Changer d'édition

Le Progrès dissipe ses doutes mais prend trois buts!
Sport 3 min. 22.08.2018

Le Progrès dissipe ses doutes mais prend trois buts!

Grub vient de repousser la tête de Karapetian. Pas celle de Torres qui donne l'avantage au Progrès.

Le Progrès dissipe ses doutes mais prend trois buts!

Grub vient de repousser la tête de Karapetian. Pas celle de Torres qui donne l'avantage au Progrès.
Photo: Fernand Konnen
Sport 3 min. 22.08.2018

Le Progrès dissipe ses doutes mais prend trois buts!

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Le Progrès a mis fin à la série de 18 matches sans défaite d'Etzella en lançant sa saison par une première victoire ce mercredi (4-3). Torres et Schneider ont apporté leur écot offensif. Pas Olivier Thill qui signera dans les prochaines heures en Russie.

Le match. «Nous avons déjà grillé deux jokers. Nous n'avons pas droit à un troisième.» Le président Marochi avait planté le décor dans Zone Mixte lundi. L'homme fort du Progrès sait très bien que son club laissera encore des plumes dans ce championnat, mais seule la victoire était envisagée contre Etzella puis face à Hostert, deux candidats au maintien.

Le premier des deux chantiers, Niederkorn l'attaquait sans Françoise, ni Martins, blessés. Et surtout sans Olivier Thill ménagé en vue de son transfert imminent vers le FC Oufa.

Le but de Torres au quart d'heure - son second cette saison - aurait dû dissiper les doutes. Il ne faisait que soulager un vice-champion encore tout tremblant d'avoir vu son gardien Flauss sortir un réflexe miracle sur une tête à bout portant de Zwick trois minutes plus tôt.

Le promu nordiste avait mis les ingrédients nécessaires pour faire autre chose que de la figuration. Une saine agressivité, une certaine justesse dans le jeu court et un calme olympien qui lui a permis de revenir dans le match.

Ramdedovic mettait fin à une combinaison visiteuse à l'entrée de la surface de réparation en arrêtant Kadrija fautivement. Ricardo Morais désignait le point de penalty et Holtz remettait les deux équipes à égalité juste après la demi-heure de jeu (1-1).

Le Progrès ne cédait non plus à la panique et cherchait la bonne formule pour déstabiliser le promu. Il croyait l'avoir trouvée lorsqu'un service de S. Thill était repris instantanément par Torres, mais le poteau sauvait Grub.

Schneider dynamite la rencontre

Le déclic, c'est Schneider qui l'apportait en entrant à la pause. Son activité sur le flanc droit donnait le tournis à la défense visiteuse. Un premier service pour le second but de Torres (50e), une superbe tête décroisée pour ouvrir son compteur buts (3-1, 56e) puis un nouveau centre pour que Karapetian brise enfin la glace après des semaines de disette (4-1, 62e).

Pimentel avait été à l'origine de cette cascade en perdant un ballon sur le deuxième but local. Holtz, lui, distillait toujours de bons ballons comme celui qui permettait à Kadrija de rallumer la flamme de l'espoir à vingt minutes du terme (4-2).

Une lumière qui va s'éteindre au propre comme au figuré puisque les plombs sautaient à la 73e. La partie reprenait un quart d'heure plus tard. Zwick plaçait une tête gagnante à l'entrée des arrêts de jeu. Trop tard pour prendre un point.

L'homme du match. On en avait presque fait un bouc émissaire face à Oufa. Torres s'est vite relevé malgré les critiques qui se sont encore abattues sur lui à Rosport. L'attaquant portugais s'est offert un doublé et a tutoyé le montant de Grub. A l'image de son club, la recrue estivale a lancé sa saison.

Le fait du match. Schneider, la bonne pioche d'Amodio. Le remplaçant de Ramdedovic à la pause a dynamité la rencontre. Sa tonicité a fait voler en éclats la défense ettelbruckoise alors que Sébastien Thill rentrait plus dans le jeu. Deux passes décisives, un but: le compte est bon pour celui qui a rongé son frein de longues semaines en raison d'une blessure tenace.

Sébastien Thill a de nouveau délivré quelques caviars.
Sébastien Thill a de nouveau délivré quelques caviars.
Photo: Fernand Konnen

Progrès - Etzella 4-3

Stade Jos Haupert, pelouse en bon état, arbitrage de M. Morais assisté par MM. Da Costa et Muminovic, 630 spectateurs. Mi-temps: 1-1.

Evolution du score: 1-0 Torres (15e), 1-1 Holtz (32e s.p.), 2-1 Torres (50e), 3-1 Schneider (56e), 4-1 Karapetian (62e), 4-2 Kadrija (70e), 4-3 Zwick (90+1).

Corners: 7 (5+2) pour le Progrès; 2 (1+1) pour Etzella.

Cartons jaunes: Ferino (52e, tacle sur Bidon)  et Mutsch (90e, tacle tardif) au Progrès; Bidon (38e, charge sur Ferino) et Keita (84e, accroche Torres) à Etzella.

  • PROGRES: Flauss; Bastos, Ferino, Hall, Gobron; S. Thill, Ramdedovic (46e Schneider), Mutsch, De Almeida (85e Kerger); Torres, Karapetian (80e Karayer).

Joueurs non alignés: Schinker et Soares.

Entraîneur: Paolo Amodio.

  • ETZELLA: Grub; Magalhaes (86e Schlesser), Zwick, Keita, Borges; Arnold, Pimentel (72e Kalisa); Bidon, Kadrija, Holtz; Jarecki (74e Bouchibti).

Joueurs non alignés: Nicolay et Barrela.

Entraîneur: Claude Ottelé.

Quatrième journée

Dimanche à 16h

Racing - RM Hamm Benfica (Stade Camille Polfer)

Titus Pétange - Differdange

Rumelange - Rosport

Jeunesse - Etzella

Progrès - Hostert

Dimanche à 18h

Dudelange - Mondorf

Strassen - Fola


Sur le même sujet

Football: La bonne opération du Progrès
Le Progrès, qui a encore manqué son entame de match, s'est fait surprendre par Strassen mais est parvenu à arracher un précieux succès face au promu sur le score de 4-2. Un résultat qui lui permet de passer son adversaire du jour au classement pour prendre la cinquième place et revenir à un point de la Jeunesse.
Dzenid Ramdenovicet ses partenaires du Progrès ont pris la cinquième place à l'UNA Strassen d'Edis Agovic.
Football / Championnat des dames: Mamer enfile les victoires
Cinq vainqueurs: les quatre premiers et... la lanterne rouge! Aucun changement dans la hiérarchie si ce n'est Itzig, revenu sur les talons du neuvième, le Progrès. En déplacement à Lintgen/Boevange, Junglinster a accroché sa sixième victoire mais a dû cravacher.
Progrès - Mamer 1-2