Changer d'édition

Le FC Metz giflé par Angers
Sport 4 min. 24.08.2019 Cet article est archivé

Le FC Metz giflé par Angers

Renaud Cohade et les Messins ont souffert face à une formation d'Angers bien décidée à s'imposer face au promu.

Le FC Metz giflé par Angers

Renaud Cohade et les Messins ont souffert face à une formation d'Angers bien décidée à s'imposer face au promu.
Photo:AFP
Sport 4 min. 24.08.2019 Cet article est archivé

Le FC Metz giflé par Angers

Pimpant face à Monaco, Metz n’a jamais été en mesure de soutenir la comparaison avec Angers (0-3). Un revers très logique pour un ensemble grenat qui n’a pas été au niveau de la Ligue 1. Une belle piqûre de rappel avant la venue du PSG.

Par Hervé Kuc

Le match et sa note. Balayé, ballotté et jamais dans le ton de la partie. A Angers, le FC Metz, comme à Strasbourg lors de la première période, a totalement raté son entame de match. A l’image de Kévin N’Doram, en grande souffrance, les Messins ont laissé le SCO prendre la gestion des débats. 

Résultat? Un 2 à 0 bien tassé après moins de 40 minutes de jeu, grâce à une tête bien placée de El Mali (1-0, 4e) puis à une frappe de Santamaria qui a fini sa course dans le but grenat après avoir heurté le poteau droit mosellan (2-0, 38e). Les hommes de Vincent Hogno, hors du coup, n’ont vu que l’essai de Niane (42e), partir dans les nuages, comme seule véritable opportunité. 

Impuissants, ils ont évité le pire (26e) lorsque Bahoken a frappé le poteau grenat lors de son face-à-face avec Oukidja. La suite de la partie ne va pas permettre au FC Metz de relever la tête et Alioui (3-0, 67e) est venu fouetter un ensemble bien trop gentil pour espérer revenir d’Angers avec un résultat positif en poche. 

Seul Delaine, sur un essai dévié par un Angevin, est venu semer une petite lueur qui a atterri sur le poteau du SCO (71e). Une impuissance générale, que le staff messin va devoir analyser tout au long de la semaine avant de recevoir le PSG vendredi prochain. Un score net et qui aurait pu être plus élevé tant les Messins ont été malmenés par un ensemble adverse qui a donc bien digéré son camouflet lyonnais (0-6). Le FC Metz hérite d’un maigrelet 7/20 qui sanctionne une partie à disséquer par les techniciens mosellans.

Thomas Delaine a éprouvé les pires difficultés face aux Angevins.
Thomas Delaine a éprouvé les pires difficultés face aux Angevins.
Photo: AFP

Les joueurs et leur note

Oukidja (4,5/10) a été abandonné par sa défense. Il a encaissé trois buts, a effectué un bel arrêt sur sa ligne (23e), a été sauvé par la base de son poteau (26e) puis par la barre (71e) avant d’effectuer une relance fébrile (57e). En défense, Centonze (3) a été débordé sur le premier but angevin. Il a sorti un ballon chaud (23e) puis est intervenu de manière très virile devant Bahoken (38e). Il a été averti (75e) et a beaucoup souffert car le rythme de la L1 est, pour le moment, trop élevé pour lui. 

Boye (4) a tenté de colmater les brèches, il a pris la semelle de Bahoken (53e). Comme toute l’équipe mosellane, il a plié trop vite devant la détermination du SCO. Sunzu (4) a écopé d’un carton jaune après trente secondes de jeu. Il n’a jamais été en mesure d’imposer son physique. Delaine (3,5) a vu son premier centre être contré (12e) puis a tenté un grand pont trop prétentieux (18e). Il a touché le poteau adverse (71e) mais a eu un mal fou à se mettre au niveau lui aussi. 

Au milieu, Cohade (4,5) a tenté un peu lors du premier acte. Il n’était pas, comme tous ses coéquipiers, dans un grand soir. Il a cédé sa place à Gakpa (67e). N’Doram (3) a été d’une transparente effrayante tout au long des quarante-cinq premières minutes. Ensuite, il a été un peu plus présent mais il a surtout «passé les plats» sans apporter l’énergie que réclame tout match de Ligue 1. Maïga aurait été bien plus précieux. 

Angban (3,5) a fait un peu mieux mais sa mauvaise passe en retrait (38e) a dû faire frémir le banc grenat. Nguette (4) s’est enfermé dans ses dribbles improductifs. Il n’a pas pesé sur le jeu mais il y avait trop à refaire. Niane (3,5) a mal maîtrisé un long ballon qui lui est parvenu (32e). Sa titularisation a été un échec. 

En attaque, Diallo (4,5) s’est « arraché » pour offrir un centre mou (23e) puis il a frappé du gauche en coin (48e). Il a fait ce qu’il a pu.

