de Jänisch à gauche et la très juvénile paire de demi-défensifs composée par Latic (18 ans) et Dublin (22) alignée pour la première fois. Silaj, posté un cran plus haut que d'habitude, éjectait Luisi du onze de base. Il ne faudra cependant pas chercher dans ces choix les raisons du fiasco de ce deuxième tour d'Europa League. 

Willem II a sa part de responsabilité avec une équipe supérieure dans tous les secteurs de jeu, en particulier les côtés où les dédoublements incessants ont torpillé les Jaune et Noir. Juste avant le quart d'heure, Habbas avait fait illusion avec un crochet court suivi d'une frappe contrée en corner. Mais ce fut là le seul fait d'armes local avant la déferlante brabançonne. En un peu moins d'un quart d'heure, les Néerlandais allaient plier le match et s'offrir le droit d'affronter plus que probablement les Rangers au tour suivant.

Dur, dur pour Ryad Habbas (en jaune et noir) pris dans l'étau de Pol Llonchet Sebastian Holmen
Dur, dur pour Ryad Habbas (en jaune et noir) pris dans l'étau de Pol Llonchet Sebastian Holmen
Photo: Ben Majerus

Le Grec Pavlidis plaçait une première tête gagnante sur un corner dévié une première fois (0-1, 20e). Le deuxième but relevait d'un flottement coupable dans l'axe de la défense où Saglam se promenait sans surveillance et se fendait d'une petite frappe à la Gerd Müller pour ôter le mince suspense qui traînait encore (0-2, 28e). Pavlidis encore lui plongeait dans le dos des défenseurs locaux à la limite du hors-jeu avant de contourner Flauss pour le troisième but (0-3, 34e). 

L'heure de la rotation était déjà arrivée dans le camp néerlandais. Heerkens se permettait de sortir un petit ballon, sourire en coin, pour céder sa place à Van Den Bogert alors que les fans venus de Tilbourg saluaient la rentrée au vestiaire de leurs héros. Dans ces cas-là, il faut parfois savoir faire le dos rond. Se dire que limiter les dégâts face au cinquième du dernier championnat hollandais n'a rien d'infamant.

Florik Shala (à g.) tente d'enrayer la progression de Dries Saddiki
Florik Shala (à g.) tente d'enrayer la progression de Dries Saddiki
Photo: Ben Majerus

Nunnely, le vif ailier droit, n'en avait cure et annonçait une seconde vague tout aussi dévastatrice en croisant un tir gagnant dès la reprise (0-4, 46e). Le Progrès sortait sporadiquement la tête hors de l'eau mais Ndayishimiye se chargeait de la faire replonger en ponctuant une superbe action collective d'une petite frappe enroulée du droit (0-5, 65e). 

Niederkorn servait de punching-ball à une équipe de Tilbourg battue d'entrée en championnat et où les remplaçants apparaissaient rapidement comme des morts de faim. Vrabec faisait tourner aussi. L'entrée en jeu de Luisi à la pause a eu le mérite de faire un peu plus bouger les lignes de Willem II, mais dans un contexte rendu difficile par la tournure des événements, ça ne pesait pas bien lourd dans la balance.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Dudelange galope, le Swift trébuche
Après trois journées, le classement en trompe-l'œil place le seul FC Wiltz au pinacle. Toutefois, avec un match de moins, le F91 poursuit également son sans-faute. L'ambitieux promu hesperangeois a quant à lui connu un premier couac face au Racing (1-2).
Irvin Latic (Niederkorn #6) fällt im Zweikampf mit Mehdi Kirch (Düdelingen #24)
/ Fussball BGL Ligue Luxemburg, 4. Spieltag, Saison 2020-2021 / 12.09.2020 /
FC Progres Niederkorn - F91 Düdelingen (Dudelange) / 
Stade Jos Haupert, Niederkorn /
Foto: Ben Majerus
Le Fola en Arménie, le Progrès accueillera Willem II
Les deux clubs luxembourgeois encore en lice en Coupe d'Europe connaissent leur adversaire du deuxième tour préliminaire de la Ligue Europa. Ce sera un long déplacement à Ararat pour le club doyen alors que Niederkorn évoluera à nouveau à domicile.
Zachary Hadji (Fola Esch - 27) / Fussball BGL Ligue Luxemburg, Training Saison 2020-2021 / 17.08.2020 / Fola Esch / Stade Émile Mayrisch / Foto: Yann Hellers
Un trio de tête en rouge et blanc
Après deux journées de championnat, seuls le Swift et les surprenants Wiltz et Rosport comptent le maximum de points. Le F91 Dudelange et le Progrès ont quant à eux parfaitement réussi leur Joyeuse entrée.
FLF Fussball Meisterschaft BGL Ligue Spielzeit 2020-2021 zwischen Swift Hesperingen und dem FC Differdingen 03 am 22.08.2020 Paulo AMODIO (Trainer FCD03) Jeff STRASSER (Trainer Swift) (i) und (r) Emmanuel FRANCOIS (14 Swift)
De réelles chances de qualification... à huis clos
Des adversaires peu attractifs, trois déplacements à l'étranger mais aussi la possibilité de se qualifier pour le prochain tour de la Ligue des champions et de la Ligue Europa, voilà ce qui attend les clubs luxembourgeois à la fin de ce mois d'août. L'UEFA ne fera pas de concessions et les rencontres se joueront sans spectateurs.
Sébastien Thill, en jaune et noir, FC Progrès Niederkorn, et Cédric Sacras, CS Fola Esch / Foto: Stéphane Guillaume