Changer d'édition

Le F91 a rendez-vous avec l'Histoire
Sport 5 min. 29.11.2018 Cet article est archivé

Le F91 a rendez-vous avec l'Histoire

Les Dudelangeois ont foulé la pelouse de San Siro mercredi soir et sont prêts à affronter le Milan.

Le F91 a rendez-vous avec l'Histoire

Les Dudelangeois ont foulé la pelouse de San Siro mercredi soir et sont prêts à affronter le Milan.
Photo: Serge Waldbillig
Sport 5 min. 29.11.2018 Cet article est archivé

Le F91 a rendez-vous avec l'Histoire

AC Milan - F91 Dudelange ce jeudi à 18h55

Le rendez-vous tant attendu par les Dudelangeois est arrivé. Pour son cinquième match de poule de la Ligue Europa (Groupe F), le F91 s'en va défier l'AC Milan, ce jeudi soir, au stade San Siro. 600 supporters luxembourgeois prendront place dans l'enceinte mythique.

 A Milan, Didier Hiégel

Jamais au cours des pérégrinations de l'équipe nationale ou des clubs luxembourgeois sur le Vieux Continent on avait observé un tel engouement. 600 supporters de la formation de la Forge du Sud ont fait le déplacement dans la capitale lombarde. Et on ne compte pas les suiveurs qui auraient tant aimé travailler sur cette rencontre.

Fouler la pelouse de stade Benito-Villamarín de Séville puis le Georgios Karaiskakis Stadium du Pirée laissera aux joueurs dudelangeois des souvenirs impérissables. Mais quand ils ont foulé la pelouse du mythique San Siro, mercredi soir à la veille de la rencontre, on a pu deviner des étoiles qui s'allumaient dans leurs yeux. Des frissons ont dû aussi leur parcourir le bas du dos. «Ce n'est pas rien ce genre d'aventure! A nous d'en profiter au maximum», se réjouissait Aniss El Hriti.

Dino Toppmöller, le technicien de la Forge du Sud, lui se voulait plus pragmatique lors de la conférence de presse improvisée dans le salon du Grand Visconti Palace quelques instants auparavant. La présence de son coach, à quelques mètres de lui, n'avait pas l'air de déranger Danel Sinani en pleine conversation avec un trio délégué par un club professionnel. Une conversation en anglais au cours de laquelle quelques timbres ibériques avaient laissé deviner l'origine de cette petite délégation venue lui proposer de quitter l'université pour tenter l'aventure.

Interrogé à ce sujet, le technicien allemand est resté évasif. Bien plus concentré sur la toute prochaine échéance de son club que sur le probable départ de son attaquant-créateur à la trêve hivernale ou à l'été prochain.

Marc-André Kruska, Dominik Stolz et Aniss El Hriti (de gauche à droite). La bonne humeur était de mise mercredi.
Marc-André Kruska, Dominik Stolz et Aniss El Hriti (de gauche à droite). La bonne humeur était de mise mercredi.
Photo: Serge Waldbillig

«Pas ici pour échanger un maillot»

Et pour bien recadrer le débat, Toppmöller a fixement regardé ses interlocuteurs et énoncé clairement: «Je suis un compétiteur. Je suis ici pour faire un bon résultat et je veux croire que tout le monde est sur la même longueur d'onde. Nous ne sommes pas là pour échanger un maillot ou pour regarder un beau stade».

«Nous sommes capables de faire un bon match, nous l'avons montré à l'aller», a-t-il encore ajouté. «Et pour se faire, nous devons à nouveau nous montrer agressifs et courageux, avec ou sans le ballon.»

Pour réussir dans son entreprise, l'un des fils de Klaus - qui n'a pas manqué non plus de faire le déplacement avec son épouse -, dispose d'un groupe presque au complet. Quelques absents toutefois sont à déplorer. Joe Frising, toujours puni, n'est pas de la partie. Milan Bisevac, malade, est resté chez lui à Metz. Patrick Stumpf, de son côté, est bien avec l'équipe. Il a même chaussé les crampons, mais il traîne la jambe. Un problème à une cuisse l'oblige à déclarer forfait.

Pour ce qui est du reste de la troupe, les éléments de base sujets à quelques précautions ou interrogations ont envoyés des indices rassurants. C'est le cas de Stelvio Cruz qui «s'est bien entraîné et qui est toujours utile dans ce genre de match», dixit le coach. De Sinani «qui a l'amour du football et qui veut toujours jouer», ou de Dave Turpel «revenu plus frais de sa période en sélection qu'il n'est parti après le coup de moins bien qu'il a connu contre l'Olympiakos.»

