Changer d'édition

«Le Portugal doit s'attendre à un match difficile»
Sport 6 min. 16.11.2019

«Le Portugal doit s'attendre à un match difficile»

Vítor Pereira estime que «Fernando Santos est l'homme de la situation» à la tête de la Seleção

«Le Portugal doit s'attendre à un match difficile»

Vítor Pereira estime que «Fernando Santos est l'homme de la situation» à la tête de la Seleção
Photo: Christian Kemp
Sport 6 min. 16.11.2019

«Le Portugal doit s'attendre à un match difficile»

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Álvaro Cruz (55 ans), l'actuel cornac du CS Grevenmacher, et Vítor Pereira (41 ans), tout juste arrivé au FC Mamer, sont deux anciens pros portugais bien au fait de la Seleção. Ils apportent leur éclairage avant le Luxembourg - Portugal de ce dimanche (15h) en éliminatoires de l'Euro 2020.

(JFC & CN). - 

1. Pourquoi le Portugal peine-t-il à se qualifier pour l'Euro 2020?

Álvaro Cruz. - «Le départ raté dans ces éliminatoires, avec deux matches à domicile contre l'Ukraine et la Serbie, les deux principaux rivaux, conclus sur deux partages que l'on n'attendait pas forcément (0-0 et 1-1), a conditionné la suite. Quatre points perdus d'entrée, c'est beaucoup et cela se rattrape très difficilement par rapport au top du groupe. Quand on rate ces rendez-vous, et j'y ajoute le déplacement en Ukraine (défaite 1-2), cela se traduit directement au niveau comptable, même si, à côté de cela, la sélection a parfois produit du beau jeu. La place actuelle du Portugal n'est pas due à un problème de qualité de jeu.

Vítor Pereira. - «La situation n'est pas nouvelle pour le Portugal. On a souvent souffert dans les campagnes de qualification, mais on arrive souvent à nos fins. Les matches sont de plus en plus difficiles dans le concert européen et le groupe du Portugal n'est pas le plus simple avec deux rivaux de qualité que sont l'Ukraine et la Serbie. Je pense qu'on mettra les ingrédients pour se qualifier compte tenu des qualités individuelles de cette équipe.

Cristiano Ronaldo (en rouge) et la Seleção se sont inclinés le 14 octobre dernier à Kiev contre l'Ukraine d'Oleksandr Zinchenko. Une défaite lourde de sens...
Cristiano Ronaldo (en rouge) et la Seleção se sont inclinés le 14 octobre dernier à Kiev contre l'Ukraine d'Oleksandr Zinchenko. Une défaite lourde de sens...
Photo: AFP

2. Le Luxembourg a-t-il les moyens d'embêter le Portugal et comment doit-il s'y prendre?

A.C.: «Oui, ce sera un match complètement différent de l'aller, remporté (3-0) assez aisément par le Portugal. A domicile, le Luxembourg a fait preuve de courage, d'audace et de discipline dans cette campagne, autant d'ingrédients susceptibles d'embêter le Portugal.


Portugal's forward Bernardo Silva celebrates after scoring a goal during the Euro 2020 qualifier football match between Portugal and Luxembourg at the Jose Alvalade stadium in Lisbon on October 11, 2019. (Photo by CARLOS COSTA / AFP)
Le Luxembourg s'incline avec les honneurs
Deux buts de Bernardo Silva et Guedes et une 94e réalisation de Cristiano Ronaldo avec le Portugal ont permis à la Seleção de venir à bout d'une sélection luxembourgeoise dominée mais entreprenante.

Si on se rappelle de la façon dont les Roud Léiwen ont abordé leurs trois matches joués au Josy Barthel, avec un succès (2-1) contre la Lituanie, une défaite cruelle (1-2) face à l'Ukraine, après avoir laissé une très belle impression et un revers (1-3) forcé devant la Serbie, qui ne traduit pas vraiment ce qui s'est passé sur la pelouse, je me dis que le Portugal doit s'attendre à un match vraiment disputé et difficile.

Luc Holtz va tout mettre en œuvre avec ses joueurs pour bousculer le statut de favori des Portugais. De son côté, Fernando Santos avait loué les qualités du Luxembourg à l'issue du match aller, comme quoi cette nation méritait un meilleur ranking (93e mondial, à l'époque, ndlr). 

