Changer d'édition

Le FC Metz en Ligue 1: Philippe Hinschberger: «Vincent Thill ne doit pas oublier qu'il n'a que 16 ans»
Sport 4 min. 08.08.2016 Cet article est archivé

Le FC Metz en Ligue 1: Philippe Hinschberger: «Vincent Thill ne doit pas oublier qu'il n'a que 16 ans»

Philippe Hinschberger (à g.) estime que le chantier de sa défense est plutôt préoccupant à quelques heures du début de la Ligue 1

Le FC Metz en Ligue 1: Philippe Hinschberger: «Vincent Thill ne doit pas oublier qu'il n'a que 16 ans»

Philippe Hinschberger (à g.) estime que le chantier de sa défense est plutôt préoccupant à quelques heures du début de la Ligue 1
Photo: Hervé Kuc
Sport 4 min. 08.08.2016 Cet article est archivé

Le FC Metz en Ligue 1: Philippe Hinschberger: «Vincent Thill ne doit pas oublier qu'il n'a que 16 ans»

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Le FC Metz retrouve la Ligue 1 ce samedi en accueillant Lille (20h) pour l’ouverture du championnat. Son entraîneur, Philippe Hinschberger, va officier pour la première fois de sa carrière à ce niveau de compétition. Metz veut encore recruter deux défenseurs et un élément offensif.

Le FC Metz retrouve la Ligue 1 ce samedi en accueillant Lille (20h) pour l’ouverture du championnat. Son entraîneur, Philippe Hinschberger, va officier pour la première fois de sa carrière à ce niveau de compétition. Metz veut encore recruter deux défenseurs et un élément offensif.

Propos recueillis par Hervé Kuc

Philippe, quel bilan faites-vous de votre préparation d’avant-saison?

Nous avons tout l’aspect offensif à reconstruire. Nous avons pris des joueurs de Ligue 1 et de très bons joueurs de Ligue 2. Mais nous n’avons pas fini notre recrutement car nous cherchons encore un défenseur central, un latéral gauche et un milieu offensif. Suis-je inquiet? Non, car nous avons fait certains matches avec de jeunes joueurs qui ne joueront peut-être pas en Ligue 1. J’ai vraiment bien aimé ce que nous avons fait au niveau du travail, je pense que nous sommes prêts. Les résultats sont mitigés, car nous avons souvent montré deux visages.

Que s’est-il passé face à Dijon samedi dernier (2-4)?

Il nous reste un équilibre à trouver. Nous avons pris des joueurs techniques capables de jouer mais il va également falloir y ajouter la «touche messine». Face aux Dijonnais, nous menions 2-0, nous avons dominé et c’est un match que nous aurions dû gagner. Il va néanmoins falloir être plus solides dans nos têtes que ce que nous avons montré là. Il faut aussi savoir se montrer agressifs dans certaines actions.

Que pensez-vous des Luxembourgeois Vahid Selimovic et Vincent Thill?

Vahid Selimovic (19 ans) est un jeune joueur qui a besoin de temps et il a vu le boulot qui lui restait à faire face à Dijon (2-4). C’est compliqué de jouer directement face à des formations de Ligue 1; il a un profil, mais il faut le laisser progresser. Vincent Thill (16 ans) doit se comporter comme un jeune joueur qui est encore en formation, il ne doit pas suivre le rythme d’un «vieux» professionnel, ce serait dangereux pour lui et mal joué de notre part. Parfois, il y a des choses à remettre au point avec Vincent, c’est le plus jeune joueur de l’effectif. Il ne doit pas oublier qu’il n’a que seize ans.

Philippe Hinschberger: "Chris Philipps est un bon professionnel, un bon gamin qui travaille bien à l’entraînement, mais si un autre club lui proposait un projet, il devrait pouvoir bénéficier d’un temps de jeu plus important qu’au FC Metz.
Philippe Hinschberger: "Chris Philipps est un bon professionnel, un bon gamin qui travaille bien à l’entraînement, mais si un autre club lui proposait un projet, il devrait pouvoir bénéficier d’un temps de jeu plus important qu’au FC Metz.
Photo: Michel Dell'Aiera

«Chris Philipps est susceptible de partir»

Chris Philipps a joué avec l’équipe de CFA 2 ce week-end en amical. Comptez-vous sur lui cette saison?

Chris est le joueur qui a le plus de concurrence devant lui avec Mandjeck, Cohade et Doukouré. C’est un bon professionnel, un bon gamin qui travaille bien à l’entraînement. J’en ai discuté avec lui il y a quinze jours: si jamais un autre club lui proposait un projet, il devrait pouvoir bénéficier d’un temps de jeu plus important qu’au FC Metz. Il est donc susceptible de partir.

Vous avez recruté très vite mais finalement vous n’avez pas pu aligner souvent votre équipe-type…

Nous avons fait quatre semaines sans aucun blessé et au cours des deux dernières, nous en comptons quatre. Néanmoins, Milan (adducteurs) sera apte face à Lille alors pour Franck Signorino, cela va se jouer à deux, trois jours près, mais il ne pourra pas jouer. Jouffre (cheville) sera présent face aux Lillois. Nous avons surtout perdu Udol (blessé), Métanire et Ngbakoto. La défense est le chantier prioritaire. Sur le marché français, il n’y a pas grand-chose au niveau des défenseurs centraux, il faut alors se tourner vers l’étranger mais on ne veut pas se tromper. Il est impossible de partir avec les seuls Milan et Falette. Nous avons des dossiers mais c’est compliqué. Nous recherchons un défenseur central droitier. Oui, le chantier de la défense est plutôt préoccupant.

Le départ de Ngbakoto (Queens Park Rangers, D2 anglaise) vous chagrine-t-il?

Yeni avait un «bon de sortie» du président et un accord a été trouvé entre les trois parties. Il ne faut pas oublier qu’il était notre meilleur passeur et buteur la saison dernière. On ne va pas le remplacer comme ça, même si on va chercher à le faire. Les joueurs à ma disposition peuvent remplir cette mission, mais Mollet n’est pas un joueur d’extérieur, Nguette est plutôt un attaquant, Sarr a 18 ans et Hein seulement deux de plus.

Que pensez-vous de Lille, votre premier adversaire de la saison?

Les Lillois sont venus nous voir jouer face à Dijon. Il y a beaucoup de qualité à Lille mais nous allons nous occuper de cet adversaire cette semaine. C’est une formation qui peut terminer dans le premier tiers du championnat.


Sur le même sujet