Changer d'édition

Le Paris SG à l'épreuve des Red Devils
Sport 4 min. 20.10.2020

Le Paris SG à l'épreuve des Red Devils

Né dans la banlieue parisienne, Anthony Martial retrouve le PSG sous le maillot de ManU.

Le Paris SG à l'épreuve des Red Devils

Né dans la banlieue parisienne, Anthony Martial retrouve le PSG sous le maillot de ManU.
Photo: AFP
Sport 4 min. 20.10.2020

Le Paris SG à l'épreuve des Red Devils

Le PSG retrouve ce mardi la Ligue des champions, un mois et demi après avoir perdu en finale, avec un choc explosif contre Manchester United à l'heure du couvre-feu (21h). L'autre choc de la soirée mettra aux prises Chelsea au FC Séville.

(AFP) - En août, le PSG et Lyon ont offert un été historique au football français qui réussissait pour la première fois à placer deux représentants dans le dernier carré. Aujourd'hui, la fine fleur de la Ligue 1 repart de zéro, ou presque. La rentrée a balayé l'état de grâce des Parisiens, finalistes malheureux contre le Bayern (0-1), et apporté de la nouveauté, avec le novice Rennes et le revenant Marseille, qui joue mercredi contre l'Olympiakos, en Grèce, son premier match de C1 en sept ans.

Du lot, l'ambitieux Paris affiche le plus de garanties en vue d'une nouvelle épopée, l'objectif de son propriétaire qatarien qui «y croit encore plus» qu'avant, selon le président Nasser Al-Khelaïfi. Mais «il faut ne pas trop penser» au Final 8 de Lisbonne, a prévenu l'entraîneur Thomas Tuchel. «Le défi, c'est de recommencer, de prouver à nouveau, de se qualifier dans ce groupe très difficile. On commence avec zéro point, zéro but.» Gagner la C1, «c'est un rêve, mais pas notre unique objectif de la saison», a tempéré le Parisien Ander Herrera.

MU sans Cavani

Il n'empêche que le choc contre Manchester United, dans le groupe H, en dira long sur sa capacité à atteindre le Graal, tout comme sa belle victoire contre le Real Madrid (3-0) en septembre 2019, dans le même contexte, avait été prémonitoire des succès qui ont suivi. Après un début de saison plombé par le «Clasico» perdu contre Marseille, des blessures, des suspensions, des cas de covid-19 et des tensions liées au mercato, le PSG a besoin d'un succès de référence. 

Manchester United, qui l'avait éliminé avec fracas en 8e de finale en 2019 (2-0, 1-3), tombe donc à point nommé. Avec les Bleus Paul Pogba et Anthony Martial, le maître à jouer portugais Bruno Fernandes et le buteur anglais Marcus Rashford, les Mancuniens débarquent avec des arguments à faire valoir, même si leur entame de Premier League (14e après quatre journées) n'a pas été idéale, sur fond de défense poreuse. Peut-être la promesse d'un match enflammé contre Paris.

Mais il manquera à cette affiche son principal artificier, Edinson Cavani. Le meilleur buteur de l'histoire du PSG, qui n'a repris l'entraînement collectif que dimanche, a été dispensé du voyage, en raison de son manque de préparation.  Dans l'autre rencontre, les Allemands de Leipzig reçoivent les Turcs de Basaksehir, novices dans la compétition.                   

 Groupe E: choc à Stamford Bridge

A Londres, Chelsea et Séville vont se livrer un duel de favoris. Les Blues de Frank Lampard, renforcés cet été par l'arrivée de Timo Werner, Kai Havertz, Hakim Ziyech ou encore Thiago Silva, semblent mieux armés que le lauréat de la dernière Ligue Europa, mais la rencontre s'annonce très accrochée à Stamford Bridge.

Chelsea a frappé fort en matière de recrutement, notamment en enrôlant Timo Werner. Les Blues ont de grandes ambitions cette saison.
Chelsea a frappé fort en matière de recrutement, notamment en enrôlant Timo Werner. Les Blues ont de grandes ambitions cette saison.
Photo: dpa

Ils seront près de 5.000 supporters en tribunes et onze Rennais au coup d'envoi à entendre l'hymne mythique de la Ligue des champions résonner pour la première fois pour un match au Roazhon Park, face aux Russes de Krasnodar. Avant d'affronter les deux poids lourds du groupe, Rennes ne doit pas perdre de points à domicile, malgré la pression du débutant.  

