Changer d'édition

Le F91 tombe en héros à San Siro
Sport 6 min. 29.11.2018

Le F91 tombe en héros à San Siro

Dudelange a mené sur la pelouse de San Siro. Un authentique exploit suite au but de Dave Turpel à la 49e minute.

Le F91 tombe en héros à San Siro

Dudelange a mené sur la pelouse de San Siro. Un authentique exploit suite au but de Dave Turpel à la 49e minute.
Photo: AFP
Sport 6 min. 29.11.2018

Le F91 tombe en héros à San Siro

Stolz et Turpel ont offert un espoir fou à Dudelange, celui de battre l'AC Milan sur sa pelouse de San Siro. Mais les Rossoneri ont renversé la vapeur et se sont imposés 5-2 ce jeudi soir en Europa Ligue.

à Milan, Didier Hiégel

Le match et sa note. - «Hallucinant! C'est un véritable miracle pour un club luxembourgeois de se retrouver ici.» Romain Schumacher, le président du F91, ne trouvait presque pas les mots pour partager ses émotions avant le coup d'envoi. On l'imagine fort bien se frotter les yeux à la pause. Et que dire de la suite des événements. Avec Flavio Becca, le mécène et supporter de l'Inter, le meilleur ennemi des Rossoneri,  dans tous ses états.

Tous deux devaient être ébahis par la prestation de leur troupe qui a fait jeu égal avec le club aux sept Ligue des champions et mieux même s'est offert le luxe de tailler un costard à son adversaire dans la capitale de la mode italienne. En orfèvre qu'il peut être, Stolz avait ciselé une reprise de volée de toute beauté qui avait fini sa course dans la lucarne gauche de Reina (1-1, 39e). Un but survenu suite au deuxième corner dudelangeois, un service légèrement dévié par le dos d'un défenseur de Gennaro Gattuso.

Tout avait pourtant commencé pour le mieux pour une formation qui ne devait pas laisser passer l'occasion de prendre trois points dans un groupe F incertain au possible. Higuain (6e,10e) et Calhanoglu (8e) s'étaient chargés de mettre la pression sur le but de Bonnefoi. En ce début de match, Halilovic, pour sa première apparition avec le Milan, en avait profité pour se montrer et proposer des solutions côté droit.

C'est pourtant un autre élément au temps de jeu réduit qui allait en profiter pour se mettre en exergue et placer sa formation sur de bons rails. Cutrone n'avait disputé que 171 minutes cette saison en Coupe d'Europe mais avait inscrit trois buts. Il en a ajouté un quatrième à sa liste en se retournant suite à une talonnade de Higuain pour placer le ballon sous le ventre de Bonnefoi (1-0, 21e).

Cette ouverture du score avait paradoxalement le don d'insuffler une énergie nouvelle à un groupe dudelangeois qui avait frappé par deux fois sur le but de Reina, mais ni la reprise de Mélisse (16e) ni la tentative de Sinani (20e) n'avaient trouvé le cadre.

Le Milan pensait terminer cette première période à l'économie. C'est généralement de la sorte qu'on se fait punir et Stolz s'est chargé de les rappeler à l'ordre. Gattuso, lui, a dû faire trembler les murs à la pause. Un message sans doute viril, mais qui n'a pas les effets escomptés dans un premier temps puisque Dudelange prend les devants quand Turpel profite d'une frappe de Jordanov contrée pour s'offrir son premier but en phase de poule (1-2, 49e). INCROYABLE!

Dominik Stolz avait égalisé d'une fantastique reprise de volée.
Dominik Stolz avait égalisé d'une fantastique reprise de volée.
Photo: AFP

Gattuso cherchait à faire tourner son effectif en vue du match contre Parme dimanche. Il a dû se raviser et lancer ses forces vives dans la bataille: Suso (3 buts et 3 passes décisives en huit matches) et Mauri alors que Stolz faisait encore peur à Reina lorsque sa frappe croisée passait de peu à côté. Le Milan allait ainsi retourner le match en sa faveur alors que Dudelange n'était pas verni. En devançant Cutrone, Cruz trompait son portier (67e). Quatre minutes plus tard, Calhanoglu, des 18 mètres, ajustait Bonnefoi d'un tir à ras de terre de loin (3-2, 71e). Le vent avait tourné. Et la malchance s'en mêlait encore quand Schnell trompait lui aussi Bonnefoi (78e).

Borini entré en jeu lui aussi donnait au score des allures de punition que les Dudelangeois n'avaient pas méritée (5-2, 81e).

Au final, de miracle, il n'y en a pas eu. Mais que l'histoire est belle quand même!

La note du match: 16/20 tant cette rencontre a été émotionnellement prenante.

Le fait du match. -  Non ce n'était pas une hallucination. Dudelange a bien mené au score face au Milan sur la pelouse de San Siro après le but de Dave Turpel (1-2, 49e). Un authentique exploit puisque les Milanais en sept matches face à des clubs luxembourgeois n'en avaient encaissé que deux pour 53 marqués.

L'homme du match. - Inutile de ressortir un joueur d'une formation du F91 qui a tenu la dragée haute à un grand d'Europe. Tous, le staff technique y compris, méritent une mention. Ils figurent déjà dans les livres d'histoire du football luxembourgeois.

