Changer d'édition

Le FC Metz reverdit en beauté à Saint-Etienne
Sport 4 min. 25.09.2019 Cet article est archivé

Le FC Metz reverdit en beauté à Saint-Etienne

Habib Diallo place un coup de tête gagnant qui va offrir trois points au FC Metz.

Le FC Metz reverdit en beauté à Saint-Etienne

Habib Diallo place un coup de tête gagnant qui va offrir trois points au FC Metz.
Photo: AFP
Sport 4 min. 25.09.2019 Cet article est archivé

Le FC Metz reverdit en beauté à Saint-Etienne

Sérieux, appliqués et agressifs, les Grenats ont su distancer des Stéphanois très malades (1-0). Habib Diallo a marqué, Delaine, Fofana et Maïga ont épaté et Traoré a démontré des belles choses. Toulouse arrive déjà samedi à Saint-Symphorien.

Par Hervé Kuc

Le match et sa note. Amorphe face à Amiens (1-2) puis subitement bien plus fringant face à des Stéphanois très pâles (1-0). Le onze grenat, sans Cohade ni Sunzu, laissés sur le banc des remplaçants, a cette fois offert un visage plus enjoué, une envie plus forte et un jeu plus direct dans le Forez. 

Si Oukidja s’est couché sur une tentative de Cabaye (14e), c’est Habib Diallo, porteur du brassard de capitaine lors du premier acte, qui va faire trembler les filets adverses en transformant de la tête un corner botté par Traoré (0-1, 18e). 

Concentré, solidaire et cohérent, le FC Metz a pourtant retenu son souffle sur un pied haut de Fofana sur Nordin (36e) en pleine surface messine. Mais les partenaires de Diallo auraient pu également plier l’affaire sur une frappe tendue de Delaine (45+3) repoussée par le très jeune Bajic (17 ans). 

Ensuite, les joueurs de Vincent Hognon ont reculé, laissant en plus le ballon à des Stéphanois qui n’ont pas su contourner un bloc bien en place. Sur un contre, Centonze (50e) s’est même payé le luxe d’aller défier Bajic, Nguette s’est essayé à une frappe enroulée mal ajustée (58e) et Nguette (70e) n’a pas su être assez agressif sur une très belle offrande de Centonze. 

Comme un seul homme, le FC Metz décroche un succès d’une importance forte avant de recevoir Toulouse ce samedi. 

Un excellent 16/20 pour une équipe qui a démontré qu’elle savait se hisser au niveau des exigences de la Ligue 1. Trois points et un peu plus de certitudes pour l’avenir.

Habib Maïga a de nouveau réalisé une grosse performance. L'international ivoirien était particulièrement motivé face à ses anciennes couleurs.
Habib Maïga a de nouveau réalisé une grosse performance. L'international ivoirien était particulièrement motivé face à ses anciennes couleurs.
Photo: AFP


Les joueurs et leur note. Oukidja (6/10) a cette fois bien été aidé par l’ensemble de sa défense. Le rempart mosellan a été attentif sur toutes les timides incursions des Verts. En défense, Centonze (7) s’est fait sécher durement (61e) par Nordin averti sur ce très mauvais geste puis à nouveau par Khazri (85e) qui aurait mérité d’être expulsé. Une honte!

Le latéral droit grenat a commencé sa partition par deux pertes de balles (14e et 17e) mais s’est ensuite bien repris. Il a du punch et une volonté de fer : c’est un sacré contre-attaquant. Boye (6,5) a évolué sereinement et a toujours été bien placé. Fofana (8) a été très solide. Dur sur l’homme, il s’est offert une montée décidée (18e), s’est montré très appliqué et calme sur chacune de ses interventions même si son hésitation (60e) aurait pu coûter cher à sa formation. 

Delaine (7) a débordé d’énergie et, comme souvent, de belles velléités offensives. Un excellent centre (27e) et une frappe forte en coin dégagée des deux poings par Basic le rempart stéphanois (45+3) ont ponctué son excellente première période. Il possède un gros moteur et a bien couvert son flanc gauche. 

Au milieu, Maïga (8) a occupé le côté droit de l’entrejeu grenat. Lui aussi a repris des couleurs, aidé par une énorme envie de briller face à son ancien club. Souvent très bien placé, Maïga a affiché le même visage qu’au cours des deux premières journées de L1 où il avait excellé. 

N’Doram (6,5) s’est mis au diapason d’un milieu de terrain enfin discipliné et équilibré. Angban (6) n’a disputé que la première période car sa cheville l’a contraint à céder sa place à Cohade (46e, 6). Les deux joueurs ont travaillé utilement et intelligemment. 

A. N. Traoré (6,5) a frappé le corner vainqueur (18e), a récolté un carton jaune (25e) et a fait apprécier son pied gauche technique. Il joue juste et se montre disponible pour ses coéquipiers mais n’a pas encore les jambes pour maintenir ses efforts pendant tout un match. 