Rennes compte sur son prodige Eduardo Camaviga pour bien commencer la phase de poules face à Krasnodar.
Rennes compte sur son prodige Eduardo Camaviga pour bien commencer la phase de poules face à Krasnodar.
Photo: AFP

Groupe F: Haaland, le sac de Rome?

Le Borussia Dortmund se déplace à Rome pour affronter la Lazio de Simone Inzaghi, avec l'espoir de voir sa machine à buts Erling Braut Haaland rééditer ses prestations de l'an passé. L'attaquant norvégien de 20 ans avait affolé les compteurs avec 10 buts inscrits en C1, faisant du grand blondinet le deuxième meilleur marqueur de la saison en Europe derrière l'intouchable Robert Lewandowski et ses 15 buts.

Plus tôt, le Zenit Saint-Pétersbourg de Malcom et Dejan Lovren accueillera le Club de Bruges.

Groupe G: la Juve sans Ronaldo

Passée à la trappe en huitièmes de finale cet été contre Lyon, la Juventus Turin espère un meilleur parcours sous la baguette de son nouvel entraîneur Andrea Pirlo. Pour son baptême européen en C1, l'ex-meneur de la Juve et de l'AC Milan se rend en Ukraine affronter le Dynamo Kiev de Mircea Lucescu, l'entraîneur qui l'a fait débuter en Serie A en 1995, à 16 ans. Et un certain Gerson Rodrigues, l'international luxembourgeois.

Gerson Rodrigues dans la cour des grands. Avec le Dynamo Kiev, il s'attaque à la Juventus ce mardi soir.

/ Fussball, UEFA Nations League 2020/21, Saison 2020-2021, 4. Spieltag, Gruppe C / 13.10.2020 /
Montenegro - Luxemburg (Crna Gore vs Luxembourg) / 
Stadion pod Goricom, Podgorica /
Foto: Ben Majerus
Gerson Rodrigues dans la cour des grands. Avec le Dynamo Kiev, il s'attaque à la Juventus ce mardi soir. / Fussball, UEFA Nations League 2020/21, Saison 2020-2021, 4. Spieltag, Gruppe C / 13.10.2020 / Montenegro - Luxemburg (Crna Gore vs Luxembourg) / Stadion pod Goricom, Podgorica / Foto: Ben Majerus
Photo: Ben Majerus

Les Bianconeri lancent leur campagne sans Cristiano Ronaldo, rattrapé par un test positif au covid-19. A l'inverse, le FC Barcelone pourra compter sur son sextuple Ballon d'Or Lionel Messi face à Ferencváros. Les Hongrois espèrent ne pas servir de souffre-douleur aux partenaires du génie argentin, sorti sonné de la dernière C1 avec la claque 2-8 infligé par le Bayern en quarts.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Rashford encore bourreau du PSG, le Barça se retrouve
L'attaquant de Manchester United a terrassé le vice-champion d'Europe mardi (1-2) en ouverture de la Ligue des champions. Une compétition où Lionel Messi et son club catalan ont à nouveau brillé en écrasant les Hongrois de Ferencvaros 5-1.
Manchester United's English Forward Marcus Rashford celebrates after scoring a goal  during the UEFA Europa League Group H first-leg football match between Paris Saint-Germain (PSG) and Manchester United at the Parc des Princes stadium in Paris on October 20, 2020. (Photo by FRANCK FIFE / AFP)
C1: choc Manchester United - Juventus, le Real cherche le déclic
C'est reparti pour la Ligue des champions, avec un choc très attendu ce mardi entre Manchester United et la Juventus Turin, alors que le Real Madrid, en pleine crise, va chercher à se rassurer face à la modeste équipe tchèque du Viktoria Plzen, lors de la 3e journée.
Juventus' Portuguese forward Cristiano Ronaldo reacts during the Italian Serie A football match Juventus vs Genoa on October 20, 2018 at the Juventus Allianz stadium in Turin. (Photo by Marco BERTORELLO / AFP)
L'An I de Neymar au PSG: entre telenovela et déceptions sportives
Neymar au PSG, un an déjà... Avant la saison II de ce feuilleton mondial, le bilan du premier acte laisse un goût d'inachevé: le Brésilien a certes fait basculer Paris dans une autre dimension, mais il a échoué à lui faire passer un cap en Ligue des champions, objectif suprême des propriétaires qataris.
Neymar est attendu au tournant pour sa deuxième saison sous le maillot du PSG.