Changer d'édition

Le Luxembourg fait chuter l'Irlande du Nord pour s'offrir son premier succès
Sport 5 min. 11.09.2013 Cet article est archivé

Le Luxembourg fait chuter l'Irlande du Nord pour s'offrir son premier succès

Aurélien Joachim a inscrit son 6e but avec la sélection mais sera suspendu contre la Russie.

Le Luxembourg fait chuter l'Irlande du Nord pour s'offrir son premier succès

Aurélien Joachim a inscrit son 6e but avec la sélection mais sera suspendu contre la Russie.
Photo: Fabrizio Munisso
Sport 5 min. 11.09.2013 Cet article est archivé

Le Luxembourg fait chuter l'Irlande du Nord pour s'offrir son premier succès

Le Luxembourg a conquis, avec la manière, son premier succès de cette campagne de qualification pour la Coupe du monde 2014 en battant l'Irlande du Nord sur le score de 3-2. La sélection nationale possède désormais 6 points... comme son adversaire de mardi soir.

Le match: quatre jours après son déplacement en Russie (1-4), la sélection nationale recevait l'Irlande du Nord à l'occasion de son 8e match de ces éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Fort de la confiance collective engrangée depuis quelques mois, Luc Holtz, face à la 129e nation du classement de la FIFA, reconduisait la quasi intégralité du onze qu'il avait titularisé à Kazan, le seul Mutsch, de retour de suspension, remplaçait Payal, suspendu à son tour.

A une sélection au jeu typiquement britannique, le Luxembourg opposait une construction bien léchée avec l'envie toujours présente de se projeter vers l'avant.

Les premières tentatives étaient signées Da Mota (5e) et Gerson (9e) mais c'étaient les visiteurs qui faisaient s'enthousiasmer leurs 1.500 supporters présents en ouvrant le score.

Une action limpide: ouverture en profondeur de Ferguson pour Paterson qui, par un contre appel, se débarrasse de Laterza. pour ensuite contrôler et décocher une frappe sèche imparable (14e).

Une sanction injuste pour des Luxembourgeois qui ne concéderont qu'une seule autre occasion à leurs adversaires (45e).

Et si Gerson trouvait la barre transversale, suite à un geste tout en touché de balle, et si Bensi (38e) et Turpel (42e) obligeaient Carrol à s'employer, il étaient dit que les efforts luxembourgeois ne seraient pas récompensés.

Dans la minute du temps additionnel, Gerson amorçait la dernière contre-attaque, Turpel relayait pour Joachim qui frappait en force. Le tir légèrement dévié par J. Evans terminait sa course au fond des filets (1-1, 45e). 6e but en sélection de l'attaquant de Waalwijk et égalisation amplement mérité!

Au cours de la seconde période, les deux protagonistes se sont rendus coup pour coup. Le coup franc indirect de Bensi, dans la surface de réparation, suite à une faute de main de Carrol, aurait pu faire mouche (56e)... tout comme la grosse occasion gâchée par McKay (69e) .

Le Luxembourg a tenu sa victoire quand la frappe tendue des 20m de Bensi a cloué Carrol sur sa ligne (78e) mais le coup de tête du grand McAuley (82e) a remis les deux équipes à égalité.

Luisi a eu la balle de match à cinq minutes du terme mais la délivrance est venue d'un défenseur, Jänisch reprenant de près un ballon qui traînait dans la surface de réparation nord-irlandaise pour offrir les trois points à sa formation.

Les Roud Léiwen retrouveront la Russie le 11 octobre avant de clôturer la campagne de ces éliminatoires au Portugal le 15 octobre.

La note du match: 15/20. Entre deux équipes qui recherchaient les trois points, tout en jouant de manière offensive avec quatre buts à la clé, cette rencontre, parfois totalement débridée, ne pouvaient que donner du plaisir aux spectateurs qui avaient garni les travées du stade Josy Barthel.

Le fait du match:la prestation collective des hommes de Luc Holtz. Volontaires, appliqués, pugnaces, avec toujours la volonté de se porter vers l'avant, les internationaux luxembourgeois ont fait étalage de leurs qualités pour rendre une copie très propre comme en témoignent le peu de déchets techniques au cours de cette rencontre... et leur opportunisme devant le but. Cette envie manifeste de faire du jeu, et du beau jeu, retranscrite au tableau d'affichage est à souligner. Chapeau messieurs!

L'homme du match: Stefano Bensi. Difficile de ressortir un élément au sein d'un collectif qui a réussi une prestation de première qualité mais Stefano Bensi qui a toujours été en mouvement au cours de ce match, qui a percuté constamment, qui a été à la base de presque tous les mouvements offensifs dangereux et qui a inscrit le but du 2-1 mérite une mention spéciale.

Le point du groupe F

Mardi soir

Russie - Israël 3-1

Luxembourg - Irlande du Nord 3-2

Le classement:1. Russie 18 pts (11);  2. Portugal 17 (8); 3. Israël 12 (5); 4. Irlande du Nord 6 (-6); 5. Luxembourg 6 (-12); 6. Azerbaïdjan 5 (-6).

Didier Hiégel

Luxembourg - Irlande du Nord 3-2

Stade Josy Barthel, bonne pelouse mais rendue glissante par la pluie, arbitrage de M. Malek assisté de MM. Wierzbowski et Sapela (POL), 4.141 spectateurs. Mi-temps: 1-1.

Evolution du score: 0-1 Paterson (14e), 1-1 Joachim (45+1), 2-1 Bensi (78e), 2-2 McAuley (82e), 3-2 Jänisch (88e).

Corners: Luxembourg 8 (3+5); Irlande du Nord 5 (3+2).

Carton jaune: Joachim (53e, faute sur McAuley / sera suspendu contre la Russie le 11 octobre) pour le Luxembourg.

LUXEMBOURG (4-4-2): Joubert; Laterza, Jans, Philipps, Jänisch; Da Mota (89e Bukvic), Gerson, Mutsch (cap.), Bensi; Turpel (68e Luisi), Joachim.

Joueurs non utilisés: Oberweis, Delgado, Bastos, Bukvic, Hoffmann, Malget, Peters.

Sélectionneur: Luc Holtz.

IRLANDE DU NORD (4-4-2): Carrol; Hodson, McAuley, J. Evans, Lafferty (80e Grigg); McGinn (35e O'Connor), Norwood, Davis (cap.), Ferguson (60e McKay), Paterson, Ward.

Joueurs non utilisés: McGovern, Baird, Shiels, C. Evans, McArdle, Bruce, Magennis, McKeown, Devlin.

Sélectionneur: Michael O'Neil. 

Réaction de Chris Philipps

Réaction de Luc Holtz


Sur le même sujet

Géniales trouvailles que cette double occupation des flancs avec Da Mota et Bensi dans l'entrejeu, respectivement devant Laterza et Jänisch, et cette attribution du rôle de meneur de jeu au revenant Mario Mutsch. Luc Holtz a pleinement réussi son pari. On avait rarement vu autant de spectacle à la route d'Arlon.