Changer d'édition

Le jusqu'au-boutisme récompensé
Sport 8 min. 02.06.2019 Cet article est archivé

Le jusqu'au-boutisme récompensé

Enes Mahmutovic (n°3, à gauche), Christopher Martins (n°8, au centre) et Leandro Barreiro (à dr.) ne sont pas trop de trois pour enrayer une percée malgache.

Le jusqu'au-boutisme récompensé

Enes Mahmutovic (n°3, à gauche), Christopher Martins (n°8, au centre) et Leandro Barreiro (à dr.) ne sont pas trop de trois pour enrayer une percée malgache.
Photo: Vincent Lescaut
Sport 8 min. 02.06.2019 Cet article est archivé

Le jusqu'au-boutisme récompensé

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Un match nul trois buts partout arraché dans le temps additionnel a scellé le score de la rencontre amicale du Luxembourg contre Madagascar pour la 101e et dernière apparition de Mario Mutsch en sélection.

Le match et sa note

En l'absence forcée du quatuor de titulaires indiscutables Maxime Chanot, Lars Gerson, Olivier Thill et Gerson Rodrigues, sur la brèche ce week-end avec leur club respectif, et qui seront de retour dans le groupe dès le début de semaine, et compte tenu des blessures de Chris Philipps, Stefano Bensi et Aurélien Joachim, Luc Holtz aligne un onze de départ sans véritable surprise, preuve tangible d'un réservoir national de mieux en mieux achalandé.

Les deux faits notables de la feuille de match sont la première sélection de Vahid Selimovic (22 ans, Apollon Limassol), naguère repris en équipes de jeunes de... Serbie, dans l'axe défensif, flanqué d'Enes Mahmutovic, tandis que le jubilaire du jour, Mario Mutsch (34 ans, 100 sélections), honoré avant le match, a... lui-même choisi de ne pas entamer les débats dans un entrejeu dense composé de Christopher Martins en récupérateur, et du quatuor Vincent Thill - Barreiro - Sinani - Da Mota.

Mario Mutsch a été honoré avant la rencontre tant par les supporters que par la FLF
Mario Mutsch a été honoré avant la rencontre tant par les supporters que par la FLF
Photo: Stéphane Guillaume

Le chef-d'oeuvre de Vincent Thill

A peine une centaine de secondes se sont égrenées que Laurent Jans y va d'une percée jusqu'au rectangle adverse. Le Messin sert Vincent Thill sur sa droite, et la suite n'est que pur chef-d'œuvre du Palois, qui reçoit de l'arrière-garde malgache son blanc-seing pour régaler le public de Josy Barthel: frappe enroulée pied gauche directement dans la lucarne opposée d'Adrien (1-0, 2e).

Le cadet de la fratrie Thill passe tout près de son quatrième but chez les Roud Léiwen, quand, servi dans le rectangle malgache par Carlson, il bute sur Adrien du pied droit (18e). Tandis que Carlson tâche de décrypter les gris-gris de Nomenjanahary, Jans fait connaissance avec la pointe de vitesse de Voavy, qui oblige Moris à concéder un premier corner (23e). Aux cris cadencés des «Barea, Barea!» de leurs bouillants supporters, les visiteurs connaissent un temps fort dans le deuxième quart d'heure: Moris claque en corner un envoi tendu d'Andriamirado (28e), alors que le capitaine, Andriatsima, en bout de course, ne peut inquiéter le portier de l'Excelsior Virton (30e).

La pause rafraîchissement instaurée par M. Doyle ne... refroidit pas les ardeurs des hommes de Nicolas Dupuis. Au contraire, l'impact physique d'Andriatsima met Jans hors du coup, et le capitaine malgache sert dans la profondeur le véloce Paulin Voavy qui s'en va tromper Moris d'une pichenette (1-1, 35e). Pire, dans la foulée, une perte de balle de Sinani, très peu à son affaire, profite à Andriatsima dont la chevauchée fantastique vers le but de Moris est enrayée... fautivement par Martins dans le grand rectangle luxembourgeois. M. Doyle n'hésite pas et Fanéva Andriatsima, lui-même, convertit la sanction du pied gauche (1-2 s.p., 37e).

