Changer d'édition

Le FC Metz trop vite bouchonné à Bordeaux
Sport 4 min. 14.09.2019 Cet article est archivé

Le FC Metz trop vite bouchonné à Bordeaux

Digbo Maïga et les Messins ont subi la domination de Nicolas De Preville et des Bordelais.

Le FC Metz trop vite bouchonné à Bordeaux

Digbo Maïga et les Messins ont subi la domination de Nicolas De Preville et des Bordelais.
Photo: AFP
Sport 4 min. 14.09.2019 Cet article est archivé

Le FC Metz trop vite bouchonné à Bordeaux

Les Messins ont laissé à Bordeaux le soin de remporter une partie (2-0) d’un faible niveau de jeu et ils seront dans l’obligation de prendre le dessus sur Amiens dans huit jours s’ils ne veulent pas connaitre une première mini-crise.

Par Hervé Kuc

Le match et sa note. Dix premières minutes messines catastrophiques ont permis aux Girondins de Bordeaux de s’imposer. Une soirée paradoxale car les protégés de Vincent Hognon ont ensuite relevé la tête sans pourtant se montrer très dangereux. 

Les Bordelais ont donc bénéficié de deux cadeaux: le premier sur un dégagement manqué d’Alexandre Oukidja, le portier messin, qui a profité à Briand (1-0, 7e) puis Maïga a été l’auteur d’une relance fébrile et imprécise qui a permis à De Préville de figer le score (2-0, 9e). 


Stéphane Morisot affirme que les joueurs actuels sont plus forts physiquement et jouent beaucoup plus vite qu'à son époque
«Le FC Metz peut empocher un point à Bordeaux»
Les Messins se rendent à Bordeaux ce samedi (20h) pour tenter d’effacer les défaites face à Angers et Paris. L’ex-milieu de terrain des Grenats Stéphane Morisot (41 ans) présente la rencontre.

Après dix minutes de jeu, le FC Metz avait déjà laissé son adversaire lui fausser compagnie. Les Bordelais ont ensuite géré une partie que les hommes de Vincent Hognon ont mieux négociée même si leurs maux offensifs (aucun but inscrit au cours des trois dernières journées de championnat) sautent maintenant aux yeux. 

Sous l’impulsion de Delaine et l’apport de Thierry Ambrose (66e), les Messins sont apparus plus décidés mais les déchets techniques comme le manque d’automatismes entre certains éléments ont plombé leurs réelles intentions.

En attendant Ambrose

Ainsi, Habib Diallo (69e) a vu Costil lui barrer le chemin du but au cours d’un second acte plus abouti mais trop stérile. Sans Cohade et Boulaya, le FC Metz a perdu en cohésion même si Ambrose va se poser en possible recours offensif au cours des prochaines semaines. 

Un 9/20 pour une formation mosellane poussive mais néanmoins courageuse. La Ligue 1 demande plus de qualités pour rester dans ses bras. La venue d’Amiens, samedi prochain, s’annonce déjà comme une étape à franchir avec succès. Sous peine de connaitre un début d’automne venteux.

Opa N'Guette s'infiltre mais Metz va rester inoffensif.
Opa N'Guette s'infiltre mais Metz va rester inoffensif.
Photo: AFP

Les joueurs et leur note. Oukidja (4/10) n’a pas su maîtriser le ballon sur un corner qui a permis aux Girondins de faire trembler les filets messins (7e). Il est bien intervenu devant Tchouaméni (54e) puis face à Kalu (85e) mais sa faute de début de rencontre a eu une vraie conséquence dans le film du match. 

En défense, Centonze (5) s’est fait crocheter par Hwang (40e), il n’a jamais abdiqué et s’est offert une superbe incursion (57e) qui démontre qu’il possède de la qualité. Il faut lui laisser encore un peu de temps. 

Sunzu (4,5) est bien intervenu devant Kalu (25e) mais comme l’ensemble de ses partenaires il a mis trop de temps à entrer dans la partie. Boye (4,5) a hérité du brassard du capitaine et a essayé d’équilibrer la défense mosellane. 

Delaine (6) s’est démené sur son couloir gauche et ses deux belles incursions dans le camp adverse (23e et 44e) n’ont pas trouvé preneur. Il a été le Messin le plus entreprenant. Au milieu, N’Doram (4) a évolué de manière trop latérale et il a du mal à se projeter vers l’avant. 

Il a été préféré à Cohade, resté sur le banc de touche. Maïga (3,5) s’est montré fautif car sa relance trop imprécise a profité aux Bordelais sur le second but encaissé par les Mosellans (9e). Il a été beaucoup moins précieux que lors de ses deux premières prestations en championnat. 

