Changer d'édition

Le FC Metz renverse tout à Clermont
Renaud Cohade et les Messins ont pris les trois points chanceusement. Un bon signe pour la suite de la compétition.

Le FC Metz renverse tout à Clermont

Renaud Cohade et les Messins ont pris les trois points chanceusement. Un bon signe pour la suite de la compétition.
Sport 3 min. 11.08.2018

Le FC Metz renverse tout à Clermont

Les Grenats, en bleu ce samedi, étaient menés 0-2

Malmené pendant une heure (0-2), le FC Metz a tout bousculé lors des trente dernières minutes pour s’imposer à Clermont (3-2). Une fin de partie totalement inédite et folle. Boulaya, Niane et Diallo sont les buteurs d’un samedi paradoxal. Jans est entré en fin de match.

Par Hervé Kuc

Le match et sa note. Le FC Metz a soufflé l’effroi puis le show à Clermont. Bousculés par un ensemble auvergnat plus alerte et plus en jambes, les Messins ont multiplié les mauvais choix comme les passes ratées. Logiquement, Clermont va donc prendre rapidement les devants lorsque Pereira Lage va ajuster Oukidja (1-0, 7e) et figer un ensemble mosellan particulièrement frileux. Pis, Ayé va venir faire souffrir un onze mosellan à côté de ses crampons (2-0, 61e). Et puis, l’entrée en jeu et le but de Niane (2-1, 63e) a tout changé.

Les Messins vont alors retrouver du tonus, de l’allant et emmenés par un terrible Farid Boulaya vont réussir la remontée fantastique. La tête de Diallo, sur un caviar de Boulaya, va leur permettre de revenir de loin (2-2, 76e) avant que l’exploit en forme de succès ne se concrétise : le coup franc de Boulaya dévié par la défense auvergnate va faire sauter de joie tout le banc grenat (3-3, 88e). Improbable à la pause, le résultat final permet au FC Metz de rester en haut de l’affiche de la Ligue 2 (1er, 9 points). Un impensable 13/20 (9/20 pour la première période et un 17/20 pour sa dernière demi-heure) pour une rencontre qui fera date et qui pèse déjà au classement.

Le Top 3 du match. Boulaya (8,5/10) pour son envie, sa disponibilité et sa fine technique. Il a délivré une nouvelle passe décisive en faveur de Diallo (76e) et a inscrit le but victorieux d’un coup franc dévié (88e). Il est au sommet de son art et s’affiche comme l’élément le plus décisif d’une formation mosellane au tempérament fort. Fofana (6) a tenté de réveiller un entrejeu qui, par moments, s’est fait « avaler » par son adversaire. Son potentiel physique et ses relances soignées sont appréciables. Niane (6) pour son but, et même s’il n’a joué qu’un peu plus de trente minutes, a eu la bonne idée de remettre le bateau mosellan à flot. Il est à l’origine d’un incroyable revirement de situation. Il a marqué des points.

La grosse déception du match. Mathieu Udol (4). Excellent à Brest (1-0) puis face à Orléans (5-1), le latéral gauche grenat a passé un sale moment sur la pelouse auvergnate. Absent au marquage sur le débordement de Honorat qui a été à l’origine du but clermontois (7e), imprécis sur de nombreuses relances et maladroit dans ses contrôles du ballon. Udol a livré une première période de trop faible qualité pour lui éviter de prendre le bouillon. Il s’est un peu repris lors du second acte mais pas suffisamment pour renverser la vapeur en sa faveur.

Clermont - Metz 2-3

Stade Gabriel-Montpied, temps nuageux, belle pelouse, arbitrage de M. Gaillouste, environ 5 000 spectateurs. Mi-temps : 1-0.

Evolution du score : 1-0 Pereira Lage (7e), 2-0 Ayé (61e), 2-1 Niane (63e), 2-2 Diallo (76e), 2-3 Boulaya (88e).

Cartons jaunes : aucun à Clermont ; Boye (13e), Diallo (23e) à Metz.

Carton rouge: Ogier (87e) à Clermont.

CLERMONT : Jeannin ; Sissoko (72e Chastang), J. Laporte (cap.), Ogier, N’Simba ; Rajot, Gastien (78e Douline), Honorat, Pereira Lage, A. N’Diaye ; Ayé.

Joueurs non entrés en jeu : Patron ; Albert, Kavdanski, Bayo, Soares.

METZ : Oukidja ; Rivierez (83e Jans), Sunzu, Boye, Udol ; Fofana, Cohade (cap.), Gakpa (56e Niane), Monteiro (63e Hein), Boulaya ; Diallo.

Joueurs non entrés en jeu : Delecroix ; Basin, Jallow, Mroivili.



Sur le même sujet

Le FC Metz ronronne puis distance Ajaccio
Pas très fringant en première période, le FC Metz a pourtant pris le dessus sur l’AC Ajaccio (3-1) sans afficher une grande maîtrise. Diallo a marqué son 7e but de la saison, Udol s’est blessé et le onze grenat rejoint Lens en tête de la Ligue 2.
Ibrahima Niane - Habib Diallo: le duo gagnant de la soirée.
Ligue 1: Le FC Metz n’a pas fait le poids à Bordeaux
Victime d’incroyables erreurs individuelles, le FC Metz a laissé Bordeaux lui marcher dessus (0-3). Un revers large après celui infligé par Lyon en semaine. Les hommes de Philippe Hinschberger vont maintenant se préparer pour l’importante réception de Caen (15 avril) qu’il faudra parfaitement négocier.
Bordeaux's German defender Diego Contento (R) vies with Metz's Cameroon midfielder Georges Mandjeck (L)  during the French Ligue 1 football match between Bordeaux (FCGB) and Metz on April 8, 2017 at the Matmut Atlantique stadium in Bordeaux, southwestern France.  / AFP PHOTO / NICOLAS TUCAT
Football / Vendredi en Ligue 2: Le FC Metz déjoue puis revit face à Clermont
En manque de tout, le FC Metz a vacillé (0-2) puis repris des couleurs (2-2) face à Clermont ce vendredi soir. Une nouvelle soirée poussive après l'échec concédé face à Nîmes (1-2). Cette fois, il va falloir que le staff technique mosellan se penche très rapidement sur un problème majeur: l'absence d’un attaquant de qualité au sein de l’effectif grenat.
Yeni N'Gbakoto a relancé les Messins en réduisant l'écart à la 78e minute.