Changer d'édition

Laurent Carnol: "A Rio, l'objectif, ce sera la finale"
Laurent Carnol: "Ce n'était pas mon soir"

Laurent Carnol: "A Rio, l'objectif, ce sera la finale"

Photo: Fabrizio Munisso
Laurent Carnol: "Ce n'était pas mon soir"
Sport 2 min. 31.07.2012

Laurent Carnol: "A Rio, l'objectif, ce sera la finale"

Très lucide au terme de sa course, Laurent Carnol était marqué par la déception, mais réalisait tout de même ce qu'il venait d'accomplir. Trahi par un mauvais départ, le nageur du Pratz. donne déjà rendez-vous aux Mondiaux de Barcelone l'an prochain et aux Jeux de Rio dans quatre ans

Laurent, vous manquez votre finale. Paralysé par le stress?

Je ne crois pas, mais je suis très déçu. Je pensais pouvoir nager plus vite que le matin même si j'ai terminé exténué. Je croyais que je pourrais approcher un 2'09" haut ou même un 2'10" bas. Mais ce n'était pas bon. Je n'étais pas dans ma nage.

Un problème de fréquence?

C'est mon sentiment même si dois en discuter avec Ingolf. Puis quand tu es derrière dès le départ, tu te retrouves dans la vague et c'est difficile de revenir. Mais bon, ça n'a pas été. C'est une déception sur le coup mais dans une semaine ou même dans deux jours, je réaliserai ce que j'ai fait. Une demi-finale olympique, je peux être fier de ça.

En descendant sous les 2'10" à l'Euro Meet, on était en droit d'attendre pareille performance ici, non?

C'est complètement différent. Ici, tu dois nager vite le matin et encore plus vite l'après-midi. Rien à voir avec l'Euro Meet. Là, tu fais 2'16" en série. Tu finis reposé... et en finale, tu es frais.

Que vous avait-dit Ingolf Bender avant la course?

De partir vite. On était d'accord là-dessus mais je ne suis pas parvenu à le faire.

A partir de quand vous êtes vous dit que ça n'allait pas le faire?

J'ai vu que mon départ n'était pas le bon, mais je peux toujours revenir. Mais là, j'étais top loin même si je suis revenu sur la fin. Ce n'était pas mon soir. J'espère que ce le sera aux Mondiaux de Barcelone l'an prochain.

En bon compétiteur, vous êtes un éternel insatisfait, non?

Bien sûr. Regarde là, Chad (Le Clos) où il est. C'est ça l'aboutissement. Un jour, il faut être là.

Ne brûlons pas les étapes. Mesurez-vous le chemin accompli depuis Pékin?

C'est sûr, c'est un rêve. Mais c'est pour ça qu'on travaille. Le but, ici, c'était d'être en demi-finale. A Rio, le but, ce sera la finale.

Propos recueillis à Londres par Christophe Nadin


Sur le même sujet

Laurent Carnol reste sur sa fin
Comme lors des derniers Mondiaux de Shanghai, Laurent Carnol s'est hissé en demi-finale. Et comme en Chine, il a fini à la quinzième place du 200 m brasse. Son chrono de 2'11"17 lui laisse un goût amer, mais il lui donne l'envie de revenir plus fort.
JO/Natation: Laurent Carnol 15e en demi-finale du 200 m brasse
Qualifié le matin même pour les demi-finales du 200 m brasse grâce à un chrono de 2'10"83 (son 2e meilleur temps absolu) synonyme de 12e place générale en séries (sur les 16 nageurs qualifiés), Laurent Carnol a bouclé mardi soir la première demi-finale olympique à la 8e place en 2'11"17. Le Luxembourgeois n'ira pas en finale.
Laurent Carnol: «Une demi-finale olympique, c'est énorme!»
Engagé dans la cinquième et dernière série du 200 m brasse mardi au Centre Aquatique de Londres, Laurent Carnol a signé un chrono de 2'10"83 synonyme de qualification pour les demi-finales programmées en soirée. Le Luxembourgeois a fini 5e de sa série et à la 12e place tous nageurs confondus.