Angban (3) a traversé la partie sans apporter le moindre brin de fraîcheur ni d’intensité dans ses mouvements et encore moins de créativité dans son jeu. Pour le moment, le FC Metz a dépensé une coquette somme (5 à 6 millions d’euros) pour pas grand-chose. 

Nguette (4,5) a essayé, il a délivré un très bon centre (21e) puis un essai trop mou directement dans les gants de Costil (45e). Il a cédé sa place à Ambrose (66e) qui a apporté du jus à une ligne offensive trop timide. Il devrait avoir beaucoup plus de temps de jeu face à Amiens la semaine prochaine. 

Gakpa (3) s’est uniquement signalé sur un bon ballon distillé à Diallo (69e) et sur deux coups de pied arrêtés. Un bilan négatif pour un garçon qui ne sait pas «se faire mal». 

En attaque, Diallo (4) est livré à lui-même. Il ne tiendra pas toute une saison de la sorte. Il a marqué un joli but (51e) refusé pour un hors-jeu puis il est venu buter sur Costil (69e). Oublié, délaissé, le buteur roi du FC Metz va vivre une saison très compliquée si sa formation continue à ne pas jouer pour lui. A moins que Thierry Ambrose ne lui soit très rapidement associé?

Maïga devance De Preville  mais ça ne suffira pas à Metz pour contrecarrer Bordeaux.
Maïga devance De Preville mais ça ne suffira pas à Metz pour contrecarrer Bordeaux.
Photo: AFP

Bordeaux - Metz 2-0

Stade Matmut Atlantique, beau temps, belle pelouse, arbitrage de M. Lesage, environ 15 000 spectateurs. Mi-temps: 2-0.

Evolution du score: 1-0 Briand (7e), 2-0 De Préville (9e)

Cartons jaunes : De Préville (59e), Kamano (67e) à Bordeaux ; N’Doram (60e), Maïga (82e) à Metz

BORDEAUX: Costil (cap.); Kwateng, Jovanovic, Koscielny, Pablo; Tchouaméni, Otavio, Kalu, De Préville (66e Kamano), Hwang (75e Maja); Briand (55e Adli). Joueurs non entrés en jeu : Poussin ; Poundjé, Mexer, Benrahou.

METZ: Oukidja ; Centonze, Sunzu, Boye (cap.), Delaine ; N’Doram, Maïga, Angban (72e A. Traoré), Gakpa (78e Niane), Nguette (66e Ambrose) ; Diallo. Joueurs non entrés en jeu : Delecroix ; Cabit, Fofana, Cohade.


Sur le même sujet

Rapidement devant, le FC Metz a malheureusement été obligé d’évoluer en infériorité numérique après l’expulsion de Pajot (8e). Bordeaux en a profité pour passer devant (2-1) et pour mettre fin à la belle série de Messins vaillants et courageux.
Metz' French midfielder Kevin N'Doram (R) vies with Bordeaux' Croatian midfielder Toma Basic during the French L1 football match between Metz (FC Metz) and Bordeaux (Girondins de Bordeaux) at Saint Symphorien stadium in Longeville-l�s-Metz, eastern France, on February 08, 2020. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
Les Messins n’ont pas su contourner une équipe rennaise plus mûre et plus sûre de son football et ont laissé le succès à leur adversaire (0-1). Un revers fâcheux et il faudra maintenant aller à Nice ce samedi pour espérer un résultat positif.
Metz' French defender Fabien Centonze (R) vies with Rennes' French forward Romain Del Castillo during the French L1 football match between Metz (FCM) and Rennes (Stade Rennais) at Saint-Symphorien stadium in Longeville-les-Metz, eastern France, on December 4, 2019. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
Le FC Metz s’apprête à disputer une partie très délicate face au PSG ce vendredi (20h45) à Saint-Symphorien. Le onze grenat va devoir mettre de l’essence dans son moteur s’il veut inquiéter l’armada parisienne pourtant privée de Mbappé et Cavani.
Ibrahima Niane et les Messins doivent montrer une sérieuse réaction par rapport à leur prestation à Angers s'ils entendent inquiéter le PSG, vendredi soir à Saint-Symphorien
Pimpant face à Monaco, Metz n’a jamais été en mesure de soutenir la comparaison avec Angers (0-3). Un revers très logique pour un ensemble grenat qui n’a pas été au niveau de la Ligue 1. Une belle piqûre de rappel avant la venue du PSG.
En manque d’inspiration offensive, le FC Metz a un temps fait jeu égal avec Bordeaux puis a fini par céder. Les Girondins en ont profité pour punir une formation messine (2-0) qui va vite devoir trouver les bons réglages avant de recevoir Monaco vendredi prochain.
Opa N'Guette et les Messins n'ont jamais donné l'impression de pouvoir terrasser Bordeaux.