Changer d'édition

Le FC Metz coule à Lorient et passe au rouge
Sport 4 min. 13.12.2014 Cet article est archivé
Football / Dix-huitième journée en Ligue 1

Le FC Metz coule à Lorient et passe au rouge

Le gardien lorientais Benjamin Lecomte fait la loi dans ses 16 mètres. Les Messins ont cruellement manqué d'arguments pour mettre les Bretons en péril.
Football / Dix-huitième journée en Ligue 1

Le FC Metz coule à Lorient et passe au rouge

Le gardien lorientais Benjamin Lecomte fait la loi dans ses 16 mètres. Les Messins ont cruellement manqué d'arguments pour mettre les Bretons en péril.
AFP
Sport 4 min. 13.12.2014 Cet article est archivé
Football / Dix-huitième journée en Ligue 1

Le FC Metz coule à Lorient et passe au rouge

Totalement transparent à Lorient, le FC Metz a pris une claque de la part de son adversaire (3-1). Un calvaire visuel et des grosses lacunes qu’il va vite falloir gommer avant d’aller à Nantes mardi en Coupe de la Ligue puis de recevoir Monaco, le 20 décembre, en championnat. Le chantier est énorme et la mission périlleuse. Le rouge est mis.

Totalement transparent à Lorient, le FC Metz a pris une claque de la part de son adversaire (3-1). Un calvaire visuel et des grosses lacunes qu’il va vite falloir gommer avant d’aller à Nantes mardi en Coupe de la Ligue puis de recevoir Monaco, le 20 décembre, en championnat. Le chantier est énorme et la mission périlleuse. Le rouge est mis.

Le match et sa note. Le FC Metz n’est décidément pas fait pour jouer loin de chez lui. Une nouvelle fois, les hommes d’Albert Cartier ont flanché et cette fois de la première à la dernière minute de jeu. Lorient, son bourreau, a dévoré une formation messine bien trop limitée offensivement et beaucoup trop fragile sur ses bases. Le score en faveur des Merlus (3-1) est net, sans aucune bavure et sans discussion même si la seconde période des Lorrains a été plus engageante. Les Messins ont coulé et n’ont rien montré de bon au cours d’une affligeante première période. Un désastre collectif qui a pris forme lorsque J. Ayew a profité d’un excellent service du doué R. Guerreiro, qui a fait des misères à Métanire, pour venir bousculer M’Fa (1-0, 13e). Dominateur, le FC Lorient a ensuite monopolisé le ballon et ne s’est pas gêné pour doubler la mise sur une frappe sèche de R. Guerreiro (2-0, 37e), légèrement déviée par N’Daw, avant de confier à Jeannot (3-0, 45+1) le soin d’ajuster le pauvre M’Fa. Plus réveillés, les Messins ont ensuite trouvé la faille par N’Gbakoto (3-1, 46e) et auraient pu bénéficier d’un penalty (79e). Un réveil bien trop tardif pour retourner une situation réglée à la pause. Un 7/20 car la faillite messine a été totale en première période.

Les joueurs et leur note. La déconvenue est grande et elle va laisser des traces. M’Fa (5,5) a littéralement été abandonné par son équipe mais a réussi trois interventions de grande qualité (6e, 55e et 69e). Romain Métanire (3,5) a vécu un véritable cauchemar face à l’excellent R. Guerreiro tandis que Bussmann (4,5) a paru désemparé tout en réussissant un beau service sur le but de N’Gbakoto. L’axe Marchal (4)-Choplin (4) a constamment été pris de vitesse et a certainement été meurtri d’avoir été aussi sèchement secoué! Au milieu, N’Daw (4) n’a jamais su se positionner sur un terrain synthétique qui n’est absolument pas fait pour lui alors que Doukouré (4) a failli lui aussi pour son retour sur ses anciennes terres. Malouda (4,5) avait bien commencé son match avant de finir par d’abdiquer. N’Gbakoto (4,5) a marqué le seul but grenat mais n’a pas été assez présent. Enfin, en attaque, Andrada (3,5) a été transparent car il n’est pas un attaquant axial tandis que Krivets (3,5) a eu beaucoup de mal à se situer sur l’échiquier mosellan.

