Changer d'édition

Le FC Metz muselé par Caen
Sport 4 min. 21.04.2018

Le FC Metz muselé par Caen

Emmanuel Rivière avait porté les Grenats au commandement. Une avance de très courte durée.

Le FC Metz muselé par Caen

Emmanuel Rivière avait porté les Grenats au commandement. Une avance de très courte durée.
Photo: AFP
Sport 4 min. 21.04.2018

Le FC Metz muselé par Caen

Dominateurs mais longtemps inefficaces, les Messins n’ont su prendre le meilleur sur Caen (1-1). Un résultat fâcheux qui va compliquer singulièrement l’opération maintien en Ligue 1 ou dans l’optique des barrages. Le FC Metz s’en ira à Lille pour l’emporter car il n’a plus le choix.

Par Hervé Kuc

Dominateurs mais longtemps inefficaces, les Messins n’ont su prendre le meilleur sur Caen (1-1). Un résultat fâcheux qui va compliquer singulièrement l’opération maintien en Ligue 1 ou dans l’optique des barrages. Le FC Metz s’en ira à Lille pour l’emporter car il n’a plus le choix.

Le match et sa note. Quatre occasions franches, douze tirs et un but refusé pour un hors-jeu nullement évident. Après quarante-cinq minutes rythmées, le FC Metz n’a pas du tout été récompensé de tous ses beaux efforts face à Caen (0-0). Pourtant, et malgré dix petites minutes à tâtonner, les hommes de Frédéric Hantz vont confier à Dossevi et Mollet, le soin de porter le danger dans le camp adverse.

Des centres de qualité qui vont trouver Rivière mais la reprise de l’avant-centre grenat va être déviée par Vercoutre (18e) puis détournée par Da Silva (29e). Ensuite, la tentative de Palmieri (33e) va malheureusement être contrée de la tête par Rivière alors que le ballon paraissait prendre le chemin du but. Juste avant le repos, Diagne a bien trouvé les filets adverses (45+3) mais son but a été refusé pour un hors-jeu de quelques centimètres.

Puis logiquement, le FC Metz va trouver la faille sur une combinaison entre Dossevi et Balliu qui va centrer fort devant le but caennais et le malheureux Da Silva va catapulter le cuir dans son but (1-0, 71e). Malheureusement, la joie messine ne va pas durer bien longtemps car Deminguet va profiter de l’attentisme de la défense mosellane pour réussir un très joli retourné (1-1, 73e).

Une fin de partie irrespirable, un sauvetage de Kawashima (88e) et une formation messine à l’abordage. Insuffisant pour l’emporter et pour revenir sur Lille (19e, 29 points). Un petit 10/20 car le FC Metz se devait de vaincre face à un adversaire amoindri et fatigué par son match de mercredi face au PSG. Enorme déception puisque l’ensemble messin a une nouvelle fois rompu après avoir mené.

Les joueurs et leur note. Kawashima (6/10) n’a strictement rien eu à faire lors des quarante-cinq premières minutes. Rebelote après la pause avant d’être pris à défaut par la reprise de Deminguet (73e) puis de sauver les siens d’une manière exceptionnelle devant Guilbert (88e).

Balliu (5,5) a été actif sur son flanc droit, celui de Dossevi. Au bord de la rupture physique il a transmis le flambeau à Nguette (89e). Diagne (6) a retenu Crivelli en pleine surface (42e) en lui mettant la main gauche sur l’épaule. Chaud. Bon dans son placement et net dans ses interventions, il a marqué (45+3) mais sa tête gagnante a été invalidée pour hors-jeu. Niakhaté (6) s’est montré sérieux dans une position axiale qui lui va bien. Palmieri (5,5) aurait pu trouver les filets adverses mais son essai du gauche (32e) a été malheureusement dévié par Rivière. Il s’est bien battu.

Au milieu, Mandjeck (7) est rentré dans le vif du sujet d’entrée de jeu. Une bonne sortie défensive (1ère), une superbe ouverture pour Dossevi (12e) puis une récupération de balle énergique (26e). Il n’avait pas été autant à la fête depuis bien longtemps. Cohade (6) a bien travaillé, il a beaucoup couru, souvent dans le bon sens et s’est montré une nouvelle fois à la hauteur. Mollet (5,5) n’a pas été assez appliqué et gourmand sur le ballon caviar servi par Dossevi (63e). Un excellent service pour Rivière (18e), et il a cédé sa place à Milicevic (86e). Dossevi (7,5) a été dans tous les bons coups messins. Ses accélérations et ses centres ont été nombreux et précis. Il n’a jamais été avare d’efforts et de prises de balle de qualité. Les Caennais ont ensuite été plus attentifs à son égard mais il a néanmoins réussi à servir Mollet sur un plateau (73e). Roux (5) a effectué une tête dans les gants de Vercoutre, sa seule tentative du premier acte. Il n’était pas dans un grand soir. Dommage.

