Changer d'édition

Le Progrès repart de l'avant
Sport 5 min. 19.08.2016 Cet article est archivé
BGL Ligue

Le Progrès repart de l'avant

Première titularisation très convaincante d'Olivier Thill, ici face à Christophe Pazos, pour un succès sans contestation du Progrès.
BGL Ligue

Le Progrès repart de l'avant

Première titularisation très convaincante d'Olivier Thill, ici face à Christophe Pazos, pour un succès sans contestation du Progrès.
Photo: Fernand Konnen
Sport 5 min. 19.08.2016 Cet article est archivé
BGL Ligue

Le Progrès repart de l'avant

Didier HIEGEL
Didier HIEGEL
En match avancé de la troisième journée de BGL Ligue, ce vendredi soir, une formation du Progrès remaniée a facilement pris la mesure de Rumelange sur le score de 4-0.

En match avancé de la troisième journée de BGL Ligue, ce vendredi soir, une formation du Progrès remaniée a facilement pris la mesure de Rumelange sur le score de 4-0 grâce à un doublé de Laurent, un but de Bouzid et une réalisation de Lafon.

Par Didier Hiégel

Le match et sa note:  vainqueur du match d'ouverture contre le Racing (2-1) puis battu dans le derby par Differdange (0-2), le Progrès doit reprendre sa marche en avant en retrouvant sa pelouse fétiche face à une formation de Rumelange qui suit à la lettre sa feuille de route depuis le début de la compétition avec un match nul à Mondorf et un succès 3-1 contre Rosport.

Déçu de la prestation de ses troupes lors du derby, Fabien Tissot, le coach de Niederkorn, a tranché dans le vif. Des décisions fortes qui allaient rapidement porter leurs fruits. Exit Ramdedovic, Garos et Cassan qui prennent place sur le banc alors que Dog n'est pas retenu.

Du côté de Rumelange, les sourires sont de mise avant le coup d'envoi mais Christian Joachim, qui a reconduit la formation qui a disposé du FC Victoria mis à part Donval (automatiquement suspendu après son carton jaune-rouge) et Fostier, vont rapidement déchanter.

En sentinelle devant la défense, Marco de Sousa, a pleinement réussi la mission qui lui incombait.
En sentinelle devant la défense, Marco de Sousa, a pleinement réussi la mission qui lui incombait.
Photo: Fernand Konnen

Derrière une solide défense, Flauss passe un premier acte à s'ennuyer ferme: pas le moindre ballon à négocier, alors que l'abattage de De Sousa, placé en sentinelle, permet aux frères Thill de mener la manoeuvre, derrière un Laurent qui prend petit à petit ses marques. La preuve, c'est lui qui ouvre le score, à la 28e  minute, en reprenant de la tête un centre du remuant Lafon. Celui qui vient d'inscrire son premier but en BGL Ligue avait été contré in extremis, trois minutes auparavant, suite à une action lancée par Ferino et prolongée par un centre de Soares.

Une grosse poignée de secondes après la rentrée précipitée aux vestiaires de Siebert, blessé (claquage), et le replacement de Thior en charnière centrale, le Progrès double la mise sur son quatrième corner de la rencontre lorsque Bouzid prend de la hauteur et place un coup de tête imparable (2-0, 37e).

Lafon et Laurent régalent

La reprise de volée acrobatique, mais non cadrée, tentée par Sahin dans le temps additionnel de la première période, ne masque pas les lacunes d'une formation rumelangeoise qui subit encore à la reprise mais qui se montre enfin plus incisive quand Diallo défie Flauss (54e).

Un feu de paille que vient rapidement éteindre un Lafon aux jambes de feu en expédiant un missile dans la lucarne de Schinker qui venait pourtant de sauver son équipe devant Laurent (3-0, 60e). L'attaquant français, très présent dans la surface adverse, n'est pas en reste et démontre son opportunisme en reprenant un excellent centre de Menaï (4-0, 71e).

Niederkorn, fait ensuite tourner son effectif, tente d'inscrire un cinquième but mais le score est assez lourd pour une équipe de Rumelange qui n'avait encaissé qu'un but jusqu'alors. Grâce à cette victoire Niederkorn recolle, avec six points, aux équipes de tête qui joueront dimanche.

Le fait du match: le coaching de Fabien Tissot. Le Progrès s'est relancé parce son coach a pris des décisions fortes. Il fallait oser laisser trois piliers de l'équipe: Garos, Ramdedovic et Cassan en réserve. Un choix gagnant: De Sousa, devant la défense, a très peu été mis en difficulté, et, surtout, la titularisation pour la première fois de la saison des deux frères Thill, des manieurs de ballon, a apporté un volume de jeu supérieur et de belles solutions offensives en terme de passes, de tirs et de précision sur coups de pied arrêtés. C'est par exemple Olivier qui dépose la balle sur la tête de Bouzid pour le 2-0. Les places sont désormais très chères à Niederkorn.

