Changer d'édition

Le FC Metz lâche prise à Nice
Sport 4 min. 07.12.2019 Cet article est archivé

Le FC Metz lâche prise à Nice

John Boye au duel avec Stanley Nsoki. Les Messins ont sombré sur la Côte d'Azur.

Le FC Metz lâche prise à Nice

John Boye au duel avec Stanley Nsoki. Les Messins ont sombré sur la Côte d'Azur.
Photo: AFP
Sport 4 min. 07.12.2019 Cet article est archivé

Le FC Metz lâche prise à Nice

Les Messins ont joué pendant vingt minutes puis ont abandonné l'affaire à Nice (1-4). Fragile et trop lente, la formation de Vincent Hognon est à la peine dans tous les compartiments du jeu. Il faudra pourtant retrouver certaines vertus car Marseille débarque à Saint-Symphorien dans huit jours.

Par Hervé Kuc

Le match et sa note

Comme à Angers (0-3), Bordeaux (0-2) ou Brest, les Messins ont une nouvelle fois encaissé un but dans les dix premières minutes de jeu et cette fois c'est Nice qui en a pleinement profité. Un ballon malencontreux de Boye sur la chaussure de Cyprien et l'Aiglon a décoché une merveille de frappe enroulée qui a complètement mystifié Delecroix (1-0, 9e), le suppléant d’Oukidja. Un avantage nullement mérité car une poignée de secondes auparavant, Traoré (8e) aurait pu lui aussi trouver la faille sur un service de Diallo mais son essai s’est envolé dans les nuages. 

Puis Boye (16e) dans les six mètres niçois et Diallo (19e) d'une jolie reprise déviée par Benitez, le rempart niçois, ont eu les opportunités de relancer le train mosellan. Mais depuis plusieurs semaines, le FC Metz se montre trop maladroit devant le but adverse et trop fébrile devant le sien pour espérer remporter un match en Ligue 1. Bien sûr, le penalty accordé ensuite à Nice (2-0, Cyprien) sur une légère faute de Sunzu est venu sceller trop rapidement le sort du malade grenat (41e). 

Pas au niveau, la formation de Vincent Hognon va plier lorsque Ganago a déboulé dans le dos de Matthieu Udol (3-0, 59e) et même si le Messin Niane a réduit l'écart (3-1, 74e), les Niçois ont appuyé là où ça fait mal pour punir un adversaire à côté de ses chaussures (4-1, 75e). Seule consolation pour Metz en ce moment: Nîmes et Toulouse sont encore plus mal lotis que lui. Un 7/20 pour une formation mosellane limitée et qui ne donne pas l'impression d'apprendre au fil des journées.

Mathieu Udol au marquage d'Adam Ounas. L'arrière messin n'a pas été à la fête sur la pelouse de l'Allianz Riviera.
Mathieu Udol au marquage d'Adam Ounas. L'arrière messin n'a pas été à la fête sur la pelouse de l'Allianz Riviera.
Photo: AFP

Les joueurs et leur note

Delecroix (4/10) a vécu une soirée cauchemardesque. Il a été livré à lui-même par une équipe poussive et trop faible dans toutes ses lignes. En défense, Centonze (2) a souvent évolué en apnée car, par moments, la Ligue 1 va trop vite pour lui. Il a raté sa frappe au but (16e) et son apport offensif a été inexistant: il a fini sa très mauvaise soirée en récoltant un avertissement (82e). Boye (4) s'est mué en avant-centre (16e) sans malheureusement pouvoir pousser au fond des filets niçois un ballon qui était sien dans les six mètres adverses. Auparavant, il a involontairement été passeur décisif sur le premier but niçois en repoussant un ballon directement sur le pied droit gagnant de Cyprien (9e). Il a pris rapidement un carton jaune (35e). Sunzu (3) a concédé un penalty pour avoir posé légèrement son bras puis une semelle involontaire sur Oumas (39e). Il a manqué de jus et de punch pour dynamiser un secteur qui inquiète vraiment. Udol (4) a bien tenu son flanc gauche. Il a souvent jailli et tenté de se projeter vers l’avant mais a malheureusement laissé Ganago (59e) lui passer dans le dos sur le troisième but niçois.

Au milieu, Maïga (5) a bien travaillé sans pouvoir trouver un écho à ses efforts car ses partenaires de l’entrejeu ont été trop timides. Fofana (3) a existé pendant les trente premières minutes puis il a totalement disparu des radars. Cohade (74e) est venu le suppléer mais le mal était bien trop profond. Delaine (4) a, pour la première fois depuis son arrivée au FC Metz, été positionné dans un rôle de milieu gauche. Du bon et surtout du moins bon lorsqu'il a fallu centrer correctement. Le jeune Mikautadze (82e) a pris sa place dans l'indifférence générale. Traoré (3,5) a adressé le ballon du seul but grenat à Niane mais comme Ambrose (3) il a été d'une discrétion à faire peur pour l'avenir proche et la venue de l’OM.

En attaque, Diallo (4) aurait pu remettre les pendules à l'heure (19e) mais sa reprise a été déviée du bout des gants par Benitez alors qu'elle prenait la direction du but. Touché, il a été remplacé par Niane (50e) qui s'est procuré une belle occasion (55e) vendangée par manque de confiance mais il a été l'unique buteur de la triste virée de son équipe (74e).

