Changer d'édition

Le FC Metz s’impose royalement face à Monaco
Sport 4 min. 17.08.2019

Le FC Metz s’impose royalement face à Monaco

Habib Diallo n'avait pas marqué lors des matches de préparation le voilà à trois buts en deux journées de Ligue 1.

Le FC Metz s’impose royalement face à Monaco

Habib Diallo n'avait pas marqué lors des matches de préparation le voilà à trois buts en deux journées de Ligue 1.
Photo: AFP
Sport 4 min. 17.08.2019

Le FC Metz s’impose royalement face à Monaco

Déterminé, organisé et inspiré, le FC Metz a logiquement dynamité Monaco (3-0). Habib Diallo s’est offert un doublé face à un ensemble monégasque réduit à dix (34e). Renaud Cohade a parachevé la partition mosellane.

Par Hervé Kuc

Le match et sa note. Il va falloir s’y faire et tous les défenseurs européens vont surtout devoir apprendre à protéger leur but en pensant à mettre leurs deux bras en position cachée. Cette saison, toutes les mains, ou presque, vont se siffler en Ligue 1. 

Le FC Metz a profité de cette nouvelle mesure pour prendre les devants par la grâce du penalty transformé par Diallo (1-0, 11e) suite à un ballon envoyé par Sunzu sur l’avant-bras de Glik. Avant cela, ce même Habib Diallo (3e) s’est procuré une opportunité princière, sur un service de Boulaya, mais l’avant-centre messin, après avoir dribblé le gardien monégasque, a vu son essai être stoppé sur sa ligne par Badiashile. 

Une jolie entame de match de la part d’un ensemble grenat qui va se retrouver en supériorité numérique lorsque le Monégasque Aguilar va dégommer Nguette (34e). Un avantage certain et le FC Metz aurait pu plier l’affaire à la pause mais Boulaya (45e), seul face au but sur un service en or de Nguette, va expédier le ballon dans les nuages de Saint-Symphorien. 

Les hommes de Vincent Hognon vont néanmoins réussir à corser la note sur un coup franc botté par Cohade et repris avec calme par Diallo (2-0, 54e). Sonné, Monaco va laisser le promu grenat prendre les rênes de la partie et, en bon capitaine, Renaud Cohade va clouer sur une place une formation adverse en plein chantier (3-0, 66e).

 L’ASM aurait même pu subir un revers encore plus sévère si Lecomte, son gardien, n’était intervenu avec talent devant Diallo (85e et 86e) ou si Ambrose avait pu bénéficier d’un brin de réussite (90e). Le FC Metz a réalisé une superbe prestation, devant un onze princier réduit à dix, qui lance parfaitement sa saison à domicile. 

Un excellent 16/20 qui récompense un ensemble soudé et un jeu cohérent.

Thomas Delaine en contre-attaque.
Thomas Delaine en contre-attaque.
Photo: AFP

Les joueurs et leur note. Oukidja (7/10) a été très peu sollicité mais il a fait le travail sur un essai timide de Ben Yedder (17e) puis sur un dégagement du poing (44e) et enfin sur une belle détente (90+2). En défense, Centonze (7) a eu du boulot en première période et il l’a bien fait. Dans sa zone de jeu, Golovine et Ben Yedder sont venus le chatouiller. Il a été averti (27e) puis s’est retrouvé en position d’attaquant axial (30e). 

Sunzu (7) a eu la bonne idée d’aller tenter une reprise en pleine surface monégasque (9e) qui a apporté au FC Metz un penalty bienfaiteur. Boye (7) a été très sérieux dans ses placements et interventions à l’image de son tacle rageur (89e) devant Golovine. Delaine (7) a bien tenu son flanc gauche, s’offrant une incursion dans la surface adverse ponctuée d’une frappe lourde (40e). 

Au milieu, Maïga (7,5) est intervenu avec autorité devant Ben Yedder (6e) en effectuant un tacle défensif efficace. Très bon à la récupération et excellent dans les duels. Il est indispensable. Il a laissé sa place à Fofana (77e). Cohade (7,5) a montré les dents dès le départ. Le capitaine mosellan a, comme souvent, été un travailleur efficace. Il a été récompensé de tous ses efforts en inscrivant un joli but (66e). Angban (7) ne s’est jamais caché, retrouvant sa place au sein d’une équipe équilibrée. 

Nguette (7) respire le football et son service en or pour Boulaya (45e) aurait mérité un bien meilleur sort. Boulaya (7) aurait pu être passeur et buteur. Il a été bien plus enjoué qu’à Strasbourg. Ambrose a pris le relais (86e) et il aurait pu faire trembler les filets monégasques (90e).

