Changer d'édition

Le FC Metz se fait logiquement punir par Clermont
Renaud Cohade et les Messins ont été surpris à domicile par le Clermont Foot.

Le FC Metz se fait logiquement punir par Clermont

Photo: Michel Dell'Aiera
Renaud Cohade et les Messins ont été surpris à domicile par le Clermont Foot.
Sport 3 min. 18.01.2019

Le FC Metz se fait logiquement punir par Clermont

Jamais dans le rythme, incapable de développer un jeu ambitieux, le FC Metz a laissé Clermont s’imposer à Saint-Symphorien (2-1). Un revers qui fait tache avant d’aborder une période chargée. Delaine, Boulaya et Diallo n’ont pas du tout été à la hauteur de la soirée.

Par Hervé Kuc

Le match et sa note

Frédéric Antonetti, Vincent Hognon et Jean-Marie De Zerbi aiment modifier leur équipe-type. Une habitude sportive depuis le début de saison et si la formule a souvent été productive, l’option avait aussi connu quelques soubresauts face au Paris FC (1-2) et Le Havre (0-1) lorsque les techniciens avaient titularisé Emmanuel Rivière à la pointe de l’attaque messine. En petite forme, l’avant-centre grenat n’avait jamais pesé sur le jeu de sa formation, laissant l’équipe messine orpheline d’un point d’appui offensif crédible.

Face à Clermont, Fofana a pris la place de Sunzu en défense centrale, Maïga est venu se positionner près de Cohade et Gakpa a incorporé l’entrejeu. Une option osée face à une formation clermontoise hermétique qui va trouver la faille trop facilement sur un débordement de Pereira Lage et une reprise victorieuse de près effectuée par Ayé (1-0, 24e). Trop lente, en manque d’accélérations et d’imagination, l’équipe mosellane (à l’image de Diallo) a eu beaucoup de mal à mettre son jeu en place.

Désarticulé, le onze grenat a néanmoins su revenir, un court instant, à la hauteur de Clermont, à la faveur d’une jolie tête de Maïga (1-1, 57e) sur un coup franc botté par Gakpa. Insuffisant face à des Clermontois au froid réalisme et Honorat, sur une accélération qui va dépasser Delaine, va mystifier Oukidja de près (2-1, 77e). Malheureusement, ce vendredi soir, les Messins étaient incapables de toute révolte et leur jeu décousu n’a nullement servi leurs intérêts. Le «turn-over» a aussi ses limites. Un 7/20 qui sanctionne une équipe messine à côté de ses pompes.

Les joueurs et leur note

Oukidja (5/10) a été abandonné par sa défense sur les deux buts clermontois. Ensuite, il n’a pas eu à œuvrer plus que ça. En défense, Balliu (4) s’est contenté de garder son couloir droit sans démontrer une aisance particulière. Fofana (4) a joué un peu plus d’une heure, puis blessé il a cédé sa place à Sunzu (68e), titulaire habituel au poste. Boye (4) a tenté de sauver les meubles sans pouvoir intervenir sur le cours de la partie. Delaine (3) a connu un vendredi noir: impliqué sur les deux buts encaissés par sa formation et incapable de la moindre incursion incisive. Quelle douche froide!

Au milieu, Maïga (4) a eu un mal fou à se situer. Il a eu la très bonne idée de placer une tête gagnante mais cela a été insuffisant. Il a empiété sur le territoire de Cohade (4) qui a soit évolué trop haut soit trop bas. Incompréhensible. Gakpa (4) n’a pas pesé sur le jeu, il est beau à voir jouer mais il manque singulièrement d’agressivité. A quoi joue Boulaya (3)? Lent, agaçant et victime d’une nonchalance qui va lui valoir, sous peu, la défiance de tout Saint-Symphorien. Nguette (5) est le seul élément capable d’accélérer et de défier son adversaire direct. Il a dû trouver le temps long.

En attaque, Diallo (3) a touché trop peu de ballons pour bousculer une défense calme et agressive. Son attitude interpelle également car il manque singulièrement de mordant. Soyons clairs: il a été inexistant. Serait-il meilleur et plus efficace en tant que remplaçant?

Metz - Clermont 1-2

Stade Saint-Symphorien, belle pelouse, temps froid, arbitrage de M. Perreau Niel, 8.714 spectateurs. Mi-temps: 0-1.

Evolution du score: 0-1 Ayé (24e), 1-1 Maïga (57e), 1-2 Honorat (77e).

Cartons jaunes: Cohade (45+2) à Metz; Gastien (42e), Ndiaye (60e) à Clermont.

  • METZ: Oukidja; Balliu, Fofana (68e Sunzu), Boye, Delaine; Maïga, Cohade (cap.), Gakpa, Nguette, Boulaya (85e Jallow); Diallo (71e Niane).

Joueurs non entrés en jeu: Delecroix ; Jans, Angban, Hein.

  • CLERMONT: Descamps; Phojo, Laporte (cap.), Ogier, N’Simba ; Iglesias, Gastien; Ndiaye, Pereira Lage (88e Berthomier), Honorat (90+2 Magnin); Ayé (80e Andriatsima).

Joueurs non entrés en jeu: Jeannin ; Albert, Sissoko, Bayo.



Sur le même sujet

Ligue 1: Le FC Metz plie, bouscule le PSG mais s’incline
Au terme d’une partie complètement folle en seconde période, le PSG a distancé le FC Metz (3-2) alors que Jouffre (90+2) a touché la barre transversale du but parisien. Largement dominés lors du premier acte (0-2), les hommes de Philippe Hinschberger sont revenus dans le match (2-2) avant d’être poignardés (2-3, 90 +3). Nouvelle grosse déception !
Chris Philipps freine la progression de Marco Verratti. Les Messins sont passés très près du hold-up.
Ligue 1: Le FC Metz perd deux points à Saint-Etienne
Auteur de sa prestation la plus aboutie de la saison, le FC Metz a pourtant laissé Saint-Etienne revenir à sa hauteur dans le temps additionnel (2-2, 90+5). Une énorme frustration pour un ensemble cohérent et joueur. Le syndrome rennais a frappé.
Duel aérien entre Henri Saivet et Cheick Doukouré. Les Messins ont longtemps tenu le bon bout avant de se faire rejoindre dans les arrêts de jeu.
Ligue 1: Soirée cauchemardesque pour le FC Metz à Angers
Auteur d’une sortie ratée, trop rapidement réduit à dix puis à neuf, le FC Metz a vécu l’enfer à Angers et son revers (1-2) est logique. Une soirée ultra-pénalisante au classement général et une réception de Marseille, vendredi prochain, qui se fera forcément dans la souffrance.
Angers' French forward Nicolas Pepe (L) and Angers' French midfielder Baptiste Santamaria (C) vies with Metz's Luxemburg defender Chris Philipps (R) during  the French L1 football match between Angers (SCO) and Metz (FC), on January 28, 2016, in Jean Bouin Stadium, in Angers, northwestern France.  / AFP PHOTO / JEAN-FRANCOIS MONIER
Football / Vendredi en Ligue 2: Le FC Metz déjoue puis revit face à Clermont
En manque de tout, le FC Metz a vacillé (0-2) puis repris des couleurs (2-2) face à Clermont ce vendredi soir. Une nouvelle soirée poussive après l'échec concédé face à Nîmes (1-2). Cette fois, il va falloir que le staff technique mosellan se penche très rapidement sur un problème majeur: l'absence d’un attaquant de qualité au sein de l’effectif grenat.
Yeni N'Gbakoto a relancé les Messins en réduisant l'écart à la 78e minute.