Sans réaction

Totalement hors sujet, le FC Metz a pourtant évolué dans sa composition de départ (Maïga et Boulaya remplaçants) pendant67 minutes (entrées de Gakpa et Boulaya). Le score (2-0) et le contenu de la partition messine auraient mérité des changements à la pause. Vincent Hognon et le staff messin ont mal jaugé les maux de leur formation. La punition a été au rendez-vous.

Angers - Metz 3-0

Stade Raymond-Kopa, beau temps, superbe pelouse, arbitrage de Madame Stéphanie Frappart, environ 12 000 spectateurs. Mi-temps: 2-0

Evolution du score : 1-0 El Melali (4e), 2-0 Santamaria (43e), 3-0 Alioui (67e)

Cartons jaunes : Bahoken (53e) à Angers ; Sunzu (1e), Centonze (75e) à Metz

ANGERS: Butelle; Bamba, Traoré (cap.), Thomas, Aït Nouri; Mangani, Santamaria (76e Pajot), Capelle, Pereira Lage, El Melali (74e Ninga); Bahoken (62e Alioui).

Joueurs non entrés en jeu: Petkovic; Pavlovic, Manceau, Kanga.

METZ: Oukidja ; Centonze, Sunzu, Boye, Delaine ; Cohade (cap.) (67e Gakpa) Angban, N’Doram, Niane (67e Boulaya), Nguette (85e Ambrose); Diallo. 

Joueurs non entrés en jeu: Delecroix ; Cabit, Fofana, Maïga.

Ibrahima Niane et les Grenats n'ont pas eu le loisir de s'exprimer offensivement.
Ibrahima Niane et les Grenats n'ont pas eu le loisir de s'exprimer offensivement.
Photo: AFP

Les résultats de ce samedi soir

Angers  - Metz 3-0

Dijon - Bordeaux 0-2

Amiens - Nantes 1-2

Brest - Reims 1-0

Dijon - Bordeaux 0-2 



Sur le même sujet

Le FC Metz en galère à Brest
Une nouvelle fois à côté de leurs pompes, les Messins ont laissé les Brestois leur inscrire deux buts avec quiétude et bienveillance. Inadmissible en Ligue 1. Il est grand temps d’effectuer des changements. A quel niveau?
Brest's defender Jean-Charles Castelletto (2ndR) heads to score during the French L1 football match between Stade Brestois 29 and Football Club de Metz at the Francis Le Ble stadium in Brest, western France on October 5, 2019. (Photo by LOIC VENANCE / AFP)
Habib Diallo a retrouvé le rythme
L'altitude ne lui fait pas peur. Auteur de trois buts en deux journées, l'attaquant sénégalais du FC Metz Habib Diallo démarre sa saison dans l'élite sur les mêmes bases que lors du précédent exercice, où il a fini deuxième meilleur buteur, à l'étage inférieur.
Pour ses premiers pas en Ligue 1, Habib Diallo poursuit sur sa lancée de la saison dernière en Ligue 2
«Le mercato? Quand on voit le cirque au PSG...»
Le FC Metz se rend à Angers ce samedi avec des certitudes en plus depuis sa belle victoire face à Monaco (3-0). Sylvain Kastendeuch évoque son actualité, celle du club grenat et pose un regard avisé sur les sujets du moment. Sans langue de bois.
Le FC Metz s’impose royalement face à Monaco
Déterminé, organisé et inspiré, le FC Metz a logiquement dynamité Monaco (3-0). Habib Diallo s’est offert un doublé face à un ensemble monégasque réduit à dix (34e). Renaud Cohade a parachevé la partition mosellane.
Metz' Senegalese forward Habib Diallo celebrates after scoring a goal during the French L1 football match between Metz (FCM) and Monaco (ASM) at Saint Symphorien stadium in Longeville-les-Metz, eastern France, on August 17, 2019. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
Le FC Metz coule puis revit à Strasbourg
Les Messins ont offert deux visages diamétralement différents en Alsace. Totalement débordés lors du premier acte, les hommes de Vincent Hognon ont ensuite rectifié leur comportement d’ensemble pour décrocher un bon point face aux Strasbourgeois (1-1). Niane (87e) aurait même pu offrir le succès aux Mosellans.
Strasbourg's French forward Ludovic Ajorque (R) vies with Metz' Malian midfielder Mamadou Fofana (C) and Metz' French defender Thomas Delaine (L) during the French L1 football match between Strasbourg (RCSA) and Metz (FCM) at the Meinau stadium in Strasbourg, eastern France, on August 11, 2019. (Photo by PATRICK HERTZOG / AFP)
«On ne veut pas de Bassi au FC Metz»
Le FC Metz et ses supporters retrouvent la Ligue 1 ce dimanche (17h) avec un périlleux déplacement à Strasbourg. Xavier Schmitt, président de Génération Grenat, jette un regard avisé sur les forces messines.