Changer d'édition

Le FC Metz réussit la passe de trois face à Laval
Sport 4 min. 02.02.2016 Cet article est archivé
Football / Ligue 2

Le FC Metz réussit la passe de trois face à Laval

Christian Bekamenga est décidément le nouvel homme providentiel du FC Metz,,, qui gagne à nouveau
Football / Ligue 2

Le FC Metz réussit la passe de trois face à Laval

Christian Bekamenga est décidément le nouvel homme providentiel du FC Metz,,, qui gagne à nouveau
Photo: Michel Dell'Aiera
Sport 4 min. 02.02.2016 Cet article est archivé
Football / Ligue 2

Le FC Metz réussit la passe de trois face à Laval

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Entreprenant en première période puis plus timide, le FC Metz a néanmoins réussi à écarter Laval (1-0) sur une nouvelle réalisation de Christian Bekamenga. Un succès d’importance avant de s’en aller défier Nancy vendredi prochain. Les hommes de Philippe Hinschberger viennent d’aligner un troisième succès de rang. Très bon pour le moral.

Entreprenant en première période puis plus timide, le FC Metz a néanmoins réussi à écarter Laval (1-0) sur une nouvelle réalisation de Christian Bekamenga. Un succès d’importance avant de s’en aller défier Nancy vendredi prochain. Les hommes de Philippe Hinschberger viennent d’aligner un troisième succès de rang. Très bon pour le moral.

Par Hervé Kuc

Le match et sa note

Le FC Metz a mis un quart d’heure avant de démarrer sa rencontre face à des Lavallois jusque-là plus entreprenants. A l’image de cette tentative de Quintin, dont le centre-tir est venu toucher la barre transversale du but de Didillon (2e), les Messins ont ronronné avant de passer la vitesse supérieure. Une accélération qui va profiter à Bekamenga, idéalement servi par Métanire en pleine surface, et qui va bénéficier d’un essai détourné par un Lavallois pour trouver un poteau rentrant (1-0, 16e).

Enfin plus conquérants, les hommes de Philippe Hinschberger vont ensuite dominer les débats: Candeias va délivrer un centre légèrement dévié qui va heurter la barre adverse avant que Krivets (39e) ne s’essaye à une frappe de loin imprécise.

Malheureusement, le FC Metz va perdre le fil de ses bonnes intentions au cours d’un second acte qui va perdre beaucoup d’intensité et de précision. Aucune occasion franche, même si Kehli (90+3) aurait pu mieux négocier un ballon favorable. Au final, les Messins alignent un troisième succès de rang qui suffit amplement à leur bonheur comme à celui des 10.927 fidèles du stade Saint-Symphorien. Une note correcte (13/20) pour un ensemble courageux.

Les joueurs et leur note

Didillon (6/10) a été sauvé par sa barre (2e), s’est bien détendu (48e) a fini par glisser (79e) mais a finalement réalisé une bonne sortie d’ensemble.

En défense, Métanire (6) a souffert en début de partie avant de se reprendre très correctement. Gomes (6,5) a trouvé ses marques sur son flanc gauche qu’il a tenu avec beaucoup d’aisance. Dans l’axe, Reis (6,5) revient en forme au bon moment (avant le derby!), tandis que Palomino (6,5) s’est montré très solide.

Au milieu, Sassi (5,5) a réussi de bons aiguillages mais n’a pas pesé comme il avait su le faire face à Créteil. Mandjeck (6,5) a trouvé le bon rythme depuis l’arrivée de Philippe Hinschberger et sa présence physique est maintenant indispensable au bon équilibre d’ensemble. Krivets (5) s’est fait bousculer irrégulièrement aux abords de la surface (61e) sans que l’arbitre ne bronche et avant cela il avait fait un mauvais choix (39e): le Biélorusse est encore trop timide dans son jeu comme dans ses prises de risque. Ngbakoto (5,5) a beaucoup donné mais a été trop peu sollicité pour donner du volume à la formation messine en seconde période. Candeias (5) a du jus, mais il s’est éteint lors des quarante-cinq dernières minutes.

En attaque, Bekamenga (6,5) a marqué son quatrième but en trois parties et a offert à son équipe un succès qui vaut de l’or. Il risque, certainement, de payer ses gros efforts en fin de semaine à Nancy.

Le geste du match

Romain Métanire aurait pu être l’auteur d’un but de toute beauté (27e). Le latéral droit grenat a osé et réussi un joli petit «sombrero» en pleine défense adverse et sa reprise du gauche est venue heurter le poteau gauche du but gardé par Cappone le gardien lavallois. Une tentative audacieuse qui prouve que Métanire est, comme l’ensemble de ses coéquipiers, en regain de forme et de confiance.

