Changer d'édition

Le FC Metz distance Lens et espère encore
Sport 4 min. 18.04.2015 Cet article est archivé
Football - Ligue 1

Le FC Metz distance Lens et espère encore

Florent Malouda a marqué le premier but messin.
Football - Ligue 1

Le FC Metz distance Lens et espère encore

Florent Malouda a marqué le premier but messin.
Photo: AFP
Sport 4 min. 18.04.2015 Cet article est archivé
Football - Ligue 1

Le FC Metz distance Lens et espère encore

Auteur d’un excellent premier quart d’heure, le FC Metz a su dompter le RC Lens (3-1) avec comme chef d’orchestre le talentueux Bouna Sarr. Inspirés, incisifs et efficaces, les Messins ont enfin trouvé un schéma de jeu qui leur convient. Et si l’exploit était en marche?

Auteur d’un excellent premier quart d’heure, le FC Metz a su dompter le RC Lens (3-1) avec comme chef d’orchestre le talentueux Bouna Sarr. Inspirés, incisifs et efficaces, les Messins ont enfin trouvé un schéma de jeu qui leur convient. Et si l’exploit était en marche?

Le match et sa note. Le FC Metz joue désormais juste et bien. Une entame de match de qualité, ponctuée par deux opportunités offertes en premier lieu à Maïga (5e) qui a vu son essai échouer dans le petit filet lensois avant que Malouda (7e) ne voit son tir repoussé par un défenseur lensois avant de se voir refuser un penalty qui s’imposait pourtant. Ambitieuse, la formation d’Albert Cartier a logiquement trouvé la faille sur une accélération de Sassi et une reprise du gauche du point de penalty de Malouda (1-0, 13e). Une réalisation qui va néanmoins restreindre les velléités mosellanes avant que Malouda d’une somptueuse frappe (34e) et Sassi (44e) d’un raté malheureux ne redonnent des ailes à un ensemble décidé.

Décidé et efficace puisque la seconde période va permettre aux partenaires de Milan de corser l’addition sur un penalty finement transformé par Sarr (2-0, 57e) puis d’un plat du pied adroit de Maïga (3-0, 79e) sur une mésentente lensoise. La réalisation lensoise de Madiani (1-3, 89e), sur un oubli de Bussmann, n’a en rien plombé la joyeuse ambiance. Un score net qui permet au FC Metz de compter 29 points avant d’aller à Bordeaux le 25 avril prochain puis d’aller défier le PSG trois jours plus tard. Un excellent 16/20 pour une formation messine qui a trouvé les bons réglages. Trop tard ?

Les joueurs et leur note. M'Fa (6) a eu un travail limité mais il s’est montré serein tout au long de la partie et a été très présent (74e) en fin de rencontre. Si Métanire (6) s’est montré présent tant défensivement qu’offensivement, Bussmann (4) a été trop discret et directement impliqué sur le but lensois pour sauver sa partie. Dans l’axe, Milan (6) et Palomino (6) ont été sérieux et solides face à un adversaire trop timide et trop limité physiquement pour déséquilibrer les deux Argentins.

Au milieu, Sassi (6,5) a été clairvoyant et uniquement maladroit à une seule reprise (44e), bien aidé par Kashi (6,5) qui ratisse un grand nombre de ballons et gêne considérablement ses adversaires directs. N’Gbakoto (5,5) peut apporter beaucoup plus malgré un vrai investissement collectif. En attaque, Maïga (6) a bénéficié de deux offrandes avant de trouver la récompense de son travail de sape.

Les deux hommes du match. Florent Malouda (7) et Bouna Sarr (8). Les deux Messins ont marqué et ont surtout orchestré le jeu grenat. Malouda a eu le grand mérite de débloquer la partie d’une reprise nette et franche: l’ex-Lyonnais est en forme physique et son sens du jeu profite à plein à un ensemble local libéré. Bouna Sarr «marche sur l’eau» depuis quelques semaines et sa fine technique enchante à chacune de ses prestations. Rapide, précis, élégant, Sarr a tout pour séduire une bonne équipe de Ligue 1 en mai prochain. Sauf si, évidemment, le club grenat venait à réaliser son plus bel exploit de la décennie: le maintien!

