Changer d'édition

Le FC Metz et Lejeune poignardent Evian!
Sport 4 min. 29.08.2015 Cet article est archivé
Football

Le FC Metz et Lejeune poignardent Evian!

Yéni N’Gbakoto a de nouveau prouvé qu'il avait largement le niveau pour évoluer au plus haut niveau.
Football

Le FC Metz et Lejeune poignardent Evian!

Yéni N’Gbakoto a de nouveau prouvé qu'il avait largement le niveau pour évoluer au plus haut niveau.
Photo: MIchel Dell'Aiera
Sport 4 min. 29.08.2015 Cet article est archivé
Football

Le FC Metz et Lejeune poignardent Evian!

Timide puis un peu plus conquérant, le FC Metz a attendu les derniers instants (90+5) pour prendre le dessus sur Evian-Thonon (2-1). Kevin Lejeune a été le héros tardif d’une rencontre que N’Gbakoto a dominé de toute sa classe. Le FC Metz prend la tête de la Ligue 2 avant de souffler et de se déplacer à Laval (11 septembre).

Timide puis un peu plus conquérant, le FC Metz a attendu les derniers instants (90+5) pour prendre le dessus sur Evian-Thonon (2-1). Kevin Lejeune a été le héros tardif d’une rencontre que N’Gbakoto a dominé de toute sa classe. Le FC Metz prend la tête de la Ligue 2 avant de souffler et de se déplacer à Laval (11 septembre).

Par Hervé Kuc

Le match et sa note. Une première période insipide et la chaleur n’excusera pas tout même si elle a certainement perturbé plus d’un joueur. Le FC Metz s’est donc montré discret face à des Hauts-Savoyards sans complexe et qui ont mis les premiers Didillon à contribution sur un joli essai de Tejeda (9e) détourné d’une claquette puis sur une sortie pleine d’assurance du même Didillon devant Bruno (11e). Seul l’essai de Baldé (9e) est venu au crédit d’une équipe mosellane trop timide. Heureusement, la main de Tereda en pleine surface, sur un centre de Santos va permettre à N’Gbakoto de transformer le penalty bienfaiteur (1-0, 45+1).

Une avance que les Mosellans auraient pu faire fructifier mais la tentative du gauche de Palomino (77e) n’a trouvé que le poteau gauche du but adverse avant que les Evianais n’égalisent : d’un frappe enroulé du pied gauche Da Cruz a trouvé la lucarne du but gardé par Didillon (1-1, 79e) et les 12.301 spectateurs ont alors perdu le sourire.

Un sourire que Lejeune va redonner à tous d’une frappe du gauche précise (2-1, 90+5) qui va délivrer et enivrer tout un stade!

Un 16/20 qui couronne surtout un début de saison magnifique.

Les joueurs et leur note. Didillon (6) a eu très peu de travail et l’a fait avec autorité. Balliu (5,5), Reis (5), Palomino (5) et Métanire (5) ont alterné le bon et le nettement moins bon en défense. Au milieu, Santos (6) a été plus en vue en seconde période tandis que Gbaklé (6) s’est démené sans compter. Lejeune (6,5) obtient une bonne note grâce à son but vainqueur même s’il a paru déstabilisé en occupant un rôle de récupérateur. En attaque, Baldé (5) a plus tenté que lors de ses premières sorties (9e et 52e) même si l’ensemble de sa prestation reste encore insuffisante.

L’homme du match. Yéni N’Gbakoto (8,5). Omniprésent depuis le début de championnat, le numéro 23 du FC Metz été de tous les bons coups messins (rares en 1re période) face à Evian-Thonon Gaillard. Crochet court, intérieur, extérieur, changements de rythme et passes précises. Il tout bien fait et a transformé le penalty face à Leroy avec beaucoup de classe (45+1). Il aurait pu en obtenir un second (90e) ! Sans lui, le FC Metz n’aurait ni le même visage ni le même nombre de points.

Le fait du match. Le but de Kevin Lejeune, bien évidemment! Sa volée du pied gauche, à l’ultime minute de la partie a été surperbe. Deux points de plus dans la besace messine et ce geste réussit comptera lors du décompte final. Saint-Symphorien a vibré et le meilleur buteur grenat du moment (4) accomplit un début de parcours incroyable.

La première de Sakhi (6). Le jeune franco-marocain (19 ans) n’a pas attendu longtemps avant de débuter sous ses nouvelles couleurs. Le jeune homme a du football, joue vite et plutôt bien et devra s’affirmer dans les prochaines semaines. Il a tenté et réussi une frappe cadrée des seize mètres (62e) avant d’être remplacé par Diallo (73e).

