Changer d'édition

Le Fola en quête de sérénité avant la venue de Satchkhere
Sport 4 min. 11.07.2019 Cet article est archivé

Le Fola en quête de sérénité avant la venue de Satchkhere

Le Fola pourra toujours compter cette saison sur l'expérience de son capitaine Julien Klein.

Le Fola en quête de sérénité avant la venue de Satchkhere

Le Fola pourra toujours compter cette saison sur l'expérience de son capitaine Julien Klein.
Photo: Stéphane Guillaume
Sport 4 min. 11.07.2019 Cet article est archivé

Le Fola en quête de sérénité avant la venue de Satchkhere

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
Après un mercato agité et les blessures de Dikaba et Bensi, le Fola n'a pas connu la préparation idéale avant la réception des Géorgiens du Chikhura Satchkhere ce jeudi (19h30) au stade Emile Mayrisch.

Après le Progrès la semaine dernière, le F91 Dudelange et ses voisins de la Jeunesse cette semaine, le Fola entre enfin sur la scène européenne ce jeudi soir sur sa pelouse du stade Emile Mayrisch face au FC Chikhura Satchkhere. Si pour de nombreux amateurs, ce club de la province d'Imérétie représente une inconnue, c'est loin d'être le cas du staff technique et des joueurs du club eschois.

«On a vu un maximum de matches et on a obtenu toutes les informations dont nous avions besoin. Nous ne partirons pas dans l'inconnu», avance le directeur sportif Pascal Welter. «Sans surprise, le Chikhura Satchkhere propose un jeu basé sur le physique, c'est du costaud. Cette équipe apprécie également les contre-attaques, c'est aussi très efficace sur les phases arrêtées. Si je compare avec Pristina (que le Fola a affronté l'an dernier avec une qualification aux tirs au but) c'est plus fort, par contre c'est moins fort que Bakou (4-1, 0-1).» Voilà les hommes de Jeff Strasser prévenus.

Fondé en 1938, le FC Chikhura Satchkhere n'est pas le cercle le plus important du pays et son palmarès ne recense qu'une Coupe de Géorgie conquise en 2017 mais le club s'apprête à disputer sa quatrième campagne consécutive en Europa League. L'an dernier, les Géorgiens avaient éliminé le Beitar Jérusalem (0-0, 2-1) avant d'être battus par Maribor (0-0, 0-2).

Contrairement au club doyen, les joueurs du Chikhura affichent déjà 21 matches de championnat pour un bilan de 27 points (6e). L'équipe reste d'ailleurs sur un triste 0-0 face à la lanterne rouge Georgia lors d'une rencontre disputée le 2 juillet pour le compte de la Crystalbet Erovnuli Liga qui s'est octroyée une mini-trêve, la compétition géorgienne ne reprendra qu'au début du mois d'août à l'instar de la BGL Ligue.

«D'un côté nos adversaires seront sans doute plus dans le rythme que nous car ils ont déjà plus de vingt matches dans les jambes. De l'autre, il y aura peut-être de la fatigue dans leurs rangs et peut-être quelques absents. Nous serons plus frais que nos hôtes et puis nous allons aborder ce match aller après avoir disputé cinq rencontres de préparation», tempère Welter.

«Un double coup dur»

Si sur le papier, l'issue de ce duel s'annonce indécise, le Fola n'aborde pas ce rendez-vous continental dans les meilleures dispositions. Quelques jours après avoir perdu Rodrigue Dikaba pour un bon bout temps, le club eschois a vu un second élément de base en la personne de Stefano Bensi quitter le groupe. L'international luxembourgeois s'est blessé samedi lors d'un match amical contre le Waldhof Mannheim (0-4) et le verdict de l'IRM a été sans pitié: l'attaquant est sur la touche pour au moins quatre mois.

Les tendons et les ligaments du coude gauche sont touchés, la date et la manière de l'opération n'ont pas encore été arrêtées vu la complexité de la blessure. «C'est un double coup dur pour le groupe. Stefano et Rodrigue devaient guider les jeunes. Cela va ouvrir la porte à d'autres joueurs», constate le dirigeant eschois.

Zachary Hadji, Gérard Mersch, Alexander Cvetkovic, Guillaume Mura et Gauthier Caron, le noyau du Fola a subi de profondes modifications avant cette saison 2019-2020.
Zachary Hadji, Gérard Mersch, Alexander Cvetkovic, Guillaume Mura et Gauthier Caron, le noyau du Fola a subi de profondes modifications avant cette saison 2019-2020.
Photo: Stéphane Guillaume

Pas facile dans ces conditions de préparer ce duel européen. Pourtant les hommes de Jeff Strasser affichaient encore une certaine sérénité à quelques heures du coup d'envoi malgré un mercato agité qui a vu quelques joueurs cadres comme Chrappan, Hadji, Kirch, Klapp, Laterza, Pierrard ou encore Saiti quitter le club. «Nous avons évidemment perdu des éléments mais nous avons conservé l'ossature du groupe avec une quinzaine d'éléments qui étaient déjà des nôtres la saison dernière. Le système et les automatismes sont là. Sur le plan défensif, ce Fola 2019-2020 tient la route», précise encore le DS du club doyen.

Pour combler les nombreux départs, le Differdangeois Gauthier Caron et Sylvio Ouassiero, qui débarque en provenance de l'US Lusitanos Saint-Maur, ont posé leur sac sur les hauteurs du stade Emile Mayrisch. Les dirigeants ont également misé sur les jeunes du cru comme Lucas Correia, Tiago Semedo, Hugo Monteiro, Richard Penning, Brice Bernard ou encore Christian Ntemo.

«On attend beaucoup de leur part, ils ont beaucoup de qualités et à un certain moment, il faut pouvoir les lancer dans le grand bain.» Reste à savoir combien de temps prendra cette intégration mais vu les absences de poids qui touchent le noyau, les jeunes seront plongés dans le grand bain bien plus vite que prévu.

Fola - Satchkhere ce jeudi à 19h30 au stade Emile Mayrisch

Le cadre du Fola: Hym, Cabral; Bernard, Caron, Corral, Correia, Drif, Freire, Hadji, Klein, Koçur, Mersch, Muharemovic, Mura, Ouassiero, Sacras, Semedo, Seydi, Sinani.

Arbitrage de M. Rauf Jabarov (AZE) assisté par MM. Akif Amirali et Yashar Abbasov.



Sur le même sujet

Coupe d'Europe: le Fola et le Progrès au coude-à-coude
La Coupe d'Europe et les clubs luxembourgeois, une histoire vieille de 62 ans. Le paysage a changé, le F91 est lancé à la poursuite de la Jeunesse, le Progrès piste, lui, le Fola. Le Racing retrouve l'ivresse continentale dix ans plus tard. Bilan.
Mario Mutsch félicite Manu Françoise. C'était il y a un an. Le Progrès venait de terrasser les Rangers, replaçant Niederkorn sur la carte de l'Europe.
Football / Après le 7e titre du Fola: Jeff Strasser: «L'équipe a grandi mentalement»
L'entraîneur du Fola suivra des cours pendant dix mois en Allemagne Le Fola a dignement fêté le septième titre de son histoire dimanche soir. Retour avec Jeff Strasser sur une saison qui n'a pas été de tout repos. «Mais je veux bien connaître ce genre de saison difficile tous les ans», indique celui qui se prépare à des vacances studieuses pour préparer sa licence UEFA Pro.
Jeff Strasser passera sa licence UEFA Pro au cours des dix prochains mois et, à la reprise, passera le relais à Cyril Serredszum en début de semaine