Le raté du match. S’il a été à l’origine du premier but messin, Sassi a également été, à son corps défendant, à la conclusion d’un mouvement qui aurait dû lui permettre d’inscrire le deuxième but grenat. Le long coup franc de Sarr (44e) repoussé par Riou sur la barre du but lensois est revenu dans les pieds de Sassi seul à deux mètres du but adverse : son extérieur du pied droit a filé hors du cadre et le sourire jaune du joueur grenat en a dit long sur l’opportunité gâchée. Les images de l’incroyable raté de Sassi vont faire le tour de la planète foot. Le buzz est garanti !

Hervé Kuc

Metz - Lens 3-1

Stade Saint-Symphorien, temps frais, très bon terrain, arbitrage de M. Schneider, 16 875 spectateurs. Mi-temps: 1-0

Evolution du score: 1-0 Malouda (13e), 2-0 Sarr (57e sp), 3-0 Maïga (79e), 3-1 Madiani (89e)

Cartons jaunes: Bussmann (25e) à Metz ; Gbamin (44e), Cyprien (77e) à Lens

METZ: M'Fa; Métanire, Milan (cap.), Palomino, Bussmann ; Kashi, Sassi (80e Doukouré), Malouda (83e Lejeune), Sarr, N'Gbakoto; Maïga (80e Ben Youssef). Joueurs non entrés en jeu: Oberhauser; Marchal, N’Daw, Ikaunieks

LENS: Riou; Gbamin, Kantari (75e Ba), Landré, Boulenger (65e Madiani); Le Moigne (cap.), Nomenjanahary, Cyprien, Chavarria; Coulibaly, Touzghar. Joueurs non entrés en jeu: Belon; Lecoeuche, Sylla, El Jadeyaoui, Reine-Adelaïde


Sur le même sujet

En manque de tout, le FC Metz a vacillé (0-2) puis repris des couleurs (2-2) face à Clermont ce vendredi soir. Une nouvelle soirée poussive après l'échec concédé face à Nîmes (1-2). Cette fois, il va falloir que le staff technique mosellan se penche très rapidement sur un problème majeur: l'absence d’un attaquant de qualité au sein de l’effectif grenat.
Yeni N'Gbakoto a relancé les Messins en réduisant l'écart à la 78e minute.
Détendue, inspirée et enjouée, la formation dirigée par Albert Cartier a su dominer une pâle formation toulousaine (3-2). Modibo Maïga a inscrit un triplé qui a lancé le FC Metz et a également stoppé sa série d’insuccès (dix-huit). Les Messins accueilleront Lens le 18 avril. On a hâte d’y être!
Metz' Malian forward Modibo Maiga (L) celebrates after scoring during the French L1 football match between Metz (FCM) and Toulouse (TFC) on April 4, 2015 at the Saint Symphorien stadium in Longeville-Les-Metz, eastern France. 
AFP PHOTO / JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN
Football / Ligue 1
Bien organisé, mais toujours en manque d'efficacité, le FC Metz a pris un point à Caen (0-0) qui ne le sauvera pas de la descente en mai prochain. Une solidité d'ensemble qui servira les hommes d'Albert Cartier lors des prochaines joutes qui s'annoncent bien plus périlleuses. Les Messins accueilleront Toulouse le 4 avril.
N'golo Kante en duel avec Gaetan Bussmann. Les Messins n'ont plus gagné depuis 18 matches.
Auteur d’une prestation cohérente et souvent de qualité, le FC Metz s’est néanmoins incliné à Rennes (0-1) et a vu deux de ses essais heurter le cadre adverse.
Chris Philipps (à gauche) et le FC Metz restent scotchés à la dernière place de la Ligue 1.
En manque de confiance, le FC Metz s'est incliné devant Montpellier (2-3) après avoir été en tête à la pause (2-1). Un revers fâcheux avant le prochain déplacement à Lyon, dimanche prochain.
Yeni N'Gbakoto a permis aux Messins de revenir dans le match. Mais les hommes d'Albert Cartier ont sombré après la pause.