Changer d'édition

«Le Fola hyper efficace dans ses temps forts»

«Le Fola hyper efficace dans ses temps forts»

Sport 3 min. 02.12.2018

«Le Fola hyper efficace dans ses temps forts»

Victorieux de Differdange, le Fola termine sa phase aller de la meilleure des manières face à un concurrent pour l'Europe. Les hommes de Strasser relèguent à quatre points des visiteurs impuissants offensivement. La clé du match: le travail défensif des attaquants.

Par Thomas Fullenwarth

Evoluant tous les deux dans des systèmes de jeu pratiquement similaires, le Fola et Differdange proposaient des attaques placées avec les mêmes caractéristiques. Ces dernières dépendaient souvent du lien de jeu entre la défense et l'attaque: le milieu central.

Dans le cas des Eschois, on retrouvait souvent dans ce rôle Dikaba, alors qu'en face, Garos et Bettmer devaient animer le jeu. Seulement, pour couper ces relations de jeu, le travail défensif des attaquants était impératif. Dans le cas des visiteurs, on a pu observer un pressing à réaction lorsque Caron et Oukache étaient dans l'axe.

Caron-Dikaba: duel musclé et avantage au Fola!
Caron-Dikaba: duel musclé et avantage au Fola!
Photo: Fernand Konnen

Aucune pression n'était mise sur la défense centrale. Mais, surtout, ces déplacements opérés en retard libéraient Dikaba qui pouvait se retourner et alimenter les côtés eschois qui faisaient la différence par leur puissance et leur vitesse. Lorsque le Fola a de l'avance dans ses attaques placées, il est difficile pour ses adversaires de le rattraper et ce grâce à la vitesse de ses joueurs mais aussi à leur qualité technique.

Les deux premiers buts en sont l'exemple criant puisque, repartis par leur chemin de jeu préférentiel, les Eschois ont enchaîné et sont arrivés devant le but en quelques passes. Les Differdangeois avaient toujours un temps de retard et semblaient dépassés sur chacune des deux actions conclues par Bensi (8e et 19e).

Il semble que le coach Bonvini ait constaté ce souci de pressing puisqu'à la 26e minute, il changeait le placement des offensifs en faisant passer Deruffe et Muratovic dans l'axe décalant Caron et Oukache sur les côtés. Ce changement, combiné à la baisse de rythme du Fola, réduisait la pression appliquée sur les Rouge et Noir. Mais le mal était déjà fait.

Du côté des Eschois, Strasser était sans cesse derrière ses joueurs offensifs pour leur imposer un travail défensif qui bloquait les solutions de passes vers Garos et Bettmer. Revenus en seconde mi-temps avec d'autres intentions notamment dans l'agressivité, les joueurs de Differdange ont fait reculer les Eschois qui semblaient faire confiance en leur bloc défensif et procéder en contre.

Avec un bloc plus bas, il y a eu moins de pression posée sur la défense differdangeoise et donc sur la relation de jeu entre celle-ci et le duo Garos-Bettmer. Differdange a donc eu un temps fort sur la majorité de la seconde mi-temps sans réussir à convertir cette domination.

Pire, quatre minutes après être passé à trois défenseurs, Hadji alourdissait le score sur un énième contre (3-0, 87e). Finalement, le Fola a su convertir ses temps forts en étant hyper efficace.

Les tops

Julien Klein (Fola): un match très solide. ll a stabilisé son équipe dans ses temps faibles. Il a montré l'exemple comme un vrai capitaine.

Medhi Kirch (Fola): ultra actif sur son côté gauche, il n'a pas ménagé ses efforts et a été très bon en apportant de la folie. Un match très complet.

Jordan Oukache (Differdange): même s'il n'a pas été efficace, lui au moins s'est bougé les fesses.

Les flops

Maxime Deruffe (Differdange): il a très peu pesé sur la rencontre, défensivement comme offensivement. Un match compliqué à gérer pour lui.

Gilles Bettmer (Differdange): on attend de ce profil de joueur une autre influence sur le jeu. 90% de passes vers l'arrière et trop peu de mouvements pour trop peu de solutions de passes.

Les deux assistants de Monsieur Bourgnon: zéro prise de responsabilité sur un bon nombre de situations de jeu préférant laisser la décision à l'arbitre central. Il est temps de se mettre au niveau de ce genre de match.  


Sur le même sujet

Le Progrès corrige la Jeunesse, le Fola et Strassen enchaînent
Victorieux de Differdange (3-0), le Fola se replace dans le sillage de la Jeunesse qui s'est lourdement inclinée au Progrès (4-0). Dans le bas du classement, Strassen se donne de l'air après sa victoire sur Rosport 4-0 alors que Rumelange et le RM Hamm Benfica accrochent un point.
La joie d'Aleksandre Karapetian  / Football BGL Ligue, Luxembourg  / Journée 13 /  Saison 2018-2019 / 02.12.2018 / Progrès Niederkorn - Jeunesse Esch / Stade Jos Haupert (Niederkorn)  / Photo : Michel Dell’Aiera
Le Progrès corrige la Jeunesse, le Fola et Strassen enchaînent
Victorieux de Differdange (3-0), le Fola se replace dans le sillage de la Jeunesse qui s'est lourdement inclinée au Progrès (4-0). Dans le bas du classement, Strassen se donne de l'air après sa victoire sur Rosport 4-0 alors que Rumelange et le RM Hamm Benfica accrochent un point.
La joie d'Aleksandre Karapetian  / Football BGL Ligue, Luxembourg  / Journée 13 /  Saison 2018-2019 / 02.12.2018 / Progrès Niederkorn - Jeunesse Esch / Stade Jos Haupert (Niederkorn)  / Photo : Michel Dell’Aiera