Wylan Cyprien à la poursuite de Thierry Ambrose. Le FC Metz n'a pas fait le plein de confiance avant la réception de l'OM.
Wylan Cyprien à la poursuite de Thierry Ambrose. Le FC Metz n'a pas fait le plein de confiance avant la réception de l'OM.
Photo: AFP

Nice - FC Metz 4-1

Stade Allianz Riviera, temps frais, belle pelouse, arbitrage de M. Pignard, environ 15.000 spectateurs. Mi-temps: 2-0.

Evolution du score: 1-0 Cyprien (9e), 2-0 Cyprien (41e s.p.), 3-0 Ganago (59e), 3-1 Niane (74e), 4-1 Lees-Melou (75e).

Cartons jaunes: aucun à Nice ; Boye (35e), Centonze (82e) à Metz.

  • NICE: Benitez; Burner, Sarr, Danté (cap.), Nsoki; Cyprien, Lees-Melou, Atal (29e Ganago), Claude-Maurice (69e Boudaoui); Oumas (77e Thuram-Ulien), Dolberg.

 Joueurs non entrés en jeu : Clementia ; Coly, Lloris, Lusamba.

  • METZ: Delecroix; Centonze, Boye, Sunzu, Udol; Maïga, Delaine (83e Mikautadze), Fofana (74e Cohade), N. Traoré, Ambrose; Diallo (cap.) (50e Niane). 

Joueurs non entrés en jeu : Dietsch ; Gakpa, Boulaya, Nguette. 

Le classement de la Ligue 1



Sur le même sujet

Le FC Metz passe au Vert
Très réalistes, solides et efficaces, les Messins ont su distancer Saint-Etienne (3-1) grâce notamment aux excellentes prestations de Diallo, Nguette et Oukidja. Les hommes de Vincent Hognon signent un troisième succès de rang.
Metz' French Senegalese midfielder Opa N'Guette celebrates after scoring a goal during the French L1 football match between Metz (FCM) and Saint-Etienne (ASSE) at the Saint Symphorien Stadium in Longeville-les-Metz, eastern France, on February 2, 2020. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
Oukidja et le FC Metz fouettent Strasbourg
Vincent Hognon et les Messins peuvent remercier Alexandre Oukidja, leur gardien de but. A lui seul, il a repoussé Strasbourg et John Boye a profité d'un corner pour offrir au FC Metz un succès très précieux (1-0). Soulagement.
Metz's Ghanaian defender John Boye (C) celebrates with teammates after scoring during the French L1 football match between FC Metz and Racing Club Strasbourg Alsace at the Saint-Symphorien stadium in Longeville-les-Metz, near Metz, northeastern France on January 11, 2020. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
Le FC Metz laisse l’OM revenir à sa hauteur
Les Messins ont fourni de gros efforts, ont eu la balle du succès sur un penalty de Diallo mais ont été obligés de partager les points avec Marseille (1-1). Les hommes de Vincent Hognon ont été à la hauteur de l'événement et empochent un point qui compte avant d'aller défier Dijon dans huit jours.
Metz's Senegalese forward Opa Nguette (L) celebrates after scoring a goal during the French L1 football match between Metz (FC Metz) and Marseille (Olympique de Marseille) at the Saint Symphorien stadium in Longeville-l�s-Metz on December 14, 2019. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
Le FC Metz baisse sa garde face à Rennes
Les Messins n’ont pas su contourner une équipe rennaise plus mûre et plus sûre de son football et ont laissé le succès à leur adversaire (0-1). Un revers fâcheux et il faudra maintenant aller à Nice ce samedi pour espérer un résultat positif.
Metz' French defender Fabien Centonze (R) vies with Rennes' French forward Romain Del Castillo during the French L1 football match between Metz (FCM) and Rennes (Stade Rennais) at Saint-Symphorien stadium in Longeville-les-Metz, eastern France, on December 4, 2019. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
Le FC Metz bien trop timide à Lyon
Les Messins ont fait preuve d’une prudence trop prononcée. Lyon s’est imposé logiquement (2-0) même si le penalty sifflé contre le FC Metz a plombé les débats. Les hommes de Vincent Hognon recevront Brest mercredi en Coupe de la Ligue.
Lyon's French defender Leo Dubois (L) vies with Metz's Senegalese forward Opa Nguette during the French L1 football match between Olympique Lyonnais and FC Metz at the Groupama stadium in Decines-Charpieu near Lyon, central eastern France on October 26, 2019. (Photo by PHILIPPE DESMAZES / AFP)
Le FC Metz en galère à Brest
Une nouvelle fois à côté de leurs pompes, les Messins ont laissé les Brestois leur inscrire deux buts avec quiétude et bienveillance. Inadmissible en Ligue 1. Il est grand temps d’effectuer des changements. A quel niveau?
Brest's defender Jean-Charles Castelletto (2ndR) heads to score during the French L1 football match between Stade Brestois 29 and Football Club de Metz at the Francis Le Ble stadium in Brest, western France on October 5, 2019. (Photo by LOIC VENANCE / AFP)