Changer d'édition

Le prêt de joueurs gagne du terrain
Sport 4 min. 03.09.2019

Le prêt de joueurs gagne du terrain

Indésirable à l'Inter, Mauro Icardi avait le choix de son point de chute. C'est le PSG qui va l'accueillir en prêt avec une option d'achat.

Le prêt de joueurs gagne du terrain

Indésirable à l'Inter, Mauro Icardi avait le choix de son point de chute. C'est le PSG qui va l'accueillir en prêt avec une option d'achat.
Photo: AFP
Sport 4 min. 03.09.2019

Le prêt de joueurs gagne du terrain

Didier HIEGEL
Didier HIEGEL
Le mercato estival a refermé ses portes dans tous les grands championnats européens. Les clubs ont livré bataille à grands coups de millions d'euros pour attirer les stars de la planète football, mais la tendance de l'achat différé tient toujours la cote.

Partira? Partira pas? La telenovela Neymar (27 ans) a rythmé le mercato estival jusqu’au week-end dernier lorsque le Paris-SG a refermé la porte aux émissaires du FC Barcelone. Ces derniers avaient pourtant échafaudé tous les scénarios possibles pour rapatrier le prodige brésilien au Camp Nou, mais le PSG, qui avait acheté le «Ney» 222 millions d’euros en 2017 (le prix de sa clause libératoire), voulait impérativement rentrer dans ses frais. 

Le Barça, qui s’était déjà offert Antoine Griezmann, pour 120 millions d’euros, et Frenkie De Jong, pour 75 millions, n’avait plus la surface financière suffisante pour accéder aux demandes parisiennes. Les Catalans ont tout tenté, même le prêt avec option d’achat obligatoire. Une formule qui avait justement permis aux Parisiens de faire venir Kylian Mbappé en restant dans les clous du fair-play financier et qui a rendu possible l'arrivée de l'Argentin Mauro Icardi (Inter Milan) juste avant la fermeture du mercato, le 2 septembre.

Neymar est résigné. Le Brésilien reste à Paris... au moins jusqu'au prochain mercato cet hiver.
Neymar est résigné. Le Brésilien reste à Paris... au moins jusqu'au prochain mercato cet hiver.
Photo: AFP

Peu usitée avant le milieu des années 1990, la formule du prêt représente environ 30% des transactions dans les «Big Five» européens (Angleterre, Espagne, Italie, Allemagne et France) ces dix dernières saisons, selon les calculs du Financial Times.


(FILES) In this file photo taken on April 20, 2019 Leicester City's English defender Harry Maguire celebrates during the English Premier League football match between West Ham United and Leicester City at The London Stadium, in east London on April 20, 2019. - Harry Maguire became the world's most expensive defender on August 5, 2019 when Manchester United signed him for a reported fee of �80 million ($97 million). (Photo by Ben STANSALL / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE. No use with unauthorized audio, video, data, fixture lists, club/league logos or 'live' services. Online in-match use limited to 120 images. An additional 40 images may be used in extra time. No video emulation. Social media in-match use limited to 120 images. An additional 40 images may be used in extra time. No use in betting publications, games or single club/league/player publications. /
Les défenseurs, nouvelles stars du mercato
Si les sommes dépensées lors du marché estival des transferts sont toujours aussi hallucinantes, ce sont les défenseurs, cette saison, qui tiennent la vedette à l’image de Harry Maguire qui a coûté 87,5 millions d'euros à Manchester United.

A la clôture de ce mercato, plus d’une centaine de prêts avec option d’achat quasi obligatoire ont été signés dans les grands championnats pour seulement 28 en 2009. Auparavant «réservés» aux joueurs en devenir, sur une voie de garage ou revenant d’une lourde blessure, les prêts concernent donc aujourd’hui des joueurs confirmés, très bien cotés sur le marché.

Formule «testez avant d’acheter»  

Cet été, Philippe Coutinho, Alexis Sanchez, Nicolo Barella, Ivan Perisic et Icardi ont changé de club par ce biais. Certains ténors du Vieux Continent comme le Bayern Munich n’hésitent pas à procéder de la sorte. Ce fut le cas avec James Rodriguez (Real Madrid), c’est au tour du Brésilien Coutinho de faire ses preuves du côté de la Bavière. Si c'est le cas,  et selon un communiqué du club espagnol, les tenants du titre en Bundesliga débourseront 8,5 millions d'euros pour le prêt, avec la possibilité d'acquérir définitivement le joueur l'année prochaine contre un chèque de 120 millions d'euros. 

La formule «testez avant d’acheter» limite les risques du club acquérant surtout quand un joueur change d'environnement et de championnat. Elle permet aussi de se désengager partiellement lorsqu’un joueur devenu indésirable par ses prestations plombe aussi les finances du club. C’est la raison du départ de Sanchez pour l’Inter Milan qui a signé un joueur considéré de classe mondiale en prenant en charge une partie des 20 millions d’euros de salaire annuel que lui versait Manchester United. 

Si le fair-play financier impose aux clubs engagés en Coupe d’Europe de ne pas dépenser plus qu’ils ne gagnent, un autre facteur incite les parties prenantes à décaler une vente. Pour ne pas payer trop d’impôts, certains clubs préfèrent que l'argent du transfert arrive dans leurs caisses l’année d’après et contractualisent un prêt d'une saison suivi d'un achat obligatoire. 