Falcon sur le banc. Juan Falcon avait semblé bien s’entendre avec Andrada lors de leur association face à Marseille. L’attaquant vénézuélien du FC Metz a pourtant fait banquette face aux Merlus, Albert Cartier ayant décidé de titulariser N’Gbakoto et de faire confiance à Krivets, pourtant peu en jambes depuis quelques semaines. Falcon est entré tard (80e) sur la pelouse synthétique: étrange quand on connaît son habilité à jouer vite et bien dans les petits espaces et sa faculté à rapidement se retourner. La ligne offensive messine cherche encore la bonne formule en attendant la sanction, ou pas, qui sera infligée à Maïga, coupable d’avoir refusé de prendre l’avion lors du déplacement à Marseille. Il y a urgence en attaque!

Le  classement. Le FC Metz (15e, 19 points) s’enfonce dangereusement. A force de grignoter un à un les points acquis avec autorité au cours des dix premières journées, les Messins se retrouvent désormais dans une position délicate. Bastia (18e, 17), le premier relégable, n’est qu’à deux unités. Le rouge est mis.

Hervé Kuc

Lorient - Metz   3-1

Stade du Moustoir, temps froid, pelouse synthétique, arbitrage de M. Lesage, environ 8.000 spectateurs. Mi-temps: 3-0.

Evolution du score: 1-0 J. Ayew (13e), 2-0 R. Guerreiro (37e), 3-0 Jeannot (45+1), 3-1 N’Gbakoto (46e).

Cartons jaunes: Koné (58e) à Lorient; Malouda (42e) à Metz.

• METZ : M’Fa; Métanire, Choplin, Marchal (cap.) (75e Palomino), Bussmann; N’Daw, Doukouré (79e Falcon) ; Malouda, Krivets, N’Gbakoto; Andrada (79e Sido).

Joueurs non entrés en jeu: Oberhauser; Rivierez, Sarr, Lejeune

• LORIENT: Leomte; Le Goff, Lautoa (cap.), Koné (90+5 Wachter), Gassama; Mesloub, Barthelme (80e Robert), R. Guerreiro (88e B. Pelé), Mostefa; J. Ayew, Jeannot.

Joueurs non entrés en jeu: Chaigneau, Pedrinho, Coutadeur


Sur le même sujet

Jamais dans le rythme ni dans le match, le FC Metz a bu la tasse à domicile face à Lorient (0-4). Un revers net qui condamne les partenaires de Malouda à retourner en Ligue 2 dès la fin de l’exercice. Ben Youssef a été le seul élément positif au cours d’un samedi soir tristounet.
Romain Metanire (à gauche, Metz) en duel avec Lorient Ibrahim Didier Ndong.
Football / Ligue 1
Bien organisé, mais toujours en manque d'efficacité, le FC Metz a pris un point à Caen (0-0) qui ne le sauvera pas de la descente en mai prochain. Une solidité d'ensemble qui servira les hommes d'Albert Cartier lors des prochaines joutes qui s'annoncent bien plus périlleuses. Les Messins accueilleront Toulouse le 4 avril.
N'golo Kante en duel avec Gaetan Bussmann. Les Messins n'ont plus gagné depuis 18 matches.
Agressifs mais naïfs, les Messins ont baissé pavillon face à des Stéphanois terriblement réalistes (2-3). Hamouma a fait du mal à un FC Metz qui a encaissé deux buts juste avant la pause avant de se réveiller ensuite.
FBL-FRA-LIGUE1-METZ-SAINT-ETIENNE
Solide et solidaire, le FC Metz a su contrarier le FC Nantes (0-0) et le point ramené de la Beaujoire doit permettre aux hommes d’Albert Cartier de bien préparer la venue de Montpellier (samedi 17 janvier). Krivets et Sarr auraient même pu permettre aux Messins de rafler la totalité de la mise!
Solidarité.
Football / Après la déconvenue des Grenats à Lorient
L'ex-gardien messin, Jean-Marc Rodolphe, reste perplexe après la sortie ratée du FC Metz à Lorient. L'incompréhension est palpable et le doute commence à transpirer des propos d'un garçon qui adore le club mosellan. Il faudra faire plus et mieux à Nantes ce mardi (21h) en Coupe de la Ligue puis devant Monaco en fin de semaine à Saint-Symphorien (19e journée de L1).
Falcon sur le banc! Jean-Marc Rodolphe ne remet pas en question les choix d'Albert Cartier.
Emmené par un tonitruant Serguei Krivets, le FC Metz a su prendre le meilleur sur Bastia (3-1). Milan s’est refait une santé morale en marquant un joli but et Malouda a plu par sa qualité de passe. Les Messins s’en iront à Guingamp mercredi prochain (7e journée)
Sergei Krivets était l'homme du match.