Changer d'édition

Le FC Metz plombe ses ambitions à Clermont
Sport 4 min. 07.03.2016 Cet article est archivé
Football / Ligue 2

Le FC Metz plombe ses ambitions à Clermont

Daniel Candeias avait porté le FC Metz au commandement, mais les Grenats ont cédé en fin de match.
Football / Ligue 2

Le FC Metz plombe ses ambitions à Clermont

Daniel Candeias avait porté le FC Metz au commandement, mais les Grenats ont cédé en fin de match.
Sport 4 min. 07.03.2016 Cet article est archivé
Football / Ligue 2

Le FC Metz plombe ses ambitions à Clermont

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Les Messins ont manqué d’efficacité devant le but de Clermont et son adversaire en a profité pour le punir (2-1). Un revers qui éloigne les hommes de Philippe Hinschberger du podium et qui va faire grincer des dents.

Les Messins ont manqué d’efficacité devant le but de Clermont et son adversaire en a profité pour le punir (2-1). Un revers qui éloigne les hommes de Philippe Hinschberger du podium et qui va faire grincer des dents. Bekamenga a été inexistant, Candeias a réussi une superbe réalisation mais le FC Metz n’a pris que deux points au cours de ses cinq dernières parties. Vendredi, l’AC Ajaccio arrive à Saint-Symphorien.

Par Hervé Kuc

Le match et sa note. Le FC Metz a-t-il dit adieu à la Ligue 1 ce lundi soir à Clermont? Avec deux points engrangés au cours des cinq dernières journées, les hommes de Philippe Hinschberger ne peuvent clairement plus se positionner en tant que prétendant à l’élite. Pourtant, les Messins ont eu trois à quatre belles opportunités de devancer un adversaire qui ne lui était pas supérieur.

Et lorsque Daniel Candeias, d’une frappe magistrale (1-0, 12e) trouve la lucarne du but clermontois, tout le peuple grenat pense revenir dans la course au podium. Malheureusement, Hunou, esseulé en pleine défense mosellane, va placer une tête précise (1-1, 15e) et en fin de partie, le même Hunou va profiter d’une absence coupable de la défense messine pour porter le coup fatal (2-1, 83e).

Entre-temps, Ngbakoto (68e) a raté sa reprise, Santos a délivré une jolie frappe (72e) et Krivets (75e) a manqué sa tête: trop pour un ensemble grenat qui enregistre son neuvième revers et qui se retrouve la tête à l’envers au général.

Un petit 10/20 pour un ensemble coupé en deux et qui ne profite absolument plus de l’insolence efficacité de Bekamenga.

Les joueurs et leur note. Didillon (5,5/10) n’a rien pu faire sur le but clermontois puis il a fait correctement le boulot même s’il a pris des risques (82e) sur une sortie osée. Métanire (5) s’est montré timide sur son flanc droit, tout comme Balliu (5) qui a clairement payé son manque de temps de jeu qui l’a obligé à commettre des fautes nettes sur les Clermontois, même s’il s’est montré dangereux en délivrant de bons centres. Dans l’axe, Palomino (4,5) et Milan (4,5) ont souffert en première période, ont repris de la solidité avant de céder. Au milieu, Reis (5) a essayé d’opérer dans un registre qui n’est pas le sien tandis que Santos (5,5) a décoché une belle frappe (72e), récolté un carton jaune (78e) et n’a pas ménagé ses efforts. Ngbakoto (5) a alterné le bon et le moins bon et aurait pu être servi sur un plateau si Bekamenga avait levé la tête (52e). Candeias (6) a inscrit un magnifique but et a multiplié les efforts offensifs mais a paru bien seul par moments. En attaque, Bekamenga (3,5) a clairement raté son match: un loupé (33e) et des errements sur le terrain qui ont sacrément plombé sa prestation. Diallo (4) a fait à peine mieux.

Le tournant du match. Christian Bekamenga va s’en mordre les doigts et sa frustration va certainement lui trotter à l’esprit jusqu’à vendredi et la venue de l’AC Ajaccio. L’avant-centre grenat a bénéficié d’une occasion XXL, sur un service en or de Candeias (33e) mais son plat du pied droit, en position pourtant idéale au second poteau, n’a pas trouvé le cadre clermontois. Une énorme opportunité vendangée par un garçon qui n’est plus le même depuis quatre rencontres. Il a également «oublié» Ngbakoto (52e) sur une action qui aurait pu permettre au FC Metz de doubler la mise.

