Changer d'édition

Le FC Metz se coupe les ailes face à Guingamp
Sport 11 4 min. 15.02.2015 Cet article est archivé
Football / Ce dimanche en Ligue 1

Le FC Metz se coupe les ailes face à Guingamp

Sport 11 4 min. 15.02.2015 Cet article est archivé
Football / Ce dimanche en Ligue 1

Le FC Metz se coupe les ailes face à Guingamp

Volontaire mais trop limité, le FC Metz s'est logiquement incliné chez lui devant Guingamp (0-2). Une incapacité chronique à approcher le but adverse et des lacunes défensives ont plombé les bonnes intentions messines. L'équipe messine est désarticulée

Volontaire mais trop limité, le FC Metz s'est logiquement incliné chez lui devant Guingamp (0-2). Une incapacité chronique à approcher le but adverse et des lacunes défensives ont plombé les bonnes intentions messines. L'équipe messine est désarticulée

Le match et sa note

«Nous sommes prêts.» La mobilisation de tout un club derrière une phrase pleine de détermination et de promesses ne s'est pas malheureusement pas matérialisée sur le carré vert. Bien sûr, les hommes d'Albert Cartier ont mis du rythme d'entrée, ont essayé de construire des actions cohérentes mais à la pause, la cause était réglée (0-2). Le Guingampais Mandanne (21e) aurait déjà pu glacer Saint-Symphorien mais Carrasso avait réussi à opposer son pied droit: un arrêt que le gardien messin n'a pu renouveler cinq minutes plus tard sur le centre de Pied et la tête au premier poteau du même Mandanne (1-0, 26).

Ensuite, les Grenats ont déjoué, ont perdu confiance et l'En Avant Guingamp en a profité pour doubler la mise sur une bévue de Bussmann et une frappe tendue de Pied (2-0, 39e). Sous les yeux de 20.252 supporters médusés, les hommes d'Albert Cartier ne vont pas faire mieux ensuite et la barre transversale du but gardé par Carrasso est venue à la rescousse d'un ensemble poussif et totalement impuissant. La tête de N'Daw (72e) aurait pu relancer la machine locale mais une quatorzième défaite est venue sanctionner une production trop pauvre. Un très petit 8/20 car le FC Metz et ses joueurs ont montré leurs limites.

Les joueurs et leur note

Carrasso (5) a été déterminant devant Mandanne (21e) mais a ensuite été littéralement abandonné par sa défense. A l'image d'un Gaëtan Bussmann (3) trop porté vers l'attaque, fautif sur le second but guingampais et qui a laissé sa place fort justement à Sarr (45e), le FC Metz a souffert. Marchal (3,5) a peiné jusqu'à sa sortie (59e N'Sor) tout comme Palomino (4), courageux mais trop brouillant dans ses interventions comme dans ses relances. Seul Métanire (5) a sauvé l'essentiel en se montrant concentré pendant toute la partie.

Au milieu, N'Daw (5) a lutté et a essayé d'apporter de l'impact physique à un ensemble qui n'est plus dans le coup. Lejeune (4) a trop raté de passes et s'est montré ensuite trop discret alors qu'Albert Cartier lui maintient une confiance aveugle depuis plusieurs mois. Sassi (5) doit se demander où il a mis les pieds tandis que Doukouré (4,5) a été timide et employé dans un rôle qui n'est pas le sien.

Enfin, en attaque, le duo Falcon (3,5)-Maïga (3,5) a été totalement improductif: les deux joueurs n'ont pas réussi à s'extraire de l'entonnoir guingampais et n'ont eu aucune opportunité à se mettre sous la dent. Effarant.

Le futur grenat

Le FC Metz est à bout de souffle et sa place actuelle (20e, 21 points) est sportivement dramatique. Dramatique car les Messins se retrouvent à sept points de Toulouse (16e, 28) et à six de Lorient (17e, 27) qui affrontera Lyon en soirée. A treize journées du terme, l'écart est conséquent mais, surtout, la disette offensive mosellane (19 buts en 25 matchs) va envoyer le club grenat tout droit en Ligue 2. Dimanche prochain, le FC Metz s'en va à Reims avant de recevoir Evian huit jours plus tard. Deux dernières cartouches avant d'abdiquer définitivement. Affolant.