L’homme de la soirée. Habib Diallo (8,5) a inscrit trois buts après deux journées de championnat. Des chiffres qui feraient rougir Zlatan Ibrahimovic. Face à l’ASM, l’attaquant messin a transformé avec une réussite certaine son penalty (1-0, 11e) puis a été adroit face au but adverse (2-0, 54e). Il a eu l’opportunité d’ajouter une ou plusieurs unités à sa belle soirée (3e, 85e et 86e) mais il a aussi bien défendu (30e). Habib Diallo s’est montré très présent, n’hésitant pas à venir aider le milieu de terrain du FC Metz. Une très belle prestation.

 Farid Boulaya a pesé par intermittence sur la défense monégasque.
Farid Boulaya a pesé par intermittence sur la défense monégasque.
Photo: AFP

Metz - Monaco 3-0

Stade Saint-Symphorien, temps maussade, très belle pelouse, arbitrage de M. Wattellier, 19.088 spectateurs. Mi-temps: 1-0.

Evolution du score : 1-0 Diallo (11e sp), 2-0 Diallo (54e), 3-0 Cohade (66e)

Cartons jaunes : Centonze (27e) à Metz ; Glik (9e), G. Martins (35e), au banc monégasque (42e) à Monaco.

Carton rouge : Aguilar (34e) à Monaco.

METZ : Oukidja ; Centonze, Sunzu, Boye, Delaine ; Maïga (77e Fofana), Cohade (cap.), Angban ; Nguette (74e Niane), Boulaya (86e Ambrose), Diallo.

 Joueurs non entrés en jeu : Delecroix ; Cabit, Lahssaini.

MONACO : Lecomte ; Aguilar, Glik (cap.), Badiashile, Ballo-Touré ; Boschilia (56e Baldé), Jemerson, Onyekuru (70e Dias), Golovine, Gelson Martins ; Ben Yedder (74e Foster). 

Joueurs non entrés en jeu : Benaglio ; Panzo, Traoré.

Benjamin Lecomte pris à contre-pied sur l'ouverture du score.
Benjamin Lecomte pris à contre-pied sur l'ouverture du score.
Photo: AFP



Sur le même sujet

«Tout ce cinéma autour de lui me saoule»
Le FC Metz accueille l’AS Monaco ce samedi (20h). Une rencontre qui va permettre de jauger la véritable valeur de l’équipe mosellane face à un adversaire déjà en souffrance après son revers concédé face à Lyon.
Strasbourg's French defender Lionel Carole (L) vies with Metz' French forward Fabien Centonze (C) during the French L1 football match between Strasbourg (RCSA) and Metz (FCM) at the Meinau stadium in Strasbourg, eastern France, on August 11, 2019. (Photo by PATRICK HERTZOG / AFP)
Le FC Metz coule puis revit à Strasbourg
Les Messins ont offert deux visages diamétralement différents en Alsace. Totalement débordés lors du premier acte, les hommes de Vincent Hognon ont ensuite rectifié leur comportement d’ensemble pour décrocher un bon point face aux Strasbourgeois (1-1). Niane (87e) aurait même pu offrir le succès aux Mosellans.
Strasbourg's French forward Ludovic Ajorque (R) vies with Metz' Malian midfielder Mamadou Fofana (C) and Metz' French defender Thomas Delaine (L) during the French L1 football match between Strasbourg (RCSA) and Metz (FCM) at the Meinau stadium in Strasbourg, eastern France, on August 11, 2019. (Photo by PATRICK HERTZOG / AFP)
«On ne veut pas de Bassi au FC Metz»
Le FC Metz et ses supporters retrouvent la Ligue 1 ce dimanche (17h) avec un périlleux déplacement à Strasbourg. Xavier Schmitt, président de Génération Grenat, jette un regard avisé sur les forces messines.
Nguette guide le FC Metz au succès à Valenciennes
Dominateur dans tous les compartiments du jeu, le FC Metz a très logiquement pris le meilleur sur Valenciennes (2-0). Une victoire qui doit beaucoup à la très belle prestation de Nguette et celle d’un ensemble grenat appliqué et déterminé.
Opa N'Guette a été l'un des artisans de la victoire des Grenats à Valenciennes.
Le FC Metz ronronne puis distance Ajaccio
Pas très fringant en première période, le FC Metz a pourtant pris le dessus sur l’AC Ajaccio (3-1) sans afficher une grande maîtrise. Diallo a marqué son 7e but de la saison, Udol s’est blessé et le onze grenat rejoint Lens en tête de la Ligue 2.
Ibrahima Niane - Habib Diallo: le duo gagnant de la soirée.