Et puis, je me rappelle que le dernier match que la Seleção a joué en qualifications au Luxembourg s'est soldé par une courte et laborieuse victoire 2 à 1 (le 7 septembre 2012, éliminatoires du Mondial 2014, ndlr), avec un super but de Daniel Da Mota. Bref, ce sera un match difficile pour le Portugal, qui devra s'arracher pour obtenir sa qualification. Sauf s'il reçoit un petit coup de pouce du Luxembourg trois jours plus tôt en Serbie.

V.P.: «C'est sûr que le Luxembourg a de quoi embêter le Portugal. La qualité de son jeu et l'organisation se sont améliorées ces dernières années. Le fond de jeu a permis au Luxembourg d'embêter d'autres belles formations. Le Portugal peut faire la différence avec très peu d'occasions en raison de ses individualités. Bloc bas ou pas? C'est difficile à dire. C'est le match qui décidera. Parfois, la réalité est bien différente de la tactique posée avant le match. Le match parlera. 

3. La Seleção n'est-elle pas trop «Cristiano Ronaldo dépendante»?

A.C.: «C'est vrai que la Seleção dépend beaucoup de lui. Mais quand tu as un des meilleurs joueurs du monde dans ton équipe, forcément tu sais qu'il peut faire la différence à tout moment. Cristiano, c'est une machine. De plus en plus, même. Il s'améliore encore au niveau de ses performances. A son âge, il est capable de s'adapter à son état de forme. Tout est parfaitement orchestré dans sa vie. Il vit à 100% pour le football. Il est hyper professionnel dans tout ce qu'il fait.


Portugal's forward Cristiano Ronaldo arrives for a training session at "City of Football" training camp in Oeiras, on March 20, 2019 ahead of the Euro 2020 qualifying football match Portugal vs Ukraine. (Photo by PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP)
Ronaldo s'entraîne bien avec la Seleção
L'ancien Ballon d'Or a participé ce mardi au premier entraînement de l'équipe du Portugal pour préparer les deux derniers matches de qualification à l'Euro 2020, alors que les champions d'Europe en titre sont amoindris par une série de blessures.

Pour lui, jouer contre l'Allemagne ou contre le Luxembourg, cela ne fait strictement aucune différence: il n'a qu'une idée en tête, la victoire, aider l'équipe et soigner ses performances. Evidemment, s'il a l'occasion d'encore améliorer ses statistiques, il le fera. Maintenant, à côté de «CR7», des joueurs comme Bernardo Silva et d'autres commencent aussi à avoir un impact de plus important sur la qualité de jeu du Portugal. 

V.P.: «Cette Cristiano Ronaldo dépendance, on en parle déjà dans les clubs où il est passé. C'est un buteur, un garçon de qualité autour duquel on construit un groupe, mais le Portugal ne se résume pas à lui. Il y a d'autres joueurs avec énormément de qualités. Quand les équipes adverses se concentrent trop sur Cristiano Ronaldo, le danger vient souvent d'ailleurs. 

4. Fernando Santos est-il toujours l'homme de la situation?

 A.C.: «Oui, absolument. A 100%.

V.P.: «Le football vit des résultats. Il a prouvé ces dernières années qu'il était l'homme de la situation. Si le Portugal se qualifie, la question ne se pose même pas. Si la sélection échoue, j'imagine qu'il pourrait y avoir des changements. Jusque maintenant, il a fait un énorme travail.

Álvaro Cruz et Vitor Pereira sont d'accord: Fernando Santos reste l'homme de la situation à la tête de la Seleção
Álvaro Cruz et Vitor Pereira sont d'accord: Fernando Santos reste l'homme de la situation à la tête de la Seleção
Photo: Getty Images

5. Dany Mota possède-t-il les qualités pour un jour porter le maillot de la sélection A?

A.C.: «Je l'avais naguère repéré dans le cadre élargi des U19 portugais, mais l'expérience ne s'était alors pas poursuivie. Maintenant, le fait de passer à la Juventus Turin, même en équipe B, a changé la donne pour lui. Il est à présent dans un club où il ne peut que progresser.

C'est typiquement pour moi un joueur de surface, un avant-centre tueur, il est très puissant, généreux, qui dispose d'une bonne frappe des deux pieds. En tant que fan n°1 de Cristiano Ronaldo, il tente d'imiter tout ce que réalise son glorieux aîné. Mais c'est un joueur qui est encore en formation, il est toujours en train d'apprendre. En trois apparitions chez les U21 portugais, il a inscrit trois buts.