En attaque, Rivière (5,5) a été le grand malheureux de la soirée. Il a bénéficié de trois belles opportunités (18e, 19e et 29e) et aurait pu permettre au FC Metz de passer devant. Disponible et très mobile, mais nullement payé de toutes ses courses en profondeur. Il y a des soirs comme ça.

Fallou Diagne tente de se défaire de Fréderic Guilbert.
Fallou Diagne tente de se défaire de Fréderic Guilbert.
Photo: AFP

Metz - Caen 1-1

Stade Saint-Symphorien, très belle pelouse, superbe temps, arbitrage de M. Abed, 16 518 spectateurs. Mi-temps : 0-0.

Evolution du score : 1-0 Da Silva (71e csc), 1-1 Deminguet (73e)

Cartons jaunes : Diagne (81e), Roux (90+1) à Metz ; Djiku (90+1) à Caen

METZ : Kawashima ; Balliu (89e Nguette), Niakhaté, Diagne, Palmieri; Mandjeck (86e Niane), Cohade (cap.) ; Mollet (76e Milicevic), Dossevi, Roux ; Rivière.

Joueurs non entrés en jeu : Beunardeau ; Rivierez, Bisevac, Selimovic.

CAEN : Vercoutre ; Sankho, Da Silva, Djiku, Guilbert, Avounou ; Genevois, Féret (cap.), Repas (46e Bessat), Rodelin ; Crivelli (63e Deminguet).

Joueurs non entrés en jeu : Samba ; Leborgne, Peeters, Macalou, Stavitski.



Sur le même sujet

Coupe de France: Le FC Metz, trop maladroit, sorti par Caen
Au bout d’une soirée froide, le FC Metz et Caen n’ont su se départager (2-2) et la série des tirs au but est revenue aux Caennais (3-2). Les Messins vont devoir reprendre des forces et se concentrer sur la venue de Montpellier en championnat ce samedi.
Metz' Senegalese forward Ibrahima Niane (R) celebrates with teammates after scoring a goal during the French Cup football match between Metz and Caen on February 7, 2018 at Saint-Symphorien stadium in Longeville-les-Metz, eastern France. / AFP PHOTO / FREDERICK FLORIN
Ce mercredi en Ligue 1: Le FC Metz tombe sans gloire face à l'OM
Beaucoup trop limité dans son jeu, le FC Metz a une nouvelle fois failli sur son terrain et Marseille est venu ramasser un succès tranquille (3-0). La répétition des camouflets subis par l'équipe mosellane commence à faire très mauvais genre. Samedi, c'est à Nice que le radeau grenat est attendu.
Metz's Spanish defender Ivan Balliu (L) fights for the ball with Olympique Marseille's Brazilian midfielder Luiz Gustavo during the French Ligue 1 football match between Metz (FCM) and Marseille (OM) at the Saint-Symphorien stadium in Longeville-les-Metz, eastern France on November 29, 2017. / AFP PHOTO / PATRICK HERTZOG
Ligue 1: Le FC Metz avance à petit point face à Caen
Alors qu’il menait deux fois au score, le FC Metz s’est fait reprendre par Caen (2-2) et va avoir une tonne de regrets avant de recevoir le PSG ce mardi. La fébrilité défensive des hommes de Philippe Hinschberger les prive d’un succès qu’ils méritaient pourtant.
Franck Signorino intervient devant Jonathan Delaplace. Les Messins sont passés deux fois devant Caen, mais ils ont fini par concéder le nul.
Ligue 1: Le FC Metz fait la superbe affaire face à Dijon
Dominateurs dans le jeu mais en manque d’efficacité en première période, les Messins ont néanmoins su écarter Dijon (2-1) pour s’offrir une vraie bouffée d’oxygène. Sarr et Diabaté ont été les buteurs d’une formation qui a souffert en fin de partie. Ce samedi c’est à Monaco que le FC Metz ira ferrailler.
Poison pour la défense dijonnaise, Ismaila Sarr a montré la voie à suivre aux Messins.
Ligue 1: Le FC Metz dans le rouge à Caen
En manque d’inspiration et de créativité, le FC Metz a laissé Caen lui filer entre les pieds (0-3). Bisevac a vu rouge et le revers plonge le camp grenat dans le noir avant de recevoir Guingamp mercredi. Metz va-t-il retrouver la lumière ?
Le FC Metz n'a pas dissipé ses doutes sur la pelouse de Caen, sentant désormais le vent du boulet.