Changer d'édition

Le débrief: «Mondorf a perdu comme un promu qu'il n'est plus»
Sport 4 min. 06.08.2018

Le débrief: «Mondorf a perdu comme un promu qu'il n'est plus»

Amine Nabli pressé par Gilles Bettmer. Le Differdangeois a délivré un caviar sur le premier but differdangeois.

Le débrief: «Mondorf a perdu comme un promu qu'il n'est plus»

Amine Nabli pressé par Gilles Bettmer. Le Differdangeois a délivré un caviar sur le premier but differdangeois.
Photo: Stéphane Guillaume
Sport 4 min. 06.08.2018

Le débrief: «Mondorf a perdu comme un promu qu'il n'est plus»

Differdange - Mondorf 2-0

Le FC Differdange 03 a réussi sa rentrée des classes dimanche soir à l'occasion de la 1re journée de BGL Ligue. Les hommes d’Arno Bonvini ont pris 3 points face à des Mondorfois ambitieux dans le jeu mais trop peu efficaces pour espérer plus.

Par Thomas Fullenwarth

La clé du match: l’utilisation des flancs

Si le coach mondorfois Paulo Gomes affichait une certaine ambition dans son jeu offensif en maintenant deux attaquants axiaux, il a surtout demandé à ses milieux latéraux de rentrer dans l’axe du terrain en possession de balle.

Cela permettait:

  • d’offrir deux solutions supplémentaires de passes verticales
  • de donner plus de proximité au porteur de ballon et déclencher des combinaisons de passes courtes

Cette stratégie obligeait les deux défenseurs latéraux visiteurs à prendre leur couloir pour offrir des opportunités d’écarter le jeu et d’étirer les lignes differdangeoises donc de créer des espaces entre ces mêmes lignes.

Face aux défenseurs latéraux differdangeois, Franzoni et Jänisch, souvent laissés seuls à cause du manque d’assiduité défensive de leurs ailiers, l’US Mondorf aurait pu ouvrir le score en début de match par Cédric Soares, à la réception d’un centre en retrait venu de son côté opposé. 

Plus généralement, les Verts, ayant souvent un temps d’avance sur leurs adversaires, ont obtenu de nombreux coups-francs excentrés dans les 35 derniers mètres sans réussir à les convertir.

Le système défensif de Paulo Gomes aurait dû influencer plus tôt le jeu differdangeois. En effet, en phase défensive, lorsque le ballon se trouvait sur un côté, il demandait à son défenseur latéral, mais aussi à son milieu de latéral de se rapprocher très près de l’axe du terrain.

Dans 100% des situations, le latéral differdangeois à l’opposé du jeu avait un boulevard devant lui. En grande majorité, ce joueur était Franzoni car le jeu des Rouge et Noir penchait surtout à gauche via Gilles Bettmer.

En première mi-temps, le renversement de jeu a été sous-utilisé alors qu’à chaque fois, il a permis aux Differdangeois d’être dangereux. Pour preuve, l’origine de l’ouverture du score est un renversement de jeu de Bettmer vers Franzoni.

Dès le début de la seconde période, on a pu constater que Franzoni s’est tout de suite placé plus haut et a multiplié les montées dans son couloir laissé libre par le système défensif de Mondorf. Une attitude offensive qu’il avait mise de côté depuis un bout de temps, à tort au vu de ses aptitudes. L’effet Bonvini?

Malheureusement, au fil du match, ces opportunités ont souvent été gâchées par un certain déchet technique au niveau du jeu long, mais aussi des centres.

De son côté, et comme évoqué plus tôt, l’US Mondorf a affiché une belle ambition dans le jeu. On a senti une vraie approche tactique de la part du staff mondorfois. Cela aurait pu porter ses fruits mais, malheureusement pour eux, les visiteurs n’ont pas réussi à convertir leurs temps forts à cause d'un manque d’efficacité, notamment, dans la dernière passe.

Ils ont été puni comme des promus, qu’ils ne sont plus depuis longtemps, en ne marquant pas dans leurs périodes de domination et en encaissant un but à chaque fin de mi-temps.

Le travail de sape entre les lignes de Mickaël Garos a permis aux Differdangeois d'émerger.
Le travail de sape entre les lignes de Mickaël Garos a permis aux Differdangeois d'émerger.
Photo: Stéphane Guillaume

Les tops

Mickael Garos (Differdange): il a tranquillement tenu son milieu grâce à un placement toujours juste. A la différence de ses coéquipiers et adversaires, il est monté en puissance au fil du match, offrant même une passe décisive sur le second but de Swistek.

Joao Pinto Martins (Mondorf): précieux car multi-fonctions: appui, pivot, appels en profondeur, travailleur défensif… Il a obtenu de nombreux coups-francs proches du but de Weber et…presque un penalty.

Gilles Bettmer (Differdange): si son match n’a pas été le meilleur de sa carrière, il a souvent déclenché les actions de son équipe et a délivré une belle passe décisive lors de son seul dézonage.

Les flops

Koray Özcan (Mondorf):  terrible fonction que celle de son gardien de but. Il n’a pratiquement eu aucun travail à faire mais encaisse deux buts semblant évitables. Il aura des jours meilleurs.

Matthias Jänisch (Differdange): plus en difficulté sur le plan défensif que d’habitude, il a été plutôt discret  offensivement alors que cela aurait pu être une des clés du match.

Les remplaçants mondorfois: entrés à des moments du match où Differdange était au pied du mur, ils n’ont pas apporté le plus dont leur équipe avait besoin pour faire basculer le match.


Sur le même sujet

Buteurs: Pokar rejoint Diallo en tête
Auteur chacun d'un doublé, Jules Diallo (Rumelange), dimanche, et Mario Pokar, lundi soir, ont pris les commandes du classement des buteurs au terme de la première journée de BGL Ligue.
Jules Diallo, ici au côté de Romeu Torres, a fait chuter le Progrès.
Convaincante et séduisante, la Jeunesse écarte le Fola 3-1
La Jeunesse a lancé sa saison en prenant la mesure du Fola 3-1 sur la pelouse de la Frontière ce dimanche lors de la 1re journée de BGL Ligue. Les Bianconeri ont fait la différence au cours d'une seconde période menée tambour battant grâce au trio offensif Er Rafik-N'Diaye-Kyereh.
Jeunesse nach 2:1 / Fussball, Saison 2018-2019, Erster Spieltag, Nationaldivision, Jeunesse Esch - Fola / 05.08.2018 / Stade de la Frontiere, Esch-Alzette / Foto: Christian Kemp
Le débrief: «Progrès: une efficacité à toute épreuve»
Le Progrès s'est adjugé le derby en distançant Differdange 1-0. Niederkorn n'a pas toujours donné l'impression de maîtriser son sujet, mais les lacunes differdangeoises en zone de conclusion ont permis aux Jaune et Noir de poursuivre leur parcours sans faute.