Marc-André Kruska face à Tiemoué Bakayoko.
Marc-André Kruska face à Tiemoué Bakayoko.
Photo: AFP

AC Milan - F91 Dudelange 5-2

Stade San Siro, excellente pelouse, arbitrage de M. Bezborodov (RUS) assisté de MM. Danchenko et Gavrilin, 15.521 spectateurs (dont 600 Luxembourgeois). Mi-temps: 1-1.

Evolution du score: 1-0 Cutrone (21e), 1-1 Stolz (39e), 1-2 Turpel (49e), 2-2 Cruz (66e csc), 3-2 Calhanoglu (71e), 4-2 Schnell (78e csc), 5-2 Borini (81e).

Corners: AC Milan 4 (2+2) ; Dudelange 6 (3+3).

Cartons jaunes: Zapata (59e, contestation) pour l'AC Milan; Stolz (19e, tirage de maillot sur Laxalt), Turpel (73e, faute sur Zapata) et Mélisse (87e, contestation)  pour Dudelange.

AC MILAN (4-4-2): Reina; Calabria, Simic, Zapata (cap.), Laxalt; Halilovic (51e Suso), Bertolacci (58e Mauri), Bagayoko, Çalhanoglu; Higuain, Cutrone (79e Borini).

Joueurs non utilisés: Donnaruma; Borini, Rodriguez, Montolivo, Abate.

Entraîneur : Gennaro Gattuso.

F91 DUDELANGE (4-4-2): Bonnefoi; Jordanov, Schnell (cap.), Prempeh; ; Stolz, Cruz (75e Pokar), Kruska, Couturier; Sinani (87e Perez), Turpel.

Joueurs non utilisés: Esposito; Malget, E. Agovic, El Hriti, Kenia.

Entraîneur : Dino Toppmöller.

Réactions

«Je veux que mes joueurs gardent la tête haute»

Dino Toppmöler: Nous avons réalisé un grand match surtout lors des 65 premières minutes puis avec la fatigue, le Milan a fait la différence. Nous avons pourtant même failli inscrire le 3-1 suite à la frappe de Stolz qui passe de peu à côté. On a vu qu'ils ont douté et la rentrée de Suso, qui est un super joueur, a fait la différence.

A la mi-temps, j'ai dit aux joueurs de rester concentrés, ne pas être trop euphoriques. Je leur ai aussi dit que c'était un résultat normal à la mi-temps et qu'il fallait continuer ainsi. Un grand merci aussi à tous les supporters qui sont venus ici.

Ce qui m'énerve aussi, ce sont les conditions dans lesquelles nous avons encaissé les buts. Sur le premier, Bonnefoi est responsable, puis il y a ces frappes déviées, c'est dommage car l'équipe méritait mieux. A la fin, le score de 5-2 est lourd mais je veux que mes joueurs gardent la tête haute.

Gennaro Gattuso: Maintenant après cette victoire, je sais déjà que le prochain match contre l'Olympiakos sera très difficile. Je connais fort bien l'ambiance qui règne à Athènes pour y avoir évolué comme joueur. Jouer un match comme celui-ci m'inquiète un peu quand même. Dudelange a fort bien joué mais ils ont eu des difficultés en fin de match. Pour moi, il a été difficile de faire jouer des éléments qui n'avaient pas eu beaucoup de temps de jeu.

On ne peut pas dire que je suis optimiste pour le prochain match européen mais nous avons d'autres échéances en championnat avant de penser à la Ligue Europa.

La qualité de Suso a changé le cours du match, mais ce que j'ai aimé c'est la réaction après le 1-2, l'équipe a pressé d'une manière différente. Halilovic a aussi bien joué mais nous devons apprendre à exploiter les qualités de nos joueurs, par exemple Laxalt est quelqu'un qui doit courir.

Ce n'est pas la première fois qu'une équipe plus faible comme Dudelange montre de belles choses. On pouvait faire mieux, mais je suis très content de la réaction de l'équipe.

Les hommes De Gennaro Gattuso ont fait la différence en fin de match.
Les hommes De Gennaro Gattuso ont fait la différence en fin de match.
Photo: AFP




Sur le même sujet

Le F91 a rendez-vous avec l'Histoire
Le rendez-vous tant attendu par les Dudelangeois est arrivé. Pour son cinquième match de poule de la Ligue Europa (Groupe F), le F91 s'en va défier l'AC Milan, ce jeudi soir, au stade San Siro. 600 supporters luxembourgeois prendront place dans l'enceinte mythique.
Les Dudelangeois ont foulé la pelouse de San Siro mercredi soir et sont prêts à affronter le Milan.
Dudelange a fait douter l'AC Milan
Le F91 n'a pas manqué son premier rendez-vous dans la phase de groupes de l'Europa League. Les Dudelangeois ont fait douter l'AC Milan. L'incontournable Gonzalo Higuain a délivré les Lombards à l'heure de jeu en inscrivant le seul but du match.
Danel Sinani tente de s'infiltrer entre Samuel Castillejo et Mattia Caldara. Dudelange n'a pas manqué de culot.