Le premier de Candeias. Daniel Candeias a fait languir le clan grenat qui attendait sa première réalisation depuis l’ouverture du championnat. Son «pétard» de plus de vingt-cinq mètres est venu donner un vrai bonheur à tout le banc de touche messin et aux supporters du FC Metz. Une frappe magistrale qui restera très certainement comme l’un des plus beaux buts du championnat de Ligue 2 lorsque l’heure du bilan sera arrivée.

Le classement. Dijon (1er, 59 points) peut préparer son recrutement pour la Ligue 1 tandis que Nancy (2e, 55) a réussi l’affaire de la journée en écartant le Red Star (3e, 49) samedi. Le Havre (48) est en grande forme mais voit arriver Clermont (47). Le FC Metz (44 points) accueillera l’AC Ajaccio (30e journée) ce vendredi avec un petit moral et des supporters qui vont commencer à s’énerver. A noter que le 22 avril prochain, le FC Metz recevra le Red Star (35e journée): le suspense sera-t-il toujours d’actualité?

Clermont - Metz 2-1

Stade Gabriel-Montpied, temps frais, pelouse correcte, arbitrage de M. Ben El Had, environ 6.000 spectateurs. Mi-temps: 1-1.

Evolution du score: 0-1 Cabdeias (12e), 1-1 Hunou (15e), 2-1 Hunou (83e)

Cartons jaunes: Jobello (85e) à Clermont ; Palomino (63e), Santos (78e) à Metz.

CLERMONT: Jeannin; Bockhorni, Salze, Laporte, Djellabi  (cap.); Ekobo; Laborde, Boulaya, Hunou, Digimont (78e Jobello); Diedhiou.

Joueurs non entrés en jeu: Caillard ; Martin, Genest, Reale.

METZ: Didillon; Métanire, Milan, Palomino, Balliu; Santos (88e Sassi), Reis, Candeias (88e Kaprof), Ngbakoto (cap.); Bekamenga, Diallo (71e Krivets).

Joueurs non entrés en je : Oberhauser et Rivierez.


Sur le même sujet

Football / Avant Auxerre-Metz (vendredi 20h)
Grenat dans l’âme, l'ex-défenseur grenat Stéphane Borbiconi estime que le FC Metz peut s'imposer à Auxerre, ce vendredi (20h) malgré l'absence de Métanire et Lejeune. Les hommes de Philippe Hinschberger doivent encore gagner à quatre reprises pour rejoindre l’élite.
Il reste six matches à Habib Diallo et aux Messins pour valider leur ticket pour la Ligue 1.
Débordé par Nancy dans de nombreux compartiments du jeu, le FC Metz a néanmoins arraché un point inespéré face à Nancy (2-2). Romain Métanire, dans le temps additionnel (90+1), a surgi en pleine surface pour soulager tout le peuple grenat. Les Messins accueilleront Le Havre samedi 13 février (14h) pour une nouvelle rencontre importante.
18/09/2015
Stade Saint Symphorien
Ligue 2 France
FC Metz vs AS Nancy
Romain Metanire - FC Metz
Le FC Metz n’a jamais tremblé à Evian et son succès (1-0) découle d’une pure logique sportive. Bekamenga a inscrit son troisième but en deux parties. Les Messins accueilleront Laval mardi (21h) avant d’aller défier Nancy en fin de semaine prochaine.
Christian Bekamenga permet au FC Metz de remonter sur le podium.
Philippe Hinschberger a parfaitement réussi ses débuts au FC Metz en distançant le Sochaux d’Albert Cartier (1-0). Pourtant, les Messins ont évolué en infériorité numérique tout au long de la seconde période mais Kaboré a profité d’un superbe mouvement pour faire plaisir à tout Saint-Symphorien (76e). Un succès qui va faire un bien fou aux coéquipiers de Ngbakoto.
Romain Métanire et les Grenats ont fait preuve de caractère pour écarter Sochaux
En manque de tout, le FC Metz a vacillé (0-2) puis repris des couleurs (2-2) face à Clermont ce vendredi soir. Une nouvelle soirée poussive après l'échec concédé face à Nîmes (1-2). Cette fois, il va falloir que le staff technique mosellan se penche très rapidement sur un problème majeur: l'absence d’un attaquant de qualité au sein de l’effectif grenat.
Yeni N'Gbakoto a relancé les Messins en réduisant l'écart à la 78e minute.