Changer d'édition

Le FC Metz bien trop timide à Lyon
Sport 5 min. 26.10.2019 Cet article est archivé

Le FC Metz bien trop timide à Lyon

Le Lyonnais Léo Dubois, ici face à Kevin Ndoram, et les siens n'ont pas eu à s'employer pour dominer des Grenats trop timorés.

Le FC Metz bien trop timide à Lyon

Le Lyonnais Léo Dubois, ici face à Kevin Ndoram, et les siens n'ont pas eu à s'employer pour dominer des Grenats trop timorés.
Photo: AFP
Sport 5 min. 26.10.2019 Cet article est archivé

Le FC Metz bien trop timide à Lyon

Les Messins ont fait preuve d’une prudence trop prononcée. Lyon s’est imposé logiquement (2-0) même si le penalty sifflé contre le FC Metz a plombé les débats. Les hommes de Vincent Hognon recevront Brest mercredi en Coupe de la Ligue.

 Par Hervé Kuc

Le match et sa note. A Lyon, les affaires messines ont malheureusement été réglées à la demi-heure de jeu. Une percée de Depay qui fausse compagnie à Fofana et qui vient ajuster Oukidja d'une frappe du droit en coin (1-0, 28e) puis un penalty extrêmement sévère accordé au même Depay sur un coup d'épaule de Cabit et transformé par Dembélé (2-0, 33e). 

Jusque-là, le FC Metz avait pourtant bien résisté à un ensemble lyonnais timide même si la seule tentative de Diallo dans le petit filet (9e) est à porter au crédit grenat. Dans un 4-2-3-1 lui aussi trop prudent, sans Cohade dans le groupe, les protégés de Vincent Hognon ont ensuite laissé l'OL dérouler tranquillement son football poussif et Aouar, d'une tentative en pleine surface (57e) a obligé Oukidja à une intervention en deux temps. Les coéquipiers de Diallo ont alors affiché un visage trop résigné même si Diallo (82e) ou Boulaya (89e) ont bénéficié de ballons intéressants au cœur d'une défense lyonnaise peu à l'aise. Un 9/20 qui sanctionne un ensemble grenat trop frileux, en manque de vitesse et d’agressivité. 

Le FC Metz a eu la bonne idée de s'imposer face à Nantes il y a huit jours (1-0) et ce succès lui vaut de ne pas être en crise avant de recevoir Brest en Coupe de la Ligue, mercredi prochain, puis d’accueillir dans la foulée Montpellier (samedi 2 novembre) en championnat. Une rencontre qui vaudra une nouvelle fois son pesant d’émotions.

Le Lyonnais Lucas Tousart pris à revers par Adama Traoré.
Le Lyonnais Lucas Tousart pris à revers par Adama Traoré.
Photo: AFP

Les joueurs et leur note. Oukidja (5/10) n'a rien à se reprocher sur les deux buts messins mais s'est montré fébrile (57e) sur une tentative d'Aouar. Il s’est bien repris face à Dembélé (73e) en déviant l'essai en corner. En défense, Centonze (4) a soulagé sa formation en dégageant de la tête une tentative cadrée de Depay (55e) qui prenait le chemin du but mais n’avait ni les jambes ni la tête pour se projeter vers l'avant. Fofana (3,5) a souffert face à la vitesse d'exécution et le vice de Depay. Il a récolté un carton jaune (10e) pour une manchette sur le bourreau des Messins. Sunzu (4) a retrouvé sa place dans une charnière centrale peu sereine. Cabit (4) a été bien moins à l'aise que face à Nantes. Le latéral gauche grenat a été victime d’une grande sévérité de la part de l’arbitre, Johan Hamel, qui a sanctionné son coup d'épaule sur Depay d'un penalty très critiquable.

 Au milieu, N’Doram (5) a beaucoup couru mais il n’avait pas les armes pour contrer un adversaire qui n’a pourtant pas convaincu. Maïga (4) a souffert physiquement et n’a jamais réussi à se situer sur l’échiquier mosellan. Il n’était pas dans son assiette et Angban (78e) est venu le relayer dans une fin de rencontre somnolente. A. Traoré (3,5) est apparu trop léger dans une partie au rythme pourtant peu élevé. A sa décharge cette semelle de Tousart (38e) qui l'a peut-être handicapé? 

Boulaya (6) a bien travaillé défensivement avec un tacle affirmé dans les six mètres mosellans (27e) et deux passes très inspirées pour Diallo (28e et 82e). Il a été le Messin le plus impliqué et aurait mérité de réduire l'écart (89e) d’une frappe du gauche déviée par Lopes. 

Ambrose (3,5) a été trop discret. Il avait l’envie mais n'a jamais su se dépêtrer de la toile défensive lyonnaise. Il a logiquement cédé sa place à Nguette (59e). En attaque, Diallo (4) a fait avec les armes que son équipe a pu lui fournir, c'est-à-dire de maigres munitions. Une frappe dans le petit filet de Lopes (9e), deux ballons en profondeur de Boulaya mal négociés (28e et 82e) pour, au final, une soirée très indigeste.

