Changer d'édition

Le FC Metz frôle l’exploit à Bordeaux
Sport 4 min. 25.04.2015 Cet article est archivé
En Ligue 1

Le FC Metz frôle l’exploit à Bordeaux

José Luis Palomino (à droite) et le FC Metz ont manqué d'efficacité.
En Ligue 1

Le FC Metz frôle l’exploit à Bordeaux

José Luis Palomino (à droite) et le FC Metz ont manqué d'efficacité.
Photo: AFP
Sport 4 min. 25.04.2015 Cet article est archivé
En Ligue 1

Le FC Metz frôle l’exploit à Bordeaux

Une nouvelle fois remarquablement organisé, le FC Metz a su montrer un visage conquérant à Bordeaux mais n'a pu s'imposer (1-1).

Hervé Kuc

Une nouvelle fois remarquablement organisé, le FC Metz a su montrer un visage conquérant à Bordeaux mais n'a pu s'imposer (1-1). Le Messin Sassi (24e) avait montré la voie à un ensemble qui a plié ensuite sur un coup franc de Khazri (1-1, 83e). Un partage des points qui va condamner les Messins à réaliser un énorme exploit à Paris mardi prochain.

Le match et sa note.

Le FC Metz sort le grand jeu en cette fin de championnat. Face à un candidat à une place européenne en fin de saison, les partenaires de Malouda ont réalisé une première période riche et pleine de bonnes intentions. Si le centre fort de Malouda (19e) n’a pas trouvé Maïga, le premier nommé va s’offrir un numéro de grande classe en pleine surface bordelaise pour servir Sassi qui, du pied droit a réussi à faire trembler les filets des Girondins (1-0, 24e). Un avantage logique que les Messins auraient pu faire fructifier si Maïga (43e) avait su gagner son duel face à Cédric Carrasso (43e). Ensuite, le FC Metz a souffert et Crivelli (57e) a vu son essai flirter avec le poteau gauche du but de M'Fa avant que le gardien grenat n'intervienne avec brio (77e). Malheureusement, l'excellent M'Fa va se laisser mystifier par un coup franc anodin de Khazri (1-1, 83e) et sa formation va perdre deux points qui lui auraient fait un bien fou. Valeureux, déterminés et bien en jambes, les Messins méritent un très bon 15/20 avant d'aller défier le PSG mardi 28 avril.

Les joueurs et leur note.

Dans son but, Anthony M'Fa (6,5/10) a réalisé une très belle prestation: son intervention du pied (44e) devant Saivet a été primordiale mais il s’est laissé surprendre par le coup franc de Khazri (1-1, 83e). Métanire (6) a été à la peine dans ses offensives mais a été sérieux dans son placement défensif. Lejeune, sur son flanc gauche (5,5) a suppléé Bussmann mais son manque d’expérience au poste s’est ressenti. Dans l’axe défensif, Milan (7) et Palomino (7) ont été parfaits malgré la forte poussée bordelaise lors du second acte. Au milieu, Kashi (6,5) a abattu un gros travail et a beaucoup couru. Sassi (6,5) a marqué son premier but en Ligue 1 et a participé à la bonne tenue du jeu grenat (remplacé par N’Daw à la 66e). N’Gbakoto (6) s’est dépensé intelligemment sans pourtant se montrer dangereux. Sarr (5,5) s’est montré très présent balle au pied tout au long des quarante-cinq premières minutes mais a baissé nettement de rythme ensuite pour finir par disparaître. En attaque, Maïga (6) s’est battu et va surtout s’en vouloir d’avoir complètement raté une belle opportunité juste avant la pause.

L'homme du match.

Excellent face au RC Lens (3-1), Florent Malouda (7,5) a remis ça face aux Girondins de Bordeaux. Auteur d’un grand numéro en pleine surface bordelaise sur le but inscrit par Sassi (24e), l’ex-Lyonnais aurait pu marquer (81e) mais son essai a échoué dans le petit filet bordelais. Malheureusement, les Girondins ont égalisé deux minutes plus tard. Le patron, à Metz, c’est Malouda.

Le fait du match.

L'opportunité offerte à Modibo Maïga (43e). Décalé par Bouna Sarr, l’avant-centre du FC Metz s’est présenté seul face à Cédric Carrasso mais son essai du pied droit n’a malheureusement pas trouvé le cadre du but girondin. Une superbe occasion de faire l’écart et de clouer au sol un ensemble adverse surpris par la densité du jeu grenat.

Le classement et le programme.

Le FC Metz (19e, 30 points) s’en ira défier le PSG mardi 28 avril avant de recevoir Marseille trois jours plus tard. Un menu copieux que les hommes d'Albert Cartier vont pouvoir aborder dans les meilleures conditions morales après ce précieux point obtenu à Bordeaux. Les Messins connaissent maintenant leurs adversaires à devancer pour se maintenir : Evian (18e, 37 points), Reims, Lorient et Caen (38). Il reste cinq matchs pour réussir l'exploit.

Bordeaux - Metz 1-1

Stade Chaban-Delmas, temps pluvieux, terrain correct, arbitrage de M. Desiage, environ 18 000 spectateurs.

Mi-temps : 0-1. Evolution du score : 0-1 Sassi (24e), 1-1 Khazri (83e)

Cartons jaunes : Khazri (69e) à Bordeaux ; Lejeune (28e), Sassi (34e) à Metz

BORDEAUX : C. Carrasso (cap.) ; Contento (76e Maurice-Bellay), Yambéré, Pallois, Mariano ; Traoré (54e Crivelli), Chantôme, Plasil (80e Poko), Khazri ; Rolan, Saivet. Joueurs non entrés en jeu : Prior, Faubet, Sertic.

METZ : M'Fa ; Métanire, Milan (cap.), Palomino, Lejeune ; Sassi (66e N’Daw), Kashi, Malouda, Sarr, N’Gbakoto ; Maïga (82e Ben Youssef). Joueurs non entrés en jeu : Oberhauser ; Bussmann, Choplin, Ikaunieks, Doukouré.


Sur le même sujet

Le FC Metz accueille Bordeaux ce samedi (20h) avec le vent dans le dos et l'espoir de prolonger sa belle série de résultats positifs. Gaby Dalvit, vice-président du CSO Amnéville et intervenant sur la radio France Bleu Lorraine Nord, présente cette rencontre comptant pour la 24e journée de Ligue 1.
Metz' French Senegalese midfielder Opa N'Guette (L) shoots and scores past Saint-Etienne's French goalkeeper Stephane Ruffier (C) during  the French L1 football match between Metz (FCM) and Saint-Etienne (ASSE) at the Saint Symphorien Stadium in Longeville-les-Metz, eastern France, on February 2, 2020. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
Football / Vendredi en Ligue 2
Poussif mais réaliste tout au long de la première période, le FC Metz a pris les devants devant Niort par la grâce d’un superbe coup franc de N'Gbakoto (42e) mais les Messins ont pêché sur corner (1-1, 72e). Un point qui permet provisoirement aux hommes de Riga de prendre la tête du championnat de Ligue 2 avant Dijon-Nancy lundi.
Yéni N'Gbakoto a de nouveau trouvé le chemin des filets.
Auteur d’un excellent premier quart d’heure, le FC Metz a su dompter le RC Lens (3-1) avec comme chef d’orchestre le talentueux Bouna Sarr. Inspirés, incisifs et efficaces, les Messins ont enfin trouvé un schéma de jeu qui leur convient. Et si l’exploit était en marche?
Florent Malouda a marqué le premier but messin.
Avec beaucoup d'énergie mais aussi beaucoup de déchets dans le jeu, le FC Metz a récolté un point face à Bordeaux (0-0) qui va lui faire un bien fou. Malouda (88e) aurait même pu offrir aux Messins un succès mais son penalty, mal frappé, freine son équipe au classement. Quel dommage!
Florent Malouda,  contré ici par Sertic, a manqué le sixième penlaty accordé aux Messins cette saison. Les cinq autres avaient été transformés.
Football / Après le revers à Toulouse
Le cœur partagé entre Metz et Nancy, Bernard Zénier suit la saison du FC Metz de façon très régulière. Il a regardé le FC Metz se faire distancer par Toulouse (0-3) et donne une analyse pointue des difficultés de son ancienne formation à produire du jeu loin de Saint-Symphorien.
Bernard Zénier est persuadé que les Messins vont relever la tête face au PSG.
L'ex-milieu de terrain messin (1979-1985) Marco Morgante (52 ans) a goûté sans modération le succès grenat face à Bastia (3-1). En fin technicien, il a apprécié la prestation de Serguei Krivets et assure que les hommes d'Albert Cartier peuvent jouer un bon rôle en Ligue 1 cette saison.
Marco Morgante, ici en compagnie de Robert Pires et Cyril Serredszum, pense que le FC Metz a le potentiel pour assurer dans de bonnes conditions son maintien parmi l'élite.