Changer d'édition

Le FC Metz et Maïga dominent Toulouse
Sport 12 4 min. 04.04.2015 Cet article est archivé
Football / Ligue 1

Le FC Metz et Maïga dominent Toulouse

Sport 12 4 min. 04.04.2015 Cet article est archivé
Football / Ligue 1

Le FC Metz et Maïga dominent Toulouse

Détendue, inspirée et enjouée, la formation dirigée par Albert Cartier a su dominer une pâle formation toulousaine (3-2). Modibo Maïga a inscrit un triplé qui a lancé le FC Metz et a également stoppé sa série d’insuccès (dix-huit). Les Messins accueilleront Lens le 18 avril. On a hâte d’y être!

Détendue, inspirée et enjouée, la formation dirigée par Albert Cartier a su dominer une pâle formation toulousaine (3-2). Modibo Maïga a inscrit un triplé qui a lancé le FC Metz et a également stoppé sa série d’insuccès (dix-huit). Les Messins accueilleront Lens le 18 avril. On a hâte d’y être!

Le match et sa note. Face à Toulouse, ce samedi, le FC Metz a livré sa meilleure prestation de la saison. Jeu à terre et en triangle, recherche du partenaire le mieux placé et efficacité retrouvée devant le but adverse. Pourtant, les Toulousains ont réussi les premiers à trouver le but adverse par la grâce de Ben Yedder qui a devancé Palomino au second poteau du but grenat (0-1, 22e).

Nullement démoralisés, les Messins vont produire une belle qualité de jeu qui va leur permettre de revenir à hauteur de leurs hôtes (1-1, Maïga, 25e) avant que le même joueur, servi par Bussmann, ne donne l’avantage aux siens (2-1, 42e). Libérés, les hommes d’Albert Cartier vont outrageusement dominer un adversaire docile et Modibo Maïga va en profiter pour réussir un joli coup du chapeau en mystifiant Ahamada, le gardien toulousain, d’une frappe du droit (3-1, 54e).

Les envolées messines auraient pu punir encore plus largement une formation toulousaine qui va malgré tout réussir à réduire l’écart sur une tête précise de Doumbia (3-2, 90e). Un but sans importance et qui ne gâchera en rien le plaisir de tout un public (20 072 spectateurs). Un beau 15/20 pour une équipe messine qui a plu et qui a su déployer un jeu attractif.

Les joueurs et leur note. M’Fa (6/10) n’a pas eu beaucoup de travail face au TFC. La défense messine dans son ensemble a su dompter un adversaire inoffensif : Métanire (6), Bussmann (6), Palomino (6), Milan (6) ont muselé le timide Ben Yedder. Au milieu, Kashi (7) et Sassi (7) s’entendent à merveille et leur complicité dans la remontée de balle est excellente. Malouda (6) a eu trois ballons pour secouer les filets adverses mais n’a pas été en réussite. Sarr (7) est le Messin le plus doué balle au pied et si son équipe est revenue dans le match en première période, elle le doit à Bouna Sarr. Sa frappe tendue (82e) aurait mérité de finir sa course dans le but adverse. N’Gbakoto (6,5) a œuvré utile et a donné du rythme aux nombreuses offensives de sa formation.

L’homme du match. Modibo Maïga (8,5), bien évidemment. Le Malien a attendu d’être à Metz pour réussir le premier hat trick de sa carrière. Trois buts qui ne doivent rien à personne. Un pied gauche précis, enflammé et une envie franche de bien faire. Son entente avec Sarr, N’Gbakoto et Sassi a payé. Dommage que Maïga ne se réveille aussi tardivement dans la saison.

Le fait du match. Le FC Metz a mis fin à une très mauvaise série d’insuccès qui a fait du mal à tout un club et ses fervents supporters. Vainqueurs de Caen (3-2, 1er novembre 2014), les hommes d’Albert Cartier ont traversé cinq mois (18 matchs) avec un fardeau sur les épaules et le cœur très lourd. Face à un TFC transparent, les Messins ont pris du plaisir et en ont donné.