Il en est de même pour éviter de payer un pourcentage à la revente. C'est ainsi qu'ont procédé les Espagnols du Betis  lors du départ de Giovani Lo Celso vers Tottenham. Les Sévillans ont prêté l'Argentin aux Spurs pour 15 millions d'euros avec une clause d'achat de 40 millions d'euros. C'est toujours ça que le PSG n'aura pas.

«Ces dernières années, le marché des prêts est devenu un second marché des transferts commerciaux. En 2017 par exemple, plus de 500 millions de dollars ont été investis en prêts, ce qui n'était pas le but lorsque ce système a été mis en place», explique Jonas Baer-Hoffmann, directeur général du syndicat international de joueurs FIFPro, dans une interview à l'agence allemande SID. 


Sur le même sujet

«Le mercato? Quand on voit le cirque au PSG...»
Le FC Metz se rend à Angers ce samedi avec des certitudes en plus depuis sa belle victoire face à Monaco (3-0). Sylvain Kastendeuch évoque son actualité, celle du club grenat et pose un regard avisé sur les sujets du moment. Sans langue de bois.
La crise de l'été au PSG
Le Paris SG fait-il toujours peur? Sa défaite à Rennes (2-1) dimanche, la première de la saison dès la 2e journée, a mis en lumière ses problèmes récurrents, autour de trois hommes qui les symbolisent: l'entraîneur Thomas Tuchel, la superstar Neymar et le gardien Alphonse Areola.
Paris Saint-Germain's French forward Kylian Mbappe reacts during the French L1 football match between Rennes (SRFC) and Paris Saint-Germain (PSG) on August 18, 2019, at the Rosharon Park stadium in Rennes, northwestern France. (Photo by Sebastien SALOM-GOMIS / AFP)
Contrat rempli pour Arsenal et Tottenham
Le nord de Londres a animé la dernière journée du marché des transferts de Premier League. Les Spurs ont fait signer Giovanni Lo Celso et Ryan Sessegnon alors que Kieran Tierney et David Luiz arrivent chez les Gunners.
SEVILLE, SPAIN - DECEMBER 06: Giovani Lo Celso of Real Betis celebrates after scoring his team's fourth goal during the Spanish Copa del Rey second Leg match between Real Betis and Racing de Santander at Estadio Benito Villamarin on December 06, 2018 in Seville, Spain. (Photo by Quality Sport Images/Getty Images)
Les défenseurs, nouvelles stars du mercato
Si les sommes dépensées lors du marché estival des transferts sont toujours aussi hallucinantes, ce sont les défenseurs, cette saison, qui tiennent la vedette à l’image de Harry Maguire qui a coûté 87,5 millions d'euros à Manchester United.
(FILES) In this file photo taken on April 20, 2019 Leicester City's English defender Harry Maguire celebrates during the English Premier League football match between West Ham United and Leicester City at The London Stadium, in east London on April 20, 2019. - Harry Maguire became the world's most expensive defender on August 5, 2019 when Manchester United signed him for a reported fee of �80 million ($97 million). (Photo by Ben STANSALL / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE. No use with unauthorized audio, video, data, fixture lists, club/league logos or 'live' services. Online in-match use limited to 120 images. An additional 40 images may be used in extra time. No video emulation. Social media in-match use limited to 120 images. An additional 40 images may be used in extra time. No use in betting publications, games or single club/league/player publications. /
Neymar et le Barça, la telenovela du mercato
Et revoilà le feuilleton Neymar! Comme en 2017, l'avenir de la superstar risque d'animer le marché estival des transferts: deux ans après être parti pour Paris, le Brésilien aurait «un accord verbal» avec Barcelone en vue d'un retour.
Neymar va-t-il retrouver Lionel Messi au Barça? C'est en tout cas la volonté du Brésilien.
Les joueurs ont la bougeotte, le mercato s'annonce fou
Pogba veut changer d'air, Griezmann est pressenti à Barcelone, les fans du Real rêvent de Mbappé, Neymar ne serait pas retenu en cas d'offre XXL: le mercato estival va tenir la planète foot en haleine et les montants évoqués provoquent déjà des vertiges.
TOPSHOT - CORRECTION - (From L) France's forward Olivier Giroud, France's forward Antoine Griezmann and France's forward Kylian Mbappe attend a training session at the National stadium in Andorra La Vella, on June 10, 2019  on the eve of the UEFA Euro 2020 qualification football match between Andorra and France. (Photo by FRANCK FIFE / AFP) / �The erroneous mention[s] appearing in the metadata of this photo by FRANCK FIFE has been modified in AFP systems in the following manner: [on the eve of the UEFA Euro 2020 qualification football match] instead of [UEFA nations League football match]. Please immediately remove the erroneous mention[s] from all your online services and delete it (them) from your servers. If you have been authorized by AFP to distribute it (them) to third parties, please ensure that the same actions are carried out by them. Failure to promptly comply with these instructions will entail liability on your part for any continued or post notification usage. Therefore we thank you very much for all your attention and prompt action. We are sorry for the inconvenience this notification may cause and remain at your disposal for any further information you may require.