L'homme du match: Rémy Laurent. Niederkorn a misé sur l'attaquant français pour remplacer Rossini qui n'avait convaincu personne la saison dernière. Après deux premières sorties en demi-teinte, il a inscrit ses deux premiers buts de la saison et a fait preuve d'une belle présence dans la surface de réparation. Une prestation convaincante qui demande confirmation face à une formation plus huppée.  Ça tombe bien le Progrès se déplace au Fola, vendredi prochain, pour le compte de la quatrième journée de BGL Ligue.

La réaction de Fabien Tissot


Hakim Menaï prend Raphaël Rodrigues de vitesse. C'est lui qui offrira le quatrième but à Rémy Laurent.
Hakim Menaï prend Raphaël Rodrigues de vitesse. C'est lui qui offrira le quatrième but à Rémy Laurent.
Photo: Fernand Konnen

Progrès - Rumelange 4-0

Stade Jos Haupert, bonne pelouse, arbitrage de M. Sales assisté de MM. Muller, Joao da Silva, 736 spectateurs. Mi-temps: 2-0.

Evolution du score: 1-0 Laurent (28e), 2-0 Bouzid (37e), 3-0 Lafon (60e), 4-0 Laurent (71e).

Corners: Progrès 9 (5+4); Rumelange 2 (1+1).

Cartons jaunes: aucun pour le Progrès; Cabral (22e, faute sur Mastrangelo) et Proietti (79e, faute sur Garos) pour Rumelange

PROGRÈS (4-1-4-1):  Flaus;  Mastrangelo (76e Lehnen), Ferino, Bouzid (cap.),  Soares; De Sousa (73e Garos);  Lafon, O. Thill,  S. Thill (66e Cassan), Menaï;  Laurent.

Joueurs non utilisés: Ramdedovic et Poinsignon. 

Absents: Fiorani, Machado et Pereira (blessés);  Bucci, Dog, Barnabo et Barbaro (choix de l'entraîneur).

Entraîneur: Fabien Tissot.

RUMELANGE (4-4-2): Schinker;  Pazos, I. Cabral, Siebert (36e Vaz),  Rodrigues (cap.);  Albuquerque,  Dragovic (69e Proietti), Thior,  Gomes (69e Schmit); Diallo, Sahin .

Joueurs non utilisés: Majerus et Pauly.

Absent: Donval (suspendu),  Kleber,  Santos,  Fostier, Muhovic, Skenderovic (choix de l'entraîneur).

Entraîneur: Christian Joachim.



Sur le même sujet

En s'imposant sur la pelouse de l'Union Titus Pétange (3-0), Niederkorn a écarté son plus dangereux rival et a pris une très sérieuse option sur la quatrième place synonyme de Coupe d'Europe. Differdange a logiquement pris les trois points contre Käerjéng (6-2). Dudelange lui a répondu dans la soirée à la Frontière (3-0).
Torhüter Titus Miguel Torres / Titus Petingen  - Niederkorn  07.05.2017/ Fussball BGL Ligue  Saison 2016-2017 / Foto: Fabrizio Munisso
Le Victoria Rosport et le Progrès ont partagé l'enjeu samedi. Un résultat qui ne fait l'affaire d'aucune des deux formations avec au final énormément de regrets des deux côtés.
Le Progrès a tenu en échec le Fola (2-2) ce samedi pour l'ouverture de la seizième journée de championnat. Si le club doyen a dominé la première période et menait logiquement au score, il a finalement dû courir après le résultat pour arracher un point.
Klapp a donné le tournis à Lafon en première mi-temps, mais les Jaune et Noir ont trouvé les ressources nécessaires pour revenir au score.
Homme de base du Progrès, Sébastien Flauss a redémarré la saison sur des bases élevées. Auteur d'un arrêt déterminant sur le penalty de Diallo à Rumelange le week-end dernier, le gardien français formé en Allemagne se dresse à nouveau sur la route du Fola ce samedi. Il nous offre aussi ses pronostics pour la 16e journée de BGL Ligue.
Sebastien Flauss (FC Progrès Niederkorn - 1) / Fussball BGL Ligue Luxemburg, 10. Spieltag Saison 2016-2017 / 05.11.2016 / FC Progrès Niederkorn - Jeneusse Esch / Stade Jose Haupert / Foto: Yann Hellers
En clôture de cette journée dominicale en BGL Ligue, le Progrès a disposé du RFCUL sur le score de 2-1. Dino Ramdedovic avait montré la voie à suivre pour un premier succès qui a été contesté jusqu'au bout par le RFCUL.
Dino Ramdedovic  peut avoir le sourire, il a ouvert le score pour le Progrès d'une superbe frappe.