Changer d'édition

Le Luxembourg en patron, l'athlétisme termine en flèche
Sport 3 min. 03.06.2017 Cet article est archivé
Epilogue des Jeux des Petits Etats

Le Luxembourg en patron, l'athlétisme termine en flèche

Vincent Karger et Olivier Boussong ont apporté un moment d'émotion particulier en apportant leur écot à la victoire dans le relais 4x400 m.
Epilogue des Jeux des Petits Etats

Le Luxembourg en patron, l'athlétisme termine en flèche

Vincent Karger et Olivier Boussong ont apporté un moment d'émotion particulier en apportant leur écot à la victoire dans le relais 4x400 m.
Photo: Ben Majerus
Sport 3 min. 03.06.2017 Cet article est archivé
Epilogue des Jeux des Petits Etats

Le Luxembourg en patron, l'athlétisme termine en flèche

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Détrôné par l'Islande il y a deux ans, le Luxembourg a repris son rôle de patron des Jeux des Petits Etats d'Europe avec une récolte florissante. La natation masculine a joué son rôle de locomotive. L'athlétisme a soigné sa sortie.

Détrôné par l'Islande il y a deux ans, le Luxembourg a repris son rôle de patron des Jeux des Petits Etats d'Europe avec une récolte florissante. La natation masculine a joué son rôle de locomotive. L'athlétisme a soigné sa sortie.

à Saint-Marin, Christophe Nadin

Les Jeux de Saint-Marin ont vécu. La petite République a réussi son troisième examen de passage. Le premier d'un nouveau cycle qui se poursuivra dans deux ans à Budva au Monténégro.

Fort d'une délégation de 150 sportifs, le Luxembourg a fait la course en tête sans jamais la quitter. Les épreuves d'athlétisme du dernier jour ont permis à Chypre de dépasser l'Islande.

Le Luxembourg a connu son jour le moins faste, mais Danielle Konsbruck (simple dames de tennis de table), Pol Mellina (10.000 m) et le relais messieurs 4x400 m sont venus gonfler le total de médailles d'or que les volleyeurs ont complété en faisant le travail contre Saint-Marin trois manches à rien (25-21, 25-19, 25-17) pour la toute dernière épreuve des Jeux.

Auteur d'un final éblouissant, Pol Mellina est allé cueillir l'or sur 10.000 m.
Auteur d'un final éblouissant, Pol Mellina est allé cueillir l'or sur 10.000 m.
Photo: Ben Majerus

Les joueurs de la FLVB ont confirmé les sorties de ces dernières années avec un Kamil Rychlicki qui a parfois paru sur les rotules, mais dont les fulgurances ont soulagé l'équipe. Brillante élève des sports collectifs engagés à Serravalle, l'équipe masculine a eu du mal à entraîner dans son sillage les trois autres formations. Les filles de la FLVB ont perdu deux rencontres à la belle et ont remporté deux matches qui leur permettent de prendre le bronze.

Chris Zuidberg et ses partenaires ont fini le travail contre Saint-Marin. Les volleyeurs restent les rois des parquets.
Chris Zuidberg et ses partenaires ont fini le travail contre Saint-Marin. Les volleyeurs restent les rois des parquets.
Photo: Yann Hellers

Si brillantes en Islande, les basketteuses ont sombré à Saint-Marin, se contentant d'une seule victoire synonyme de troisième place dans le tournoi. Une déception. Les garçons sont eux tombés sur des os. Le Monténégro, Chypre et l'Islande avaient des arguments à faire valoir face à des Luxembourgeois que l'on a parfois trouvés émoussés.

Henx talonne Stacchiotti

Habituelle star des Jeux, Raphaël Stacchiotti a une nouvelle fois marqué de son empreinte le rendez-vous avec sept médailles d'or et deux d'argent, portant son total à 40 depuis qu'il participe. Le spécialiste du 200 m 4 nages sent le souffle de Julien Henx qui se retire du bassin de Serravalle avec six breloques dorées. La natation féminine est restée en retrait avec ses jeunes promesses. Monique Olivier a elle signé un joli tir groupé, barrée par l'insatiable Julia Hassler (LIE).