Nguette (6) est encore un peu trop brouillon mais il s’est forcé à jouer plus simple. Sa frappe enroulée est passée hors cadre (58e) et Niane (75e) est venu le relayer. 

En attaque, Diallo (7) a tout d’abord envoyé le cuir dans les nuages (7e) avant de trouver les filets adverses d’une tête forte et précise (0-1, 18e). Il a porté le brassard de capitaine pendant 45 minutes avant de le rétrocéder à Cohade (46e). Avec cinq buts au compteur, l’avant-centre messin réussit une très belle entame de championnat.

Arnaud Nordin tente de prendre le meilleur sur Kevin N'Doram, mais l'attaquant qui passera en défense en fin de match ne passera pas.
Arnaud Nordin tente de prendre le meilleur sur Kevin N'Doram, mais l'attaquant qui passera en défense en fin de match ne passera pas.
Photo: AFP

 Saint-Etienne - Metz 0-1

Stade Geoffroy-Guichard, belle pelouse, temps pluvieux, arbitrage de M. Wattellier, environ 20 000 spectateurs. Mi-temps: 0-1.

Le but: Diallo (18e).

Cartons jaunes: Kolodziejczak (51e), Nordin (61e), Khazri (85e) à Saint-Etienne; A.N. Traoré (25e) à Metz.

SAINT-ETIENNE: Bajic; Debuchy, Perrin (cap.), Trauco (59e Bouanga), Kolodziejczak ; Cabaye (64e Boudebouz), M’Vila, Hamouma, Khazri (85e Abi) ; Beric, Nordin.

 Joueurs non entrés en jeu : Vermot ; Nadé, Camara, Youssouf.

METZ: Oukidja ; Centonze, Boye, Fofana, Delaine ; Maïga, N’Doram, Angban (46e Cohade), A.N. Traoré (71e Sunzu), Nguette (75e Niane); Diallo (cap. puis a transmis le brassard à Cohade 46e).

Joueurs non entrés en jeu : Delecroix ; Cabit, Gakpa, Ambrose.




Sur le même sujet

Très réalistes, solides et efficaces, les Messins ont su distancer Saint-Etienne (3-1) grâce notamment aux excellentes prestations de Diallo, Nguette et Oukidja. Les hommes de Vincent Hognon signent un troisième succès de rang.
Metz' French Senegalese midfielder Opa N'Guette celebrates after scoring a goal during the French L1 football match between Metz (FCM) and Saint-Etienne (ASSE) at the Saint Symphorien Stadium in Longeville-les-Metz, eastern France, on February 2, 2020. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
Les Messins n’ont pas su contourner une équipe rennaise plus mûre et plus sûre de son football et ont laissé le succès à leur adversaire (0-1). Un revers fâcheux et il faudra maintenant aller à Nice ce samedi pour espérer un résultat positif.
Metz' French defender Fabien Centonze (R) vies with Rennes' French forward Romain Del Castillo during the French L1 football match between Metz (FCM) and Rennes (Stade Rennais) at Saint-Symphorien stadium in Longeville-les-Metz, eastern France, on December 4, 2019. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
Une nouvelle fois à côté de leurs pompes, les Messins ont laissé les Brestois leur inscrire deux buts avec quiétude et bienveillance. Inadmissible en Ligue 1. Il est grand temps d’effectuer des changements. A quel niveau?
Brest's defender Jean-Charles Castelletto (2ndR) heads to score during the French L1 football match between Stade Brestois 29 and Football Club de Metz at the Francis Le Ble stadium in Brest, western France on October 5, 2019. (Photo by LOIC VENANCE / AFP)
Le FC Metz a pris un coup derrière la tête après son revers contre Amiens. Ce mercredi (19h), c’est Saint-Etienne, une autre formation mal en point, que les hommes de Vincent Hognon vont tenter d’accrocher. Gaby Dalvit, intervenant sur la radio France Bleu Lorraine Nord, présente la partie.
Thomas Delaine et les Grenats doivent se ressaisir à Saint-Etienne, mercredi
Auteur d’une première heure de jeu indigne de la Ligue 1, le FC Metz s’est fait dépasser par Amiens (2-1). Les hommes de Vincent Hognon commettent des erreurs défensives incroyables et la prochaine sortie à Saint-Etienne s’annonce périlleuse.
Auteur d’une très bonne entame de partie (1-0), la formation messine a baissé la tête face à Guingamp avant de réussir à revenir à sa hauteur (2-2). Gauthier Hein a trouvé la faille dans le temps additionnel et les Messins empochent un point qui va leur faire du bien. L’essentiel est préservé.
Souriants après le but d'ouverture, les Messins ont ensuite grimacé avant que Gauthier Hein ne les décrispe en fin de match.