Dany Mota est un joueur de surface, un avant-centre tueur, très puissant, généreux, et qui dispose d'une bonne frappe des deux pieds.
Dany Mota est un joueur de surface, un avant-centre tueur, très puissant, généreux, et qui dispose d'une bonne frappe des deux pieds.
Source: Juventus Turin

S'il poursuit dans cette spirale positive et à travailler comme il travaille pour évoluer, il devrait recevoir sa chance d'intégrer la Seleção. A l'époque où il évoluait en équipe cadets à Pétange, et alors qu'il avait déjà fait quelques apparitions en équipe A, j'aurais souhaité le faire venir au centre de formation à Dudelange. Mais finalement, il a mis le cap sur l'Italie, et je pense qu'il a bien fait.»


Dany Mota a répondu aux sirènes de la sélection portugaise Espoirs
Dany Mota s'éloigne des Roud Léiwen
Titulaire de la double nationalité, Dany Mota (21 ans) vient d'être convoqué dans l'équipe Espoirs du Portugal en vue des rencontres face à Gibraltar (5 septembre) et en Biélorussie (10 septembre).

V.P.: «Il a fait un bon choix. Je suis persuadé qu'il a toutes les capacités pour réussir. C'est un bosseur. Il est entre de bonnes mains et présente le profil qui correspond. Dans quelques années, Cristiano Ronaldo ne sera plus là. Il faut penser à la suite et ces jeunes-là, dont Dany Mota, sont la relève.»  


Sur le même sujet

«Un événement et une fierté pour tout le monde»
Dan Santos et Carlos Fangueiro préfacent la venue du Portugal au Luxembourg, dimanche au stade Josy Barthel. Avec plus de 95.000 ressortissants d'origine portugaise à travers le pays, ce match revêt toujours un caractère particulier.
Carlos Fangueiro (Trainer Union Titus Petingen)
/ Fussball BGL Ligue Luxemburg, 8. Spieltag, Saison 2019-2020 / 06.10.2019 /
Union Titus Petingen - UNA Strassen / 
Stade Municipal, Petingen /
Foto: Ben Majerus
Ronaldo s'entraîne bien avec la Seleção
L'ancien Ballon d'Or a participé ce mardi au premier entraînement de l'équipe du Portugal pour préparer les deux derniers matches de qualification à l'Euro 2020, alors que les champions d'Europe en titre sont amoindris par une série de blessures.
Portugal's forward Cristiano Ronaldo arrives for a training session at "City of Football" training camp in Oeiras, on March 20, 2019 ahead of the Euro 2020 qualifying football match Portugal vs Ukraine. (Photo by PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP)
Eder de retour avec le Portugal
L'attaquant du Lokomotiv Moscou, héros de la victoire du Portugal à l'Euro 2016, a été rappelé en équipe nationale pour les derniers matches de qualification de l'Euro 2020, face à la Lituanie et au Luxembourg.
Portugal's forward Eder (R) and Portugal's forward Cristiano Ronaldo react after Portugal beat their hosts France 1-0 in the Euro 2016 final football match between France and Portugal at the Stade de France in Saint-Denis, north of Paris, on July 10, 2016. / AFP PHOTO / MARTIN BUREAU
Le Luxembourg s'incline avec les honneurs
Deux buts de Bernardo Silva et Guedes et une 94e réalisation de Cristiano Ronaldo avec le Portugal ont permis à la Seleção de venir à bout d'une sélection luxembourgeoise dominée mais entreprenante.
Portugal's forward Bernardo Silva celebrates after scoring a goal during the Euro 2020 qualifier football match between Portugal and Luxembourg at the Jose Alvalade stadium in Lisbon on October 11, 2019. (Photo by CARLOS COSTA / AFP)
Luc Holtz: «Une défense à trois ou à cinq reste dans mes idées»
Les internationaux luxembourgeois s'apprêtent à rechausser les crampons pour deux matches amicaux qui vont servir de préparation à l'entame des éliminatoires du Championnat d'Europe au mois de mars. L'occasion était propice de faire un tour d'horizon avec le sélectionneur national.
Luc Holtz va exiger davantage d'investissement de la part de ses internationaux.
Tom Saintfiet: «J'ai vu 112 matches en cinq mois»
Globe-trotter de la planète foot, le Belge Tom Saintfiet a repris la sélection maltaise il y a cinq mois. Boulimique de ballon rond, le technicien flamand a vu toutes les équipes du pays mais doit opérer un choix parmi 56 joueurs.
Tom Saintfiet connaît tous les joueurs luxembourgeois par coeur.