L'entraîneur du F91 fera confiance à sa garde rapprochée. Celle qui assure et ne brade pas certains rendez-vous, comme le dernier en date à Rosport (2-2), en championnat dimanche dernier.

Il n'y aura donc pas de surprise pour un club qui va faire le grand saut en passant du stade du Camping à San Siro en quatre jours.

Landry Bonnefoi fera sa rentrée pour fêter sa troisième sortie européenne et gardera les buts derrière une ligne de quatre sans surprise: Edisson Jordanov - Tom Schnell - Jerry Prempeh - Aniss El Hriti. Devant cette arrière-garde, on retrouvera la paire Stelvio Cruz - Marc-André Kruska, en pare-choc, Dominik Stolz et Clément Couturier se chargeant des flancs du milieu de terrain. Devant, le duo Danel Sinani - Dave Turpel devra faire en sorte de profiter du moindre espace.

Landry Bonnefoi va porter pour la troisième fois le maillot dudelangeois en Coupe d'Europe. Le F91 compte beaucoup sur son expérience.
Landry Bonnefoi va porter pour la troisième fois le maillot dudelangeois en Coupe d'Europe. Le F91 compte beaucoup sur son expérience.
Photo: Serge Waldbillig

«Milan ne peut pas rester en dehors de l'Europe»

Des espaces, la défense rossonero ne devrait pas en laisser beaucoup devant un public qui s'annonce clairsemé. Et pour cause, Genaro Gattuso ne pardonnera pas le moindre faux pas. Il a encore rappelé mercredi l'importance de la Ligue Europa. «C'est une compétition importante pour nous, un club comme Milan ne peut pas rester en dehors de l'Europe, il doit rester là et en être un important protagoniste». «On ne doit pas faire les imbéciles!», a-t-il aussi lâché.

Comme à l'aller, le 20 septembre, l'ancien milieu inlassable et intransigeant comptera sur Higuain pour faire la différence. Suspendu contre la Lazio, dimanche, il le sera aussi face à Parme dans quatre jours. L'Argentin était d'ailleurs en conférence de presse avec son coach. «Je veux apporter ma contribution à l'équipe, je veux vraiment être sur le terrain. Voir mes coéquipiers jouer à Rome a été agréable (contre la Lazio 1-1), mais j'espère pouvoir les aider en Europa League», a indiqué le buteur de la 59e minute au Barthel.

Mais le goleador ne fait pas peur à Toppmöller et sa troupe. «C'est bien entendu un top joueur, mais, comme à l'aller, la réponse que nous allons apporter sera collective. Nous l'avions d'ailleurs assez bien contrôlé à Luxembourg et je ferai à nouveau confiance à mes défenseurs centraux.» Prempeh et Schnell. Ce dernier, qui portera à nouveau le brassard de capitaine, s'est montré péremptoire: «Il faut laisser l'Histoire de côté et jouer notre chance à fond». Mais pourtant que ce rendez-vous est historique!

Les équipes probables

AC MILAN (4-4-2): Reina; Calabria, Simic, Zapata, Rodriguez; Suso, Bertolacci, Mauri, Calhanoglu; Higuain, Cutrone.

F91 DUDELANGE (4-4-2): Bonnefoi; Jordanov, Schnell, Prempeh; El Hriti; Stolz, Cruz, Kruska, Couturier; Sinani, Turpel.

Les arbitres: MM. Bezborodov (RUS) assisté de MM. Danchenko et Gavrilin.



Sur le même sujet

Le F91 tombe en héros à San Siro
Stolz et Turpel ont offert un espoir fou à Dudelange, celui de battre l'AC Milan sur sa pelouse de San Siro. Mais les Rossoneri ont renversé la vapeur et se sont imposés 5-2 ce jeudi soir en Europa Ligue.
Dudelange a mené sur la pelouse de San Siro. Un authentique exploit suite au but de Dave Turpel à la 49e minute.
Dudelange a fait douter l'AC Milan
Le F91 n'a pas manqué son premier rendez-vous dans la phase de groupes de l'Europa League. Les Dudelangeois ont fait douter l'AC Milan. L'incontournable Gonzalo Higuain a délivré les Lombards à l'heure de jeu en inscrivant le seul but du match.
Danel Sinani tente de s'infiltrer entre Samuel Castillejo et Mattia Caldara. Dudelange n'a pas manqué de culot.