Sur le tartan, Pol Mellina, Jacques Frisch, Charline Mathias, Bob Bertemes et le relais 4x400 m messieurs sont montés sur la plus haute marche du podium. La FLA revient avec le même nombre de médailles d'or qu'en Islande.

Le récital des archers pour leur entrée en matière n'est pas étranger au bon bilan grand-ducal avec neuf médailles dont quatre en or. Carole Calmes a elle soigné sa sortie au tir à la carabine.

Valeurs sûres, le tennis et le tennis de table ont aussi apporté leur écot à la récolte avec sept médailles pour les pongistes dont quatre dorées. Seules les Monégasques sont venus gâcher la fête.

Gilles Michely avait décroché l'argent en double il y a deux. Cette fois, c'est en simple.
Gilles Michely avait décroché l'argent en double il y a deux. Cette fois, c'est en simple.
Photo: Yann Hellers

Sur l'ocre saint-marinais, le double mixte a régné et Eleonora Molinaro comme Ugo Nastasi ont touché l'argent en simple, ce qui correspond dans les grandes lignes à leur valeur du moment même si le Lorrain aurait pu mieux faire avec une épaule droite moins fragile.

Le judo est resté dans la lignée de Reykjavik malgré la montée en puissance du Monténégro. Les cyclistes avaient, eux, dû composer avec des calendriers surchargés, mais les coureurs de la FSCL s'en sont bien sortis avec quatre médailles d'or: deux sur le bitume et deux dans les sous-bois.

Avec 38 médailles d'or, le Luxembourg égale l'Islande il y a deux ans. Au total, les athlètes du COSL ramènent 98 breloques au pays.


Sur le même sujet

L'or a fui les Luxembourgeois en ce dernier jour de compétition. Jusqu'à la victoire de Danielle Konsbruck sur Tessy Gonderinger. Gilles Michely, Eleonora Molinaro et Ugo Nastasi ont manqué la dernière marche.
Tessy Gonderinger et Danielle Konsbruck au terme d'une finale 100 % luxembourgeoise remportée par Konsbruck.
Le Luxembourg a pris le large au classement des médailles d'or à l'heure d'aborder la dernière journée de compétition à Saint-Marin. Avec 34 premières places, la victoire finale ne peut plus lui échapper. Les archers ont alimenté le compteur ce vendredi.
Joe Klein, Jeff Henckels et Pit Klein jubilent après le tir groupé des archers.
Avec 17 médailles d'or dont neuf sur cette deuxième journée de compétition, le Luxembourg fait la course en tête à Saint-Marin. Les nageurs ont soigné leurs statistiques avec un Stacchiotti moins en verve que la veille.
Julien Henx jubile après sa victoire sur 100 m papillon.
La moisson de médailles a débuté pour le Luxembourg aux Jeux de Saint-Marin. Stacchiotti et Henx se sont mis en exergue. Leyder avait montré la voie à suivre dans la course en ligne le matin. Le Luxembourg boucle la journée avec huit médailles d'or.
Raphaël Stacchiotti a débuté sa moisson par une médaille d'or sur 200 m papillon.
Les volleyeurs ont apporté leur écot à la moisson de médailles récoltée par la délégation luxembourgeoise et alimentée par les nageurs et les judokas qui ont répondu à l'attente en cet avant-dernier jour de compétition.
Les volleyeurs ont donné une leçon à Monaco, prouvant qu'ils étaient les patrons de la compétition
Sylvie Schmit a décroché la timbale au tir au pistolet à air comprimé. Une performance de choix qui a lancé les nageurs vers de nouvelles bases impressionnantes. Les basketteuses auront bien leur finale contre l'Islande. Il n'y a plus de filles dans le tableau féminin de tennis.
Stacchiotti, Carnol, Henx et Schneiders, un relais en or.