Hervé Kuc

Metz - Guingamp 0-2

Stade Saint-Symphorien, bonne pelouse, temps ensoleillé, arbitrage de M. Millot, 20.252 spectateurs. Mi-temps: 0-2.

Evolution du score: 0-1 Manganne (26e), 0-2 Pied (39e).

Cartons jaunes: N'Daw (58e), Métanire (80e), Maïga (89e) à Metz ; Yatabaré (74e) à Guingamp.

• METZ: Carrasso; Métanire, Marchal (cap.) (59e N'Sor), Palomino, Bussmann (45e Sarr); N'Daw, Sassi, Lejeune, Doukouré (76e Krivets); Maïga, Falcon.

Joueurs non entrés en jeu: Oberhauser; Rivierez, Choplin, Kashi.

• GUINGAMP: Lossl; Lévêque, Sorbon, Kerbrat, Jacobsen; Sankharé, Marveaux (66e Yatabaré), Pied (84e Salibur), Mathis (cap.), Giresse; Mandanne (76e Schwartz).

Joueurs non entrés en jeu: Samassa; Angoua, Nielsen, Beauvue.


Sur le même sujet

Jamais dans le rythme ni dans le match, le FC Metz a bu la tasse à domicile face à Lorient (0-4). Un revers net qui condamne les partenaires de Malouda à retourner en Ligue 2 dès la fin de l’exercice. Ben Youssef a été le seul élément positif au cours d’un samedi soir tristounet.
Romain Metanire (à gauche, Metz) en duel avec Lorient Ibrahim Didier Ndong.
Détendue, inspirée et enjouée, la formation dirigée par Albert Cartier a su dominer une pâle formation toulousaine (3-2). Modibo Maïga a inscrit un triplé qui a lancé le FC Metz et a également stoppé sa série d’insuccès (dix-huit). Les Messins accueilleront Lens le 18 avril. On a hâte d’y être!
Metz' Malian forward Modibo Maiga (L) celebrates after scoring during the French L1 football match between Metz (FCM) and Toulouse (TFC) on April 4, 2015 at the Saint Symphorien stadium in Longeville-Les-Metz, eastern France. 
AFP PHOTO / JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN
Indigeste en première période, le FC Metz s’est ensuite un peu repris mais a fini par abdiquer devant Evian-Thonon (1-2). Les Messins ont évolué en mode amical et ont fait franchement peine à voir sur la belle pelouse de Saint-Symphorien. Calamiteux. La Ligue 2 se rapproche très nettement.
Bouna Sarr du FC Metz (à.d.) et Evian's Kassim Abdallah.
Spectateur attentif de Metz-Guingamp (0-2), l’ex-Messin Marco Morgante n’a pas du tout aimé la partition des hommes d’Albert Cartier: déchets techniques trop élevés et défaillances individuelles trop nombreuses. 
Ferjani Sassi, l'éclair dans la grisaille grenat. Sera-ce suffisant pour repartir de l'avant?
Football / Dimanche soir au stade Vélodrome
Auteurs d'un match de grande qualité, les Messins auraient largement mérité de revenir avec au moins un point de leur voyage à Marseille (1-3). Sous l'impulsion de l'excellent Andrada et de l'expérimenté Malouda, les hommes d'Albert Cartier ont obligé le leader de la Ligue 1 à se dépasser.
Tous les moyens sont bons pour Jeremy Morel pour stopper Romain Metanire.
Convaincant pendant une heure (2-0), le FC Metz a ensuite souffert et a profité du penalty réussi par Malouda (90e) pour distancer Caen (3-2). Modibo Maïga a réussi un joli doublé et les hommes d’Albert  Cartier ont amélioré leur classement général (18 points). Samedi prochain, c’est à Toulouse (13e journée) que les Mosellans tenteront de confirmer.
En inscrivant deux buts, Modiba Maïga a fait taire ses détracteurs et offert trois points précieux aux Grenats.