Le classement

Dijon (1er, 48) prend la tête de la Ligue 2 après son succès face à Valenciennes (1-0), car Nancy (2e, 47) a été accroché à Niort (0-0).

Le FC Metz (3e, 42) est en embuscade et le derby Nancy-Metz de vendredi vaudra sportivement et mathématiquement une petite fortune.

LA FICHE TECHNIQUE

FC Metz - Stade Laval 1-0

Metz, stade Saint-Symphorien), temps pluvieux en première période, terrain en bon état, 10.927 spectateurs payants, arbitrage d'Olivier Thual. Mi-temps: 1-0.

Le but: 1-0, Bekamenga (16e)

Carton jaune: Mukiele (58e) à Laval.

  • FC METZ:  Didillon; Métanire, Reis, Palomino, Gomes; Mandjeck, Sassi (70e Santos); Candeias (80e Kabore), Krivets (62e Kehli), Ngbakoto (cap.); Bekamenga.

Joueurs non-entrés en jeu: Oberhauser et Milan.

Entraîneur: Philippe Hinschberger.

  • LAVAL:  Cappone; Perrot, Konate, Couturier (85e Viale), Quintin; Mukiele, Goncalves (cap.); Habran (74e Malonga), Has. Alla, Alioui (35e Zeoula); Al. N'Diaye.

Joueurs non-entrés en jeu: Hautbois et Mukiele.

Entraîneur: Denis Zanko.


Sur le même sujet

Le FC Metz n’a jamais tremblé à Evian et son succès (1-0) découle d’une pure logique sportive. Bekamenga a inscrit son troisième but en deux parties. Les Messins accueilleront Laval mardi (21h) avant d’aller défier Nancy en fin de semaine prochaine.
Christian Bekamenga permet au FC Metz de remonter sur le podium.
Football / Vendredi en Ligue 2
Timide puis franchement entreprenant, le FC Metz a su dompter Créteil (2-1) grâce à une seconde période très réussie. Bekamenga s'est offert un doublé et Krivets une sacrée apparition. Les hommes de Philippe Hinschberger se replacent judicieusement au classement général. Direction Evian dans huit jours.
Auteur d'un doublé, Christian Bekamenga n'a pas manqué ses débuts à St-Symphorien.
Grand amateur des matchs du FC Metz, Denis Balbir avance un avis éclairé sur la situation d’une équipe qui se cherche encore. Les hommes de Philippe Hinschberger accueillent Créteil vendredi (20h) et doivent à tout prix y décrocher un succès. Bekamenga va jouer et notre invité le voit réussir sa première réalisation sous ses nouvelles couleurs.
Les supporters grenats vont-ils vibrer vendredi soir? Denis Balbir pronostique un succès messin.
Les Messins sont incroyables. Capables de prendre le meilleur sur Valenciennes (1-0) puis de laisser son adversaire lui marcher dessus (1-2). Sans attaquant de métier, Philippe Hinschberger et ses joueurs n’arriveront jamais à rejoindre la Ligue 1. Le revers grenat glace l’ambiance générale qui avait tendance à se réchauffer. Il faudra être plus consistant face à Créteil vendredi. Avec Christian Bekamenga bien entendu.
Janis Ikaunieks a manqué de muscle dans les duels et le FC Metz s'est fait piéger à Valenciennes
Courageuse et déterminée face à Sochaux il y a huit jours, la formation messine s’en va à Valenciennes ce lundi (20h30) pour tenter de confirmer sa nouvelle envie de jouer. Philippe Hinschberger a choisi de ne pas convoquer Bekamenga, sera privé de Palomino suspendu et enregistre le retour de Reis. Le FC Metz ne doit pas se laisser décramponner et Romain Métanire, en joueur expérimenté, préface le déplacement.
Romain Métanire et les Grenats retrouvent Valenciennes avec l'envie de renouveler la performance comptable du match aller
Philippe Hinschberger a parfaitement réussi ses débuts au FC Metz en distançant le Sochaux d’Albert Cartier (1-0). Pourtant, les Messins ont évolué en infériorité numérique tout au long de la seconde période mais Kaboré a profité d’un superbe mouvement pour faire plaisir à tout Saint-Symphorien (76e). Un succès qui va faire un bien fou aux coéquipiers de Ngbakoto.
Romain Métanire et les Grenats ont fait preuve de caractère pour écarter Sochaux