Le mercato  messin. José Riga l’a confirmé juste avant le match: le FC Metz va recruter au moins deux joueurs pour remplacer Bussmann en partance pour Mayence (Bundesliga) et combler l’indisponibilité de Doukouré touché au genou (6 mois). Trois noms circulent du côté de Saint-Symphorien: Daniel Candeias (27 ans, milieu, Benfica), Fausto Rossi (24 ans, milieu, Juventus) et Tiago Gomes (29 ans, défenseur, Braga). Les deux premiers seraient tout proches de rejoindre le club mosellan.

Le classement. Le FC Metz reprend la tête de la Ligue 1 (13 points) et conservera ce rang jusqu’au déplacement à Laval (11 septembre, 6e journée). Nancy (2e, 11) suit, juste devant Laval et Dijon (10) qui effectuent une excellente entame de championnat. Quatre succès et un partage des points: le compte est très bon pour le FC Metz. 

Metz - Evian-Thonon 2-1

Stade Saint-Symphorien, temps chaud, très belle pelouse, arbitrage de M. Schneider, 12.301 spectateurs. Mi-temps: 1-0.

Evolution du score: 1-0 N’Gbakoto (45+1 sp), 1-1 Da Cruz (79e), 2-1 Lejeune (90+5).

Cartons jaunes: aucun à Metz; Tejeda (45e) et Keita (71e) à Evian-Thonon.

METZ : Didillon ; Balliu, Palomino, Reis (21e Ozmen), Métanire ; Santos, Lejeune (cap.) ; Gbaklé (83e Falcon), Sakhi (73e Diallo), N’Gbakoto ; Baldé.

Joueurs non entrés en jeu: Oberhauser et Toussaint.

EVIAN-THONON: Leroy ; Betao (70e Altolaguirre), Sorlin (cap.), Appindangoye, Soares ; Tejeda (66e Hoggas), Blati, Campanharo ; Keita, Bruno, Centonze (62e Da Cruz).

Joueurs non entrés en jeu: Durand et Angoula.


Sur le même sujet

Dominateurs dans le jeu mais en manque d’efficacité en première période, les Messins ont néanmoins su écarter Dijon (2-1) pour s’offrir une vraie bouffée d’oxygène. Sarr et Diabaté ont été les buteurs d’une formation qui a souffert en fin de partie. Ce samedi c’est à Monaco que le FC Metz ira ferrailler.
Poison pour la défense dijonnaise, Ismaila Sarr a montré la voie à suivre aux Messins.
Au terme d’une rencontre très disputée, le FC Metz a su contenir Saint-Etienne (0-0). En supériorité numérique (35e), les Messins auraient pu remporter la totalité de la mise si Mevlüt Erding (43e) avait su convertir en but une offrande de Nguette. Les hommes de Philippe Hinschberger iront à Toulouse le 19 novembre.
Ivan Balliu a signé sa meilleure prestation sous le maillot des Grenats mais cela n'a pas suffi pour prendre la mesure des Stéphanois.
Le FC Metz est vaillant, attachant mais aussi très énervant. Face à Nice (2-4), les hommes de Philippe Hinschberger ont de nouveau affiché des lacunes défensives qui vont commencer à peser lourd sur son classement en Ligue 1.
Renaud Cohade sèche Alassane Pléa. Metz a été pris de vitesse par Nice.
Football / Vendredi en Ligue 2
Pas assez déterminé, le FC Metz a subi une lourde défaite à Auxerre (0-4) qui va lui faire mal à la tête toute cette semaine. Les hommes de Philippe Hinschberger n'ont jamais justifié leur rang actuel. Tout est à refaire!
Yvan Balliu et les Messins ont pris l'eau face aux attaquants auxerrois.
Le FC Metz n’a jamais tremblé à Evian et son succès (1-0) découle d’une pure logique sportive. Bekamenga a inscrit son troisième but en deux parties. Les Messins accueilleront Laval mardi (21h) avant d’aller défier Nancy en fin de semaine prochaine.
Christian Bekamenga permet au FC Metz de remonter sur le podium.
En manque de confiance, le FC Metz s'est incliné devant Montpellier (2-3) après avoir été en tête à la pause (2-1). Un revers fâcheux avant le prochain déplacement à Lyon, dimanche prochain.
Yeni N'Gbakoto a permis aux Messins de revenir dans le match. Mais les hommes d'Albert Cartier ont sombré après la pause.