Lyon - Metz 2-0

Groupama Stadium, temps correct, belle pelouse, arbitrage de M. Hamel, 48.889 spectateurs. Mi-temps: 2-0.

Evolution du score: 1-0 Depay (28e), 2-0 Dembélé (33e s.p.).

Cartons jaunes: Tousart (38e) à Lyon; Fofana (11e), Cabit (31e) à Metz

LYON: Lopez; Dubois, Denayer, Andersen, Koné; Tousart, Mendes, Reine-Adelaïde (82e Terrier), Aouar (69e Cornet); Depay (cap.) (90e Jean Lucas), Dembélé. 

Joueurs non entrés en jeu: Tatarusanu; Rafael, Marcelo, Cherki.

METZ: Oukidja; Centonze, Fofana, Sunzu, Cabit; N’Doram, Maïga (78e Angban); A. Traoré (70e Gakpa), Boulaya, Ambrose (59e Nguette); Diallo. 

Joueurs non entrés en jeu: Dietsch ; Udol, Niane, B. Traoré.

Réactions

Vincent Hognon (entraîneur de Metz, après la défaite de son équipe à Lyon 2-0): «Les choses ne se déroulaient pas si mal que cela mais il est arrivé certaines choses. Nous avons été privés d'une éventuelle performance. Il n'y a pas que l'arbitre mais je pense qu'il n'y a pas penalty à la 32e minute. Mon défenseur central prend un avertissement alors qu'il n'y a jamais carton jaune. Il est en difficulté tout le match et ne peut pas commettre de faute sur l'action du premier but. Derrière, il y a penalty et l'arbitre ne s'est pas déplacé pour voir la vidéo assistance. Il faut être cohérent et raisonnable. Nous avions en face une bonne équipe mais nous avons fait plus que beaucoup d'équipes ici mais nous repartons avec zéro point. C'est forcément une déception. Après la mi-temps, nous avons laissé des situations mais nous nous sommes un peu ouverts. Nous n'avons pas lâché en ayant quelques situations. Il y a eu un exploit de Depay mais à 1-0 nous étions toujours dans le match». 


Sur le même sujet

Auteur d’une première période de très belle facture, le FC Metz a pourtant attendu le dernier quart d’heure pour distancer Nîmes (2-1). Un succès d’une grande importance qui permet aux hommes de Vincent Hognon d'entrevoir sereinement l’avenir.
Metz' French Senegalese midfielder Opa N'Guette (L) celebrates with Metz' Ghanean defender John Boye after scoring during the French L1 football match between Metz (FC Metz) and Nimes (Nimes Olympique) at Saint Symphorien stadium in Longeville-les-Metz, eastern France, on March 7, 2020. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
Trop diminué en son milieu de terrain, le FC Metz a été puni sur un penalty qui a mis du temps à être accordé à Lyon (0-1, 45+8) puis sur une réalisation en fin de partie (0-2, 90+3). Habib Diallo a vu rouge (82e) et les hommes de Vincent Hognon vont replonger dans une somme de doutes.
Metz' French Algerian goalkeeper Alexandre Oukidja (2nd R) tries to stop a penalty during the French L1 football match between Metz (FC Metz) and Lyon (OL) at Saint Symphorien stadium in Longeville-l�s-Metz, eastern France, on February 21, 2020. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
Le FC Metz respire un peu mieux après son succès face à Nantes (1-0). Ce samedi, c’est à Lyon que les hommes de Vincent Hognon vont devoir batailler pour obtenir un résultat positif. Boye et Delaine sont forfaits. L’ex-Grenat Stéphane Borbiconi présente la partie.
Le buteur messin Habib Diallo va-t-il faire trembler les filets lyonnais samedi?
Rapidement aux commandes de la partie face au TFC, les Messins ont pourtant laissé filer la victoire (2-2) après une fin de partie à rebondissements. Oukidja a fait le travail dans son but mais Metz a craqué (90+6).
Metz's Senegalese forward Habib Diallo (R) vies with Toulouse's defender Nicolas Isimat Mirin (C) and Toulouse's defender Steven Moreira (L)  during the French L1 football match between Metz (FCM) and Toulouse (TFC) at Saint Symphorien stadium in Longeville-l�s-Metz, eastern France, on September 28, 2019. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
Dominateur dans tous les compartiments du jeu, le FC Metz a très logiquement pris le meilleur sur Valenciennes (2-0). Une victoire qui doit beaucoup à la très belle prestation de Nguette et celle d’un ensemble grenat appliqué et déterminé.
Opa N'Guette a été l'un des artisans de la victoire des Grenats à Valenciennes.
Rapidement mené au score, le FC Metz a laissé Lyon s’emparer du succès (2-0). Un dixième revers en onze parties de Ligue 1 qui assombrit un peu plus le ciel grenat. Au moins, Frédéric Hantz sait où il met les pieds: le chantier est énorme.
Fekir, ici en duel avec Poblete, a inscrit les deux buts qui ont permis aux Lyonnais de distancer le FC Metz.