David Turpel tente de prendre le dessus sur le Malgache Thomas Fontaine.
David Turpel tente de prendre le dessus sur le Malgache Thomas Fontaine.
Photo: Stéphane Guillaume

Kevin Malget relaie un Mahmutovic lent et emprunté à la pause et Ralph Schon prend place entre les perches pour une neuvième sélection, tandis qu'une nouvelle demi-équipe malgache (six joueurs, dont un gardien) investit la pelouse du Josy Barthel. Turpel jette toutes ses forces dans la bataille, mais ne trouve que le filet latéral de Dabo (49e).

De... presque 2-2 à 1-3... puis 3-3

Les choses se précipitent à l'heure de jeu: une faute commise sur Danel Sinani provoque un penalty, mais Vincent Thill... trouve Ibrahima Dabo sur sa route (61e). Pas question d'égalisation luxembourgeoise donc, mais, à l'inverse, pratiquement sur le contre, l'entrant Carolus Andriamahitsinoro creuse l'écart en faveur de Madagascar d'une frappe croisée à ras de terre hors de portée de Ralph Schon (1-3, 62e). Mario Mutsch, pour sa 101e et dernière sélection, ainsi que Kevin Holtz pour sa... grande première, remplacent respectivement Kiki Martins et Dave Turpel, carbonisés (63e).

Les dés semblent jetés, d'autant que le Luxembourg peine en fin de match et paraît physiquement émoussé sous la chaleur écrasante, mais un temps additionnel de folie - rebaptisons-le «temps émotionnel» - remet les Roud Léiwen en selle: Vahid Selimovic ouvre son compteur-but dès sa première sélection en déviant au fond des filets un envoi de Laurent Jans (2-3, 90+1), puis le même Laurent Jans, qui a dû attendre, lui, sa 55e sélection pour connaître la joie du buteur international, fusille lui-même Dabo une minute plus tard pour l'égalisation inespérée des hommes de Luc Holtz (3-3, 90+2)!

L'ancien Messin Vahid Selimovic était évidemment ravi tant de sa première apparition en sélection que de son premier but en la circonstance: «Je suis d'abord content de ne pas avoir perdu. Nous avons très bien commencé le match, et je pense qu'on aurait pu le gagner, car on a eu beaucoup d'occasions. Je ne suis pas certain qu'il y avait penalty sur l'intervention de Kiki Martins. Ce groupe a du talent, en tout cas. Mon but? Je ne suis même pas sûr qu'il me sera attribué... Si c'est le cas, je suis content alors de ne pas avoir attendu longtemps avant de marquer en sélection. L'entente tant avec Enes (Mahmutovic) qu'avec Kevin (Malget) dans l'axe central ne pose aucun problème. Enes est sorti à la mi-temps parce que le coach voulait faire tourner l'effectif.»

Le Luxembourg arrache ainsi un match nul inespéré face à un adversaire, certes qualifié pour la prochaine Coupe d'Afrique des Nations, mais qui est apparu largement à sa portée. Plus que jamais, des réglages sont nécessaires avant de voyager en éliminatoires de l'Euro 2020 en Lituanie (ce vendredi 7 juin), puis en Ukraine (le lundi 10 juin). Le retour des absents: Chanot, Gerson, Olivier Thill et Rodrigues sera très certainement salutaire pour envisager ramener quelque chose du prochain diptyque dans l'ex-URSS.

Une note de 12/20 vient récompenser une rencontre riche en buts mais au cours de laquelle les internationaux luxembourgeois ont manqué à la fois de réalisme devant le but, de justesse au milieu de terrain, de vitesse et d'impact dans les duels.

Le fait du match

La 63e minute de ce match amical est symbolique. Mario Mutsch remplace Christopher Martins et entre pour la 101e et dernière fois sur un terrain de football avec le maillot frappé du Lion Rouge sur les épaules. Le natif de Saint-Vith, recordman absolu en la matière, et honoré avant le match, dispute ainsi en ce 2 juin 2019, brassard de capitaine enroulé autour du bras droit, sa dernière demi-heure comme joueur, lui qui officiera dès le 1er août comme cadre technique à l'Ecole de football de la FLF à Mondercange. Petit clin d'œil ou hasard de l'Histoire du football luxembourgeois, son entrée au jeu est concomitante à celle du... néophyte Kevin Holtz, propre fils du sélectionneur, qui ouvre en la circonstance son compteur international.

L(es) homme(s) du match: Vincent Thill et Laurent Jans

Non pas que le teenager de Pau ait livré une prestation stratosphérique, mais son petit bijou de frappe enroulée pied gauche de la deuxième minute valait à lui seul le déplacement. Malheur à ceux qui ont gagné les travées du Josy Barthel avec... quelques minutes de retard. Il aurait pu doubler la mise et inscrire son quatrième but en sélection juste après le quart d'heure (18e), mais, hélas, son pied droit ne dégage pas le même parfum de magie que le gauche...  Il aurait dû l'inscrire à l'heure de jeu, mais son penalty, trop lisible et trop mollement tiré, a été détourné par le gardien remplaçant malgache, Ibrahima Dabo (61e).

Laurent Jans non plus n'a certainement pas livré sa prestation la plus aboutie en 55 apparitions chez les Lions Rouges. Le Messin manque cruellement de rythme de match, et cela se voit. En difficulté sur les combinaisons malgaches ou face à la vitesse et la vivacité de Voavy, le Nordiste s'est fait bousculer comme un bleu à la base de l'égalisation malgache (35e). Mais, alors qu'il ne devait jamais apparaître dans cette rubrique, Jans a sauvé son match dans le temps additionnel en voyant son envoi puissant dévié au fond des filets par Selimovic pour le 2-3 (90+1), puis en se chargeant lui-même de l'égalisation d'un maître-tir du pied droit (90+2). Un moment historique puisqu'il s'agit tout simplement de son premier but en 55 sélections.

Laurent Jans s'envole et décoche un tir foudroyant pour l'égalisation inespérée du Luxembourg dans le temps additionnel (3-3, 90+2)
Laurent Jans s'envole et décoche un tir foudroyant pour l'égalisation inespérée du Luxembourg dans le temps additionnel (3-3, 90+2)
Photo: Vincent Lescaut

Luxembourg - Madagascar 3-3

Stade Josy Barthel, pelouse en bon état, bien arrosée avant le match, temps estival, chaleur suffocante au coup d'envoi, 1.831 spectateurs payants, arbitrage de Neil Doyle, assisté de Darren Carey et Darragh Keegan (Irlande). Mi-temps: 1-2.

Evolution du score: 1-0 V. Thill (2e), 1-1 Voavy (35e), 1-2 Andriatsima (37e s.p.), 1-3 Andriamahitsinoro (62e), 2-3 Selimovic (90+1), 3-3 Jans (90+2).

Corners: 6 (2+4) pour le Luxembourg; 6 (4+2) pour Madagascar.

Carton jaune: Amada (50e) à Madagascar.

LUXEMBOURG (4-1-4-1): Moris (46e Schon); Jans (cap.), Mahmutovic (46e Malget), Selimovic, Carlson; C. Martins (63e Mutsch); V. Thill, Barreiro (78e Skenderovic), Sinani (83e M. Martins), Da Mota; Turpel (63e K. Holtz).

Remplaçants non utilisés: Kips; Korac, Jänisch, Philipps, Bensi et Joachim.

Sélectionneur: Luc Holtz.

MADAGASCAR (4-4-2): Adrien (46e Dabo); Mombris (46e Raveloson), Razakanantenaina (46e Boyer), Fontaine, Morel; Nomenjanahary, Andrianarimanana (46e Amada), Ilaimaharitra, Voavy (46e Rakotoharimalala); Andriamirado, Andriatsima (cap.) (46e Andriamahitsinoro).

Remplaçants non utilisés: Randrianasolo; Boyer, Randrianarisoa, Caloin, Rambeloson et Gros.

Sélectionneur: Nicolas Dupuis (FRA).