Malouda malheureux. Florent Malouda aurait pu, comme Maïga, réussir un triplé face au TFC. Son essai du gauche (40e), sur un service involontaire de Maïga, a été dégagé du pied par Ahamada. Ensuite, l’ex-international français a envoyé le ballon dans les nuages (49e) avant de placer une reprise de volée (58e) qui a fini sa course dans le petit filet adverse.

Hervé Kuc

Metz - Toulouse 3-2

Stade Saint-Symphorien, temps frais, belle pelouse, arbitrage de M. Varela, 20 072 spectateurs. Mi-temps : 2-1.

Evolution du score : 0-1 Ben Yedder (22e), 1-1 Maïga (25e), 2-1 Maïga (42e), 3-1 Maïga (54e), 3-2 Doumbia (90e) .

Cartons jaunes : Bussmann (2e), Palomino (90+1) à Metz ; Pesic (6e), Tisserand (10e), Regattin (71e, en position de remplaçant), Bodiger (80e) à Toulouse.

Carton jaune-rouge : Tisserand (60e) à Toulouse.

METZ : M’Fa ; Métanire, Palomino, Milan (cap.), Bussmann ; Kashi, Sassi (82e Doukouré), Malouda (82e Lejeune), Sarr (88e Andrada), N’Gbakoto ; Maïga.

Joueurs non entrés en jeu : Oberhauser ; Rivierez, Marchal, N’Daw.

TOULOUSE : Ahamada ; Tisserand, Spajic, Kana-Biyik (45e Yago), Moubandjé ; Bodiger, Akpa-Akpro (cap.), Trejo (79e Regattin), Doumbia ; Pesic, Ben Yedder (67e Braithwaite).

Joueurs non entrés en jeu : Vidal ; Matheus, Aguilar, Sirieix.



Sur le même sujet

Auteur d’un excellent premier quart d’heure, le FC Metz a su dompter le RC Lens (3-1) avec comme chef d’orchestre le talentueux Bouna Sarr. Inspirés, incisifs et efficaces, les Messins ont enfin trouvé un schéma de jeu qui leur convient. Et si l’exploit était en marche?
Florent Malouda a marqué le premier but messin.
Agressifs mais naïfs, les Messins ont baissé pavillon face à des Stéphanois terriblement réalistes (2-3). Hamouma a fait du mal à un FC Metz qui a encaissé deux buts juste avant la pause avant de se réveiller ensuite.
FBL-FRA-LIGUE1-METZ-SAINT-ETIENNE
Indigeste en première période, le FC Metz s’est ensuite un peu repris mais a fini par abdiquer devant Evian-Thonon (1-2). Les Messins ont évolué en mode amical et ont fait franchement peine à voir sur la belle pelouse de Saint-Symphorien. Calamiteux. La Ligue 2 se rapproche très nettement.
Bouna Sarr du FC Metz (à.d.) et Evian's Kassim Abdallah.
Football / Ce dimanche en Ligue 1
Volontaire mais trop limité, le FC Metz s'est logiquement incliné chez lui devant Guingamp (0-2). Une incapacité chronique à approcher le but adverse et des lacunes défensives ont plombé les bonnes intentions messines. L'équipe messine est désarticulée
Ferjani Sassi s'est démené sans compter mais sans beaucoup de réussite.
Convaincant pendant une heure (2-0), le FC Metz a ensuite souffert et a profité du penalty réussi par Malouda (90e) pour distancer Caen (3-2). Modibo Maïga a réussi un joli doublé et les hommes d’Albert  Cartier ont amélioré leur classement général (18 points). Samedi prochain, c’est à Toulouse (13e journée) que les Mosellans tenteront de confirmer.
En inscrivant deux buts, Modiba Maïga a fait taire ses détracteurs et offert trois points précieux aux Grenats.
Quatrième journée en Ligue 1
Dans une toute nouvelle configuration, le FC Metz a réussi à prendre le dessus sur Lyon (2-1) grâce à une fin de match de toute beauté. Avec cinq points en quatre matchs, les hommes d’Albert Cartier commencent bien leur début de parcours en Ligue 1. A Nice, le 13 septembre, il faudra confirmer ces jolies choses.
C'est la chenille qui redémarre... Ou presque! Saint-Symphorien s'est transformé en chaudron ce dimanche.