Changer d'édition

Le FC Metz était trop fort pour Niort
Sport 3 min. 15.03.2019

Le FC Metz était trop fort pour Niort

Marvin Gakpa (en grenat) a inscrit le deuxième but messin à Niort

Le FC Metz était trop fort pour Niort

Marvin Gakpa (en grenat) a inscrit le deuxième but messin à Niort
Photo: Michel Dell'Aiera
Sport 3 min. 15.03.2019

Le FC Metz était trop fort pour Niort

Dominateurs et supérieurs dans tous les domaines du jeu, les Messins n’ont pas laissé respirer Niort et ont très logiquement remporté la totalité de la mise (3-0). Cohade, Gakpa, Diallo et Boulaya ont dynamisé le jeu du FC Metz. Laurent Jans n’est pas entré en jeu.

Par Hervé Kuc

Le match et sa note

Le FC Metz était trop fort pour Niort. Physiquement et techniquement, les Messins ont toujours été au-dessus d’un adversaire qui n’avait que son courage comme arme principale à opposer au leader de la Ligue 2.

Si Diallo (10e), aurait dû trouver les filets niortais (10e), sur une offrande de Cohade, l’avant-centre grenat ne va pas manquer sa tête piquée, toujours sur un service de Cohade, pour offrir à sa formation un avantage mérité (1-0, 40e). Les Chamois Niortais ont eu l’occasion de revenir dans la partie sur une tête de Dona Ndoh hors-cadre (17e), mais la suite de la partie va être à sens unique.

Les partenaires de Renaud Cohade ont assommé la rencontre sur une magnifique reprise de Gakpa (2-0, 49e), de plus de vingt-cinq mètres, qui va sceller le sort de débats bien trop déséquilibrés. Un festival qui va prendre de l’épaisseur quatre minutes plus tard sur une incursion gagnante de Boulaya (3-0, 53e) qui va lui aussi transpercer une défense locale trop docile.

La fin de partie aurait pu permettre à Niane d’inscrire un nouveau but, mais son essai s’est échoué sur la barre (78e), alors que quelques minutes auparavant Oukidja (cuisse), le rempart grenat, a laissé sa place à Delecroix (68e). Un succès très précieux avant de recevoir Lorient dans quinze jours.

Un 16/20 qui récompense fort logiquement un ensemble soudé, cohérent et très efficace. La Ligue 1 prend forme.

Les joueurs et leur note

Oukidja (6/10) n’a eu aucun arrêt à effectuer. Touché à la cuisse, il a cédé sa place à Delecroix (68e).

En défense, Balliu (7) a sorti un ballon chaud dans les six mètres mosellans (36e) puis a passé une soirée tranquille. Sunzu (7) n’a pas été assez concentré (17e) mais il s’est par la suite montré solide dans ses duels et sûr dans ses interventions. Boye (7) a été rassurant tout au long de la rencontre. Face à un adversaire trop limité, l’axe défensif grenat a été souverain. Delaine (7) a bien couvert son flanc gauche, avec autorité et précision.

Au milieu, Fofana (6) a travaillé pour le collectif, bon dans son placement et sobre dans ses actions. Cohade (8) a réalisé un match plein. Il a offert deux services en or à Diallo (10e et 40e) tout en étant au four et au moulin. Il a tout bien fait. Sa meilleure prestation depuis la reprise en janvier. Gakpa (7,5) a donné du rythme et de la fluidité au jeu messin. Une belle frappe flottante (29e) puis un but superbe (49e) ont sanctionné une belle production. Nguette (5) n’était pas dans un grand soir. A son actif, ce ballon glissé à Cohade sur le premier but mosellan. Trop peu. Boulaya (7) a retrouvé des jambes, du culot et de l’inspiration. Son but plein de détermination va lui faire beaucoup de bien.

En attaque, Diallo (7) a enfin justifié, depuis le 1er janvier 2019, son étiquette d’attaquant buteur et décisif. Il a réussi une belle tête piquée (1-0, 40e) et auparavant il a eu l’opportunité de débloquer la situation. Un très bon match.

La fiche technique

Niort - FC Metz 0-3

Stade René Gaillard, temps pluvieux, belle pelouse, arbitrage de M. Baert, environ 5.000 spectateurs. Mi-temps: 0-1.

Evolution du score: 0-1 Diallo (40e), 0-2 Gakpa (49e), Boulaya (53e)

Cartons jaunes: Louiserre (48e) et Djigla (75e) à Niort; aucun à Metz.

  • NIORT: Allagbe; Vion, Dacosta, Sans, Lapis; Louiserre, Bourhane (58e Lebeau), Leautey (65e Dabasse), Jacob (73e Autchanga), Djigla; Dona Ndoh (cap.).

Joueurs non entrés en jeu: Maddaloni; Kilama, Gueye, Bena et Dabasse.

  • FC METZ: Oukidja (68e Delecroix); Balliu, Fofana, Boye, Delaine; Cohade (cap.), Fofana, Gakpa (79e Angban), Nguette (62e Niane), Boulaya; Diallo.

Joueurs non entrés en jeu: Jans, Rivierez, Maïga et Rivière.



Sur le même sujet

Le FC Metz poursuit sa chevauchée face à Châteauroux
Malgré un jeu statique et trop peu imaginatif, les Messins ont su dompter laborieusement Châteauroux (2-1). Un succès qui permet au FC Metz de conforter sa place de leader et d’attendre sagement l’officialisation de sa remontée en Ligue 1. Laurent Jans est resté sur le banc.
Habib Diallo auteur de deuxième but messin / Football France Ligue 2  / Journée N°2 /  Saison 2018-2019 /  FC Metz vs US Orléans / Stade Saint Symphorien, Metz / Photo : Michel Dell’Aiera
Le FC Metz sauve sa chemise au Havre
Un temps timoré et surtout orphelin de Sunzu et Delaine, le FC Metz, avec Laurent Jans titulaire, a été mené (0-2) avant de revenir de nulle part (2-2). Une prestation en pointillés de la part d’un onze grenat peu sûr de lui, mais qui engrange néanmoins un très bon point avant d’accueillir Sochaux dans huit jours.
Farid Boulaya - FC Metz / Football, Coupe de la Ligue, France / 16ème de finale /  Saison 2018-2019  / 31.10.2018 / FC Metz vs Amiens  / Stade Saint Symphorien / Photo : Michel Dell’Aiera
Le FC Metz se qualifie dans la douleur à Saint-Quentin
Dominateur mais accroché, le FC Metz a attendu la fin de la première période pour trouver l’ouverture (Cohade, 45e). Ensuite, Saint-Quentin est revenu à hauteur des Grenats (50e) mais les prolongations ont heureusement souri aux Mosellans (2-1, Balliu).
Laurent Jans et le FC Metz ont eu recours aux prolongations pour se qualifier face à une courageuse équipe de Saint-Quentin.
Nguette guide le FC Metz au succès à Valenciennes
Dominateur dans tous les compartiments du jeu, le FC Metz a très logiquement pris le meilleur sur Valenciennes (2-0). Une victoire qui doit beaucoup à la très belle prestation de Nguette et celle d’un ensemble grenat appliqué et déterminé.
Opa N'Guette a été l'un des artisans de la victoire des Grenats à Valenciennes.