Changer d'édition

Le FC Metz fait exploser Bourg-en-Bresse
Sport 4 min. 27.11.2015 Cet article est archivé
Football / Ligue 2

Le FC Metz fait exploser Bourg-en-Bresse

Yeni N'Gbakoto et ses partenaires ont offert un récital offensif à leurs supporters.
Football / Ligue 2

Le FC Metz fait exploser Bourg-en-Bresse

Yeni N'Gbakoto et ses partenaires ont offert un récital offensif à leurs supporters.
Photo: Michel Dell'Aiera
Sport 4 min. 27.11.2015 Cet article est archivé
Football / Ligue 2

Le FC Metz fait exploser Bourg-en-Bresse

Concernés et déterminés, les Messins ont bousculé Bourg-en-Bresse (5-0) et ont réchauffé l'ambiance à Saint-Symphorien. Un beau succès qui permet aux hommes de José Riga de se maintenir dans le trio de tête avant de se déplacer au Red Star dès ce mardi. Le soleil revient dans la maison grenat.

Concernés et déterminés, les Messins ont bousculé Bourg-en-Bresse (5-0) et ont réchauffé l'ambiance à Saint-Symphorien. Un beau succès qui permet aux hommes de José Riga de se maintenir dans le trio de tête avant de se déplacer au Red Star dès ce mardi. Le soleil revient dans la maison grenat.

Par Hervé Kuc

Le match et sa note

Les Messins avaient une obligation morale envers leurs supporters: leur démontrer que la sale impression d'ensemble laissée face à Auxerre (0-1) n'était qu'un accident de parcours à ne plus reproduire. Mission plus que réussie pour une formation messine qui va prendre les devants sur un penalty transformé avec maîtrise par Lejeune (21e) puis qui va doubler la mise juste avant la pause par Mayuka (2-0, 44e).

Une avance que les Mosellans vont faire enfler en seconde période face à un adversaire complètement dépassé par les événements et la grosse envie messine. Yéni N'Gbakoto va profiter d’un excellent centre de Candeïas pour porter l'estocade (3-0, 49e) avant que Rivierez de près (4-0, 72e) et Palomino esseulé (5-0, 82e) ne scellent l'issue d’une partie qui va certainement réconcilier Saint-Symphorien et ses 10.274 spectateurs avec l’équipe messine. Les trois points perdus face aux Auxerrois ne sont pas oubliés, mais la débauche d’énergie et la réaction d’ensemble ont fait plaisir à voir. Un joli 15/20 pour une partition aboutie.

Les joueurs et leur note

Didillon (6,5/10) a réussi son retour dans le but grenat et son arrêt décisif (41e) a fait du bien à sa formation. Rivierez (7) a été beaucoup plus appliqué et précis dans ses gestes et mouvements que face à Auxerre, et il s'est même permis d'inscrire un but. L’axe Reis (6)-Palomino (6) n'a pas eu beaucoup de travail à effectuer même si, par deux fois, les Burgiens ont pris à revers la défense messine (23e et 41e). Gomes (5,5) a encore du mal à apporter du soutien à l'entrejeu mosellan.

Au milieu, Santos (5,5) n'a pas été heureux dans ses frappes de loin mais s'est appliqué dans ses relances. Lejeune (6,5) a marqué, s'est démené sans compter et a montré la voie. N’Gbakoto (7) a été de tous les bons coups messins et a pris du plaisir sur le terrain. Kaprof (6) a essayé de jouer entre les lignes mais son peu de temps de jeu le pénalise dans ses choix. En attaque, Mayuka (6,5) a marqué un but important qui devrait lancer pleinement sa saison.

L’homme du match

Jusqu’ici, Daniel Candeïas (27 ans) n'avait pas spécialement brillé sous ses nouvelles couleurs. Zéro but, aucune passe décisive en un peu plus de dix parties et le sentiment de voir à l'œuvre un joueur de devoir plus qu'un véritable catalyseur de jeu. Face à Bourg-en-Bresse, le Portugais a passé la vitesse supérieure: à l'origine du but inscrit par Mayuka (2-0, 44e), il a aussi délivré un centre au cordeau qui a profité à N’Gbakoto (3-0, 49e). Libéré, il a tenté frappes et dribbles et a certainement pleinement rassuré l'entourage du FC Metz. Une prestation aboutie (7/10) qu’il faudra confirmer dès mardi face au Red Star. Rivierez et N’Gbakoto auraient également pu figurer dans cette rubrique.

La (petite) fausse note du match

Depuis plusieurs saisons, les Messins sont incorrigibles dans le domaine des avertissements reçus. Dans une rencontre qu'ils ont dominée, les partenaires de N'Gbakoto ont une nouvelle fois reçu des «biscottes» de couleur jaune : Gomes, Palomino et Reis ont ainsi subi les foudres de l’arbitre et forcément cela aura des répercussions négatives dans quelques journées. Frustrant.

Le classement

En attendant l'opposition entre Nancy (29 points) et Le Havre (24) ce samedi à 14h, les Messins (30 points) pointent à la deuxième place d'un classement général dominé par Dijon (32). Le FC Metz s'en ira au Red Star (6e, 24) ce mardi 1er décembre (17e journée) afin de confirmer son large succès acquis face à Bourg-en-Bresse.

Metz - Bourg-en-Bresse 5-0

Stade Saint-Symphorien, temps froid, belle pelouse, arbitrage de M. Rouinsard, 10.274 spectateurs. Mi-temps: 2-0.

Evolution du score: 1-0 Lejeune (21e sp), 2-0 Mayuka (44e), 3-0 N'Gbakoto (49e), 4-0 Rivierez (72e), 5-0 Palomino (82e).

Cartons jaunes: Gomes (28e), Palomino (33e), Reis (62e) à Metz ; Nirlo (79e), Damour (85e) à Bourg-en-Bresse.

METZ: Didillon; Rivierez, Palomino, Reis, Gomes; Santos, Lejeune (cap.) (88e Mandjeck), N'Gbakoto, Candeïas, Kaprof (72e Gbaklé); Mayuka (78e Falcon).

Joueurs non utilisés: Oberhauser et Sassi.

BOURG-EN-BRESSE: Fabri; Nsimba, Traoré, Perradin, Alphonse (65e Dimitriou); Nirlo (cap.), Boujedra (71e Ba), Berthomier (65e Damour), Dembélé; Sané, Boussaha.

Joueurs non entrés en jeu: Callamand et Faivre.


Sur le même sujet

Avant la 34e journée de Ligue 2 (Bourg-en-Bresse - FC Metz)
Le FC Metz s’en va à Bourg-en-Bresse ce vendredi (20h) avec l’envie de s’y imposer. Philippe Hinschberger se prive volontairement de Métanire, tandis que Lejeune n’est pas apte au service. Palomino et Kaboré intègrent un groupe que quittent Sassi et Krivets. L’entraîneur grenat présente le déplacement de sa formation.
22/01/2015
Stade St Symphorien
Ligue 2 France
FC Metz vs Créteil
Christian Bekamenga et Philippe Hinschberger
Le FC Metz n’a jamais tremblé à Evian et son succès (1-0) découle d’une pure logique sportive. Bekamenga a inscrit son troisième but en deux parties. Les Messins accueilleront Laval mardi (21h) avant d’aller défier Nancy en fin de semaine prochaine.
Christian Bekamenga permet au FC Metz de remonter sur le podium.
Euphoriques face à Bourg-en-Bresse (5-0) vendredi dernier, les Messins s'en vont affronter le Red Star à Beauvais ce mardi (17e journée de Ligue 2). José Riga doit se passer de Lejeune suspendu et a choisi de rappeler Toussaint au sein d'un groupe qui a repris ses esprits. Jean-Marc Rodolphe, l'ancien portier grenat, préface la partie et mise sur un succès grenat.
Didillon en gardien du temps et Falcon en joker. Une partie de la recette gagnante ce mardi soir à Beauvais?
En manque de tout, le FC Metz a vacillé (0-2) puis repris des couleurs (2-2) face à Clermont ce vendredi soir. Une nouvelle soirée poussive après l'échec concédé face à Nîmes (1-2). Cette fois, il va falloir que le staff technique mosellan se penche très rapidement sur un problème majeur: l'absence d’un attaquant de qualité au sein de l’effectif grenat.
Yeni N'Gbakoto a relancé les Messins en réduisant l'écart à la 78e minute.
Timide puis un peu plus conquérant, le FC Metz a attendu les derniers instants (90+5) pour prendre le dessus sur Evian-Thonon (2-1). Kevin Lejeune a été le héros tardif d’une rencontre que N’Gbakoto a dominé de toute sa classe. Le FC Metz prend la tête de la Ligue 2 avant de souffler et de se déplacer à Laval (11 septembre).
Yéni N’Gbakoto a de nouveau prouvé qu'il avait largement le niveau pour évoluer au plus haut niveau.
Emmené par un tonitruant Serguei Krivets, le FC Metz a su prendre le meilleur sur Bastia (3-1). Milan s’est refait une santé morale en marquant un joli but et Malouda a plu par sa qualité de passe. Les Messins s’en iront à Guingamp mercredi prochain (7e journée)
Sergei Krivets était l'homme du match.