Changer d'édition

Le Luxembourg replonge face à la Bosnie (12-24)
Sport 3 min. 09.11.2013

Le Luxembourg replonge face à la Bosnie (12-24)

Les Luxembourgeois ont souffert face au physique des Bosniens notamment en sconde période.

Le Luxembourg replonge face à la Bosnie (12-24)

Les Luxembourgeois ont souffert face au physique des Bosniens notamment en sconde période.
(Photo: Fernand Konnen)
Sport 3 min. 09.11.2013

Le Luxembourg replonge face à la Bosnie (12-24)

Le Luxembourg s'est lourdement incliné (12-24) face à la Bosnie-Herzégovine, samedi après-midi, sans même prendre le point du bonus. Conséquence: les espoirs de montée en Division supérieure ont pris un sérieux coup dans l'aile.

Le Luxembourg s'est lourdement incliné (12-24) face à la Bosnie-Herzégovine, samedi après-midi, sans même prendre le point du bonus. Conséquence: les espoirs de montée en Division supérieure ont pris un sérieux coup dans l'aile.

Marty Davis, le sélectionneur luxembourgeois avait prévenu, son équipe a tout à craindre de cette formation de Bosnie-Herzégovine. Malgré leur classement peu flatteur avant la rencontre, les hommes des Balkans restaient les seuls à avoir dominé les Luxembourgeois en avril dernier (33-23).

Un scénario cauchemardesque qui s'est une nouvelle fois répété en terres luxembourgeoises. La rage des Bosniens, palpable lors des hymnes nationaux, se confirmaient rapidement sur le terrain. Alors que les locaux bafouillaient leur jeu au pied en ratant deux pénalités de Keane (5e et 9e), la Bosnie, bien que dominée en mêlée, faisait le forcing pour inscrire un essai signé Pojskic. Subasic à la transformation entamait alors le début de son récital au pied.

Le Luxembourg avait un sursaut d'orgueil en fin de première période avec deux essais (Da Col 29e et essai de pénalité 4+4) et une transformation qui les plaçaient aux commandes à la pause (12-10).

Le répit était de courte durée puisque les coups de bottes de Subasic allaient inverser la tendance dès la reprise. Le demi d'ouverture visiteur plaçait deux pénalités et un drop en quarante minutes. Galvanisée par un noyau de supporters survoltés, les visiteurs allaient encore à l'essai via Kapic (56e) pour sceller un succès qui ne souffrait d'aucune contestation.

Un résultat qui relance totalement la course à la montée dans le groupe, mais cette fois avantage à la Bosnie-Herzégovine qui, si elle remporte tous ses matches, coiffera le Luxembourg au poteau.

Luxembourg-Bosnie Herzégovine 12-24

Stade Josy Barthel, bonne pelouse, arbitrage de M. Duarte (Portugal). Mi-temps: 12-10.

Evolution du score: 0-5 Essai Pojskic (14e), 0-7 Transformation Subasic (15e), 5-7 Essai Da Col (29e), 5-10 Pénalité Subasic (39e), 10-10 Essai de pénalité pour le Luxembourg (40+4), 12-10 Transformation Keane (40+5), 12-13 Pénalité Subasic, 12-16 Pénalité Subasic, 12-19 Drop Subasic, 12-24 Essai Kapic.

LUXEMBOURG: Rezapour, Hoffmann, Zimmer, Seite, McKinlay, Knight, Sharplin, Da Col, Bessieres, Keane, Dex, Harris, Logier, Barnard, Ketema.

BOSNIE-HERZEGOVINE: Fetic, Percinlic, Ahmic, Keserovic, Izic, Uzunovic, Zadic, Kapic, Hamzic, Subasic, Stankovic, Pojskic, Spahic, Cerim, Oruc.

"Désolé pour ce spectacle"

Marty Davis, sélectionneur: "Je savais que la Bosnie allait venir au combat. Leur numéro dix a été très bon. On n'a pas réussi à mettre la pression sur lui. La faute nous en incombe. C'est un problème d'attitude. Mes hommes pensaient avoir gagné le match à la pause, mais il n'y a jamais de telle garantie dans le sport. Notre adversaire est arrivé deux jours à l'avance, totalement concentré sur son sujet et ils ont très bien joué le coup. On aurait dû valider la montée après ce match. Peut-être que cela a influé sur la manière de jouer de certains. La seconde mi-temps a été horrible. On donnait l'impression de ne jamais s'être entraîné ensemble. Désolé pour ce spectacle. Ils étaient en infériorité numérique à la fin et on n'a même pas pu exploiter ce fait de jeu."

Bernard Jargeac, secrétaire général de la FLR: "Nous ne sommes plus maîtres de notre destin. Avant le match, nous l'étions, après nous ne le sommes plus. Après un déplacement en Grèce après l'hiver, nous jouerons un match décisif contre la Finlande, mais notre sort est désormais suspendu aux résultats de la Bosnie."