Changer d'édition

Le pouvoir de la Qatarsis
Sport 28.11.2022
Billet d'humeur

Le pouvoir de la Qatarsis

12,5 millions de téléspectateurs se sont réunis devant les écrans pour le match entre la France et l'Australie.
Billet d'humeur

Le pouvoir de la Qatarsis

12,5 millions de téléspectateurs se sont réunis devant les écrans pour le match entre la France et l'Australie.
Photo: AFP
Sport 28.11.2022
Billet d'humeur

Le pouvoir de la Qatarsis

Charles MICHEL
Charles MICHEL
Suivre ou non la Coupe du monde? Là est la question...

«Quoi, t'es pas sérieux? Boycotter le Mondial? Non, mais garde ça pour tes articles... Bon, sérieusement, tu viens à quelle heure mardi?» Il est comme ça Mathias, il lui faut toujours séparer l'homme du journaliste. Vincent, lui, se marre et me lâche entre deux rires un «quel escroc!» qui pourrait me vexer s'il n'était pas supporter du PSG...  


dpatopbilder - 12.11.2022, Hamburg: Fußball: 2. Bundesliga, 17. Spieltag, Hamburger SV - SV Sandhausen, im Volksparkstadion. Fans halten Protestplakate gegen die Fifa Fußballweltmeisterschaft in Katar hoch. Foto: Marcus Brandt/dpa - WICHTIGER HINWEIS: Gemäß den Vorgaben der DFL Deutsche Fußball Liga bzw. des DFB Deutscher Fußball-Bund ist es untersagt, in dem Stadion und/oder vom Spiel angefertigte Fotoaufnahmen in Form von Sequenzbildern und/oder videoähnlichen Fotostrecken zu verwerten bzw. verwerten zu lassen. +++ dpa-Bildfunk +++
«Avec le Qatar, ça dépasse l'entendement...»
Spécialiste de la question du supportérisme et auteur de deux ouvrages* sur les ultras, Sébastien Louis voit ce Mondial au Qatar comme l'illustration de la nouvelle ère dans laquelle est entré le football et rappelle les menaces qui le guettent...

À brûle-pourpoint, ces réactions témoignent d'une distance entre cette injonction au boycott, médiatiquement martelée depuis des jours, et ceux à qui elle s'adresse. De plus, ce réveil bien tardif ne reviendrait-il pas à se donner bonne conscience à peu de frais? Et cet appel sera-t-il suivi d'effets? Pour ce match France-Australie (4-1), 12,5 millions de téléspectateurs se sont massés devant leur écran parmi lesquels, Mathias, Vincent, Nico, Vanille, Jonathan – et son coq en peluche bleue sur le crâne – ainsi qu’une dizaine d'autres réunis chez Jean-Max, le maître des lieux.

Ce soir-là, à mon arrivée je me suis fait chambrer. «Ah, te voilà finalement!», me lance-t-on comme à un lapin de six semaines. Je n'ose leur dire que je suis venu pour me purger d'une passion déjà bien étiolée. Celle pour un sport à l'origine populaire, devenu le reflet d'une société toujours plus dictée par l'appât du gain et d’un cynisme absolu. Ce soir-là, et à l'inverse de Gianni, je ne me suis senti ni arabe, ni gay, ni travailleur migrant, mais tout simplement... libéré. Libéré de cette tragique émotion, mais comblé par le plaisir d'une soirée entre amis. Le